17/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Mme SOUDAN NONAULT pompier pyromane dans la situation du Pool ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Mme SOUDAN NONAULT pompier pyromane dans la situation du Pool ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Lors de la session parlementaire du 20 octobre, le député de la circonscription de Kinkala et ancien candidat à l’élection présidentielle du 20 mars 2016 Guy Brice Parfait KOLELAS a posé une série des questions au premier ministre Clément MOUAMBA. Ces questions au nombre de 10 ont mis en difficulté clément Mouamba qui a été incapable de donner des réponses satisfaisantes se contentant de dire qui ce qui se passait au pool était le fait des terroristes et que l’armée n’avait jamais bombardé dans le Pool .Ces réponses maladroites teintées d’un certain mépris de la population du pool ont fait réagir parfait KOLELAS qui a dit son étonnement après la légèreté de MOUAMBA.

 

Au yeux de l’opinion nationale qui a suivi les débats en direct,parfait KOLELAS est donc sorti victorieux de ce duel qui a mis en exergue un complot ourdi contre la population du Pool. Et très vite, il fallait sauver le soldat Clément MOUAMBA et celle qui s’est chargée de faire le job n’est autre que SOUDAN NONAULT. Elle est passée le soir même au journal de Télé Congo de 20 heures pour venir accuser Parfait KOLELAS de mettre de l’huile au feu parce qu’il a dit que l’armée bombardait dans le Pool.

Comment cette dame peut venir donner des leçons de moral à Parfait KOLELAS et s’exprimer avec autant d’arrogance alors qu'il se dit dans tous les milieux politiques ici à Brazzaville que c’est cette dame qui une semaine avant le 04 Avril 2016 était passée voir le petit frère de NTOUMI au nom de GOSARDIO afin de lui proposer de l’argent à donner aux ex combattants et c’est suite de cela que GOSARDIO rassemblera les ex combattants auxquels il avait remis de l’argent et qui ont participé malgré eux aux événements du 04 avril 2016 .Mme SOUDAN NONAULT avait reçu cet argent de qui ?.Les fiches de polices aborderaient aussi dans ce sens.

Oui ce qui se passe au pool est un complot et les comploteurs sont connus et Madame SOUDAN NONAULT doit arrêter de faire semblant et de jouer aux pompiers pyromanes et surtout aux donneurs des leçons.

Parfait KOLELAS n’est pour rien dans cette affaire. Le fait que Ntoumi soit un de ses conseillers pendant les présidentielles ne peut être utilisé comme argument pour dire qu’il est en accointance avec NTOUMI. C’est pourquoi Parfait KOLELAS a toujours demandé la mise en place d’une enquête parlementaire indépendante afin de faire la lumière sur les événements du pool et de Brazzaville.


CONTRIBUTION DE MAITRE TONY GILBERT MOUDILOU.

Le Président Alphonse Massamba-Débat avait dit :

"Dans un pays, on peut continuellement tromper une partie du peuple tout les temps ; mais jamais on n'arrivera à tromper tout le peuple tous les temps".

Moi MOUDILOU fils de DIAMBAKA Paul et de NKATOUKOULOU Henriette étais à Brazzaville le 4 avril 2016, je vous l'avais déjà dit dans mon interview accordée au mois de juin auprès d'Aristide Mobebissi qui m'avait posé des questions dans ce sens. J'ai vu, j'ai touché de mes mains ce qu'ils croient dire la vérité aujourd'hui. J'ai écouté les acteurs de ce théâtre, de ce que l'on reproche au Pasteur NTUMI. Que ce dont on accuse le Pasteur Ntumi est une pure invention. C'est la pure masturbation que le PCT ait faite publiquement et ainsi fait boire au peuple congolais jusqu'à la lie, jusqu'à la satiété.

Les acteurs m'ont expliqué comment ont-ils criblé des balles, les Commissariats du DJOUE, DE MAKELEKELE, DE BACONGO situé sur l'Avenue de l'OUA non loin du Centre Sportif; J'ai vu comment ont-ils monté cette farce qui tue les fils du Pool, pris en otage et en boucs émissaires. Victimes d'une véritable crapule ignominie et du mensonge étatique le plus criminel qu'on ait fait boire au peuple congolais..

C'est comme le 14 août 1978 quand le même MACHIAVEL nous pondra et dira-t-il que les KOLELAS voulurent faire le coup d'Etat le plus structuré, le plus pointu et le plus à même que notre pays ait enregistré sur son Territoire depuis l'indépendance. C'était disait MACHIAVEL, le coup d'Etat le plus scientifiquement, le mieux préparé, le mieux organisé et le plus savamment plus outillé que lui Machiavel ait enregistré sur notre Territoire.

Il arrêta : les BERNARD KOLELAS, OUAMBA, MOUZABAKANI, MATSIONA etc..... Ce qui n'était qu'une fourberie de très, très mauvais goût. On avait compris par la suite qu'il leur manquait des sous pour fêter les 18 ans de notre indépendance. Pour ce faire et pour amuser la gallérie, laquelle était de mauvais goût, il fallait arrêter les fils du POOl qui étaient toujours désignés comme boucs émissaires, les souffre-douleur du PCT.

Et qu'a-t-il fait quand il reprit son pouvoir pour lequel, il n'arrêtait pas de gesticuler autour de YHOMBI auprès de qui, il l'avait prêté un an auparavant. Le 5 février 1979 date à laquelle, il reprit son pouvoir, il les mit tous dehors, même ceux, semble-t-il qui avaient assassiné le Président Marien Ngouabi ; qui étaient condamnés à de lourdes peines. VOILA LE VISAGE DE NOTRE MACHIAVEL ET SON PCT.

Excusez moi mais c'est comme au Tennis, je vais utiliser cette métaphore. Au Congo, depuis, c'est MACHIAVEL qui fait le jeu. il fait les services, les amortis, les lobs, les passing-shots. Les autres ne font que répondre selon sa volonté et c'est le même qui a une équipe aussi dense et qui a quadrillé toute la République avec autant de terrains. C'est lui qui peut bloquer la progression de l'ennemi et d'en faire payer le prix fort.

LA GARCE MME SOUDAN NONAULT ÉTAIT EN MISSION COMMANDÉE POUR JOUIR DE SON POSTE MINISTÉRIEL.

IL FALLAIT ABATTRE LE PASTEUR NTUMI ET LE GENERAL MOKOKO, LES DEUX SEULS QUI POUVAIENT EMPÊCHER MACHIAVEL DE DORMIR ET DE PERMETTRE SON EXPANSION. C’ÉTAIT UN VERITABLE ROLE D'AGENT SECRET EN MISSION COMMANDÉE QUE JOUA ARLETTE NONAULT SOUDAN AFIN DE BÉNÉFICIER SON POSTE MINISTÉRIEL.

Hitler avait dit : "PLUS LE MENSONGE EST GROS, PLUS ON LE CROIT". Ce dont on accuse le Pasteur Ntumi aujourd'hui, est une pure escroquerie, un montage, une affabulation, un parjure, une tartuferie, un mensonge de très mauvais goût.

LE 4 AVRIL 2016 :LE COUP DANS UN COUP D’ÉTAT CONTRE LA DÉMOCRATIE.

Je suis à Brazzaville à l'invitation de Machiavel. J'avais interrogé dès le mercredi 6 avril 2016 les hommes de ce fameux petit Frère du Pasteur Ntoumi "GOSARDIO" là où ils étaient stationnés à l'entrée de MOUKOUNDZINGOUAKA, où on prend les bus qui vont à Madibou et Nganga Lingolo.

Machiavel depuis, a pris goût à imposer les frères, les soeurs, les oncles, les tantes, les cousins d'une même familles entre eux. Il l'a fait entre les KOLELAS où sans gène, il enleva le grand Frère à son poste ministériel pour le remplacer par son cadet, à un autre Poste ministériel. Les opposa à la tête du Parti pour finalement confier le Parti à celui qui léchait mieux ses pieds.

MACHIAVEL OPPOSA LES DEUX FRERES : LE PASTEUR NTUMI ET LE PETIT FRÈRE GOSARDIO ALIAS DOC.

Il l'avait fait entre l'ancien Premier ministre Soukoula Poaty : entre sa nièce et l'ancien Premier ministre. Il le fit entre le Pasteur Ntumi et son petit Frère Doc (GOSARDIO). Machiavel avait demandé au Pasteur Ntumi de faire ce qu'ils avaient l'habitude de faire ensemble. Cette fois-ci, celui-ci, rejeta le procédé. Ce qui courrouça Machiavel. Ainsi, il courut voir le petit Frère à qui, il proposa l'affaire moyennant beaucoup d'ragent.

Au Congo, avec Machiavel, on ne touche l'argent qu'à travers ces procédés diaboliques. Et depuis, MACHIAVEL ne procède que comme ça en opposant les uns contre les autres. Et c'est là que La pute Arlette NONAULT SOUDAN entra en action pour remettre les Millions à GOSARDIO.

Ils étaient stationnés à l'entrée de MOUKOUNDZI-NGOUAKA, à la station des bus qui vont à Madibou et Nganga Lingolo. Ils étaient bien équipés avec des 4 X 4 neufs, des armes neuves; en tenues noires et qui, chaque fois qu'ils avaient touché leur perdiem, leur solde journalier qui s'élevait à 10.000 F /jour, ils se livraient à la boisson et déversaient tout ce qu'ils avaient sur et dans le cœur. Comme s'ils regrettaient quelques chose ; comme s'ils cherchaient à s'amender, à se repentir ou à se dédouaner.

Quand on les écoutait, on sentait qu'ils avaient quelque chose à se reprocher. Le sang des autres versé pour jouer un rôle aussi macabre et diabolique que celui que Machiavel leur fit jouer, était un lourd fardeau, une véritable croix suspendue autour de son cou comme un grand fardeau, une punition, une présence mortelle.

Ils se noyaient dans l'alcool comme pour noyer un chagrin. Ils étaient complètement perdus et n'étaient plus avares d'informations à liver et qu'ils tenaient à tous les prix, qu'ils voulaient bien mettre à la disposition de ceux qui en voulaient dont moi-même que l'histoire et la providence avaient bien voulu placer sur cette route. quand notre histoire a chaque fois cherché à se faire mieux s'inscrire. Ils étaient pires que des perroquets.

Que ce Pouvoir m'explique pourquoi dans la nuit du 3 au 4 avril ils sont allés demander au Ministre Bernard TCHIBAMBELELA qui loge vers l'Ecole Saint-Saint-Exupéry (française) face à la gendarmerie, derrière la Faculté des Science à quitter provisoirement les lieux car, lui diront-ils: "qu'ils devraient mettre de l'ordre". Qu'on danserait du tao-tao cette nuit et lui le Ministre qu'il était encore, n'avait pas à assister à ça. Et si j'avais quelqu'un dans ce contingent qui m'informait minute par minute ?
Oui ce soir là, j'avais été tenu informé à ne pas quitter ma chambre d'hôtel car m'avait-on dit, qu'il se passerait des choses.

Et les questions qui taraudent mon esprit et qui se posent à l’œil nu sont : Comment ça se fait que si ces gens là étaient de NTOUMI, pourquoi ils étaient là où ils étaient stationnés, , armés jusqu'aux dents, au vu et au su de toute les villes de Bacongo, Moukoundzi- Ngouaka, Makélékélé, Kinsoundi et tout le Sud de Brazzaville ? S'ils étaient sensés être les hommes de NTUMI, pourquoi ne les avaient-ils pas arrêtés ? Avec leurs 4 x 4 et leurs armes neufs qui égorgeaient la vue de tout passant, Sans s'inquiéter alors que le Commissariat de police est juste situé à quelques cent mètres de là ? Est-ce de l'arrogance, de la provocation, du mépris ou de l’imbécillité tout court ?

Et pour un Avocat d'investigation comme moi, il ne m'a pas fallut des journées ou de semaines pour avoir ce que je voulais dans une affaire comme celle-là qui engagea ma région et mes parents. une affaire qui parle de : "crimes contre l'humanité" et qui répond de la CPI.

Il m'a fallu deux petites enveloppes bien enroulées et gonflées dans lesquelles j'avais glissé 25.000 f de chaque pour que j'entende ce que je voulais entendre. Je tais les noms des deux précieux gars (leurs chefs) qui m'avaient tout dit mais leurs propos sont sans ambiguïté, nous étions devant une grosse conspiration, un montage de la pire espèce, comme celle qui concerna l'assassinat du Président John KENNEDY le 23 novembre 1963, où on a vu que la fumée sortir de la Palissade, mais jamais on n'avait vu les tireurs, où tout le monde se débobine, nous sommes devant ce que l'on appelle les Opérations Noires (OP). Nous sommes devant une hémiplégie incriminante. Vu le caractère spectaculaire, émotionnel et sensationnel de l’événement, nous devrions interpeller les acteurs pour répondre de leur forfait. Il faut que la vérité jaillisse car elle est et reste la plus importante de nos valeurs. Et si celle-ci est assassinée, alors c'est le cahot mental. C'est la déchéance.

Nous savons que les personnes passées par l'ECOLE DU PCT sont en délicatesse avec la vérité, la conscience et la mémoire. Ils sont souvent amnésiques. Cette petite femme qui n'est ni plus ni moins une petite pute devra répondre de sa forfaiture, de son imposture, de son ignominie. Elle devra répondre pour deux Chefs d'accusation.

- Arrestation du GENERAL Jean Marie MOKOKO
- LA CORRUPTION de GOSARDIO alias DOC
Pour forfaiture et parjure.

N'est-ce pas elle qui avait distribué la cassette vidéo qui a plus ou moins éclaboussé le Général MOKOKO ? Elle avait déjà bien préparé le terrain contre le GENERAL quand ils commençaient à s'engueuler publiquement par média interposé. Elle l'avait déjà tenu en respect et le pauvre ne pouvait plus bouger. Tout ça c'est le jeu calfeutré de Machiavel, tel que monté par le Maître du jeu lui-même. Ne dit-on pas que pour abattre son chien, qu'il suffit de l'accuser de rage ? Ca passe mieux devant l'opinion que le tuer comme ça. Car on risque d'avoir affaire avec Brigitte Bardot.

Ensuite, il fallait la tête du Pasteur Ntumi selon le plan mis en place par MACHIAVEL. Et ça n'a jamais changé depuis qu'il nous fait des coups d'Etat au Congo. Il fait le coup, et IL ACCUSE LES AUTRES. LE 18 MARS 1977, ILS VENAIENT D'ASSASSINER LEUR PROPRE PARENT LE PRESIDENT MARIEN NGOUABI. ET COMME IL Y AVAIT DES BOUCS ÉMISSAIRES, IL FAUT LES ACCUSER DE RAGE : LES KONGOS.

Ils mettent les feux eux-mêmes et ils accusent les autres. Le système avait été réglé ainsi depuis le 31 juillet 1968, depuis le premier coup d'Etat, ajusté le 4 septembre 1968 et institutionnalisé le 31 DÉCEMBRE 1969. Ici le Pool avait été nommé comme le "Bouc émissaire" Le Pool "avait pris ses jambes à son cou". et le système a été pérennisé. La MYTHOMANIE, MYTHOMANIE et TOUJOURS MYTHOMANIE.

Le PCT est le pire danger que notre pays ait eu sur sa terre. Il est et a toujours été dans la logique du mensonge. Mais malgré que les voix de DIEU sont et restent toujours impénétrables, cette fois-ci, nous les avions pénétrées. Nous savons tout et depuis très longtemps. Oui nous avons fini par pénétrer le cœur du système, les voix de Dieu. C'est à savoir qui est plus malin. Or nous sommes : "à malin, malin et demi". Leur posture, leur promiscuité est une gaffe qu'ils ont crue dompter mais non ! Vraiment ces gens sont en délicatesse avec leur conscience, avec la morale pour lesquelles ils sont tristement célèbres. Nous sommes là devant le deuxième plus gros mensonge qu'ils aient fait boire au peuple congolais et toujours sous le préjudice des fils du Pool.

Avec ces gens le concept de la justice, ici a pris un grand large. Il s'étiole au milieu de la mer comme une âme perdue. ICI et encore une fois, il faut citer HITLER. "PLUS LE MENSONGE EST GROS, PLUS ON LE CROIT". Mais ici les bêtes, comme l'avait si bien dit le Général De Gaulle parlant des policiers : "SI LES POLICIERS N’ÉTAIENT PAS BÊTES, ILS NE SERAIENT JAMAIS POLICIERS".

Les fils du Pool, tant qu'ils ne reviendront pas à leurs anciennes valeurs, celles qui nous avaient traversés des siècles durant, tant que nous ne reviendrons pas à nos vraies valeurs culturelles KONGO, jamais nous ne pourrions vaincre l'adversité.

Tant que nous aurons des nécessiteux, des égarés comme KOLELAS Landry, Victorine et autres, Isidore NVOUBA, tant que nous aurons des NSILOU CLAUDE, TCHIBAMBELELA Bernard, MAMPOUYA HELLOT, Prospère BOUETOUBASSA, tant que nous aurons des MANOUKOU KOUBA Jean Pierre, Maurice MASSENGO-TIASSE, Adélaïde Moughani, et autres parasites qui noircissent et vont se vendre au plus offrant à notre bourreau régional ; tant que ces salauds ne seront pas pendus sur la place publique pour HAUTE TRAHISON, notre sort sera toujours scellé.

Tant qu'une virtuelle unité régionale ne se fera pas, rien que pour tromper la vigilance de l'ennemi qui nous tue tous, alors c'est peine perdue. Nos jérémiades, nos pleurs, nos lamentations, nos armes ne pourront tarir. Ils n'auront aucun sens et nous serons encore là, encore une fois, comme au début du commencement et pour longtemps. Je sais exactement point par point, virgule par virgule comment les choses se sont passées le 4 avril 2016. Et personne ne pourra me contredire de e que j'ai vu, ce que j'ai entendu de mes oreilles et vu mes yeux.

Aujourd'hui, les vraies questions qui se posent sont : Comment en est-on arrivé là, et pourquoi ? Que s'est-il passé entre deux hommes qui s'aiment, qui ont travaillé ensemble, qui ont fait des choses ensemble, qui se sont enrichis ensemble; aujourd'hui qu'est-ce qui les oppose ? Et pourquoi des gens qui étaient comme le pantalon et la ceinture, non détachables, en sont-ils arrivés là à cet extrémisme de non retour ? Qu'est ce qui les oppose aujourd'hui au point d'enflammer toute une région et finalement toute la République ?

il faudrait que tous les fils du POOl, de la CUVETTE et de l'ensemble de la République arrivent à pousser vraiment M. Sassou Nguesso à nous dire ce qu'il veut pour notre pays, notre peuple. Pourquoi nous traite-t-il de cette façon? Alors qu'en s'autoproclamant Président, il n' a trouvé personne dans la rue ; en ses travers l’empêchant en quoi que ce soit. Nous étions obligés de boire notre tsamba jusqu'à la lie. Mais alors pourquoi nous cherche-t-il des poux sur nos têtes sérieusement rasées ? Que nous veut-il vraiment

A Paris le 23 octobre 2016.

Maître Tony Gilbert MOUDILOU.




Commentaires  

 
0 #7 Malanda Noelle2 27-10-2016 13:15
Madame Nonault la mort n'est pas réservée qu'aux pauvres. Personne ne pensait qu'un jour au Rwanda les Tutsis devaient prendre la revanche sur les hutus. Certes, il y'a eu les massacres que tout le monde connait et déplore, mais lorsqu'on tire trop sur la corde, elle finit par casser. Les conséquences de tout ce que votre clan fait seront terribles tôt ou tard. Les descendants de nombreuses personnes parmi vous payeront très cher tout le mal que vous faites subir au peuple congolais. Le temps passe, les souvenirs restent, les douleurs marquent et les cicatrices persistent pour nous rappeler l'horreur. Une épouse, une mère, une femme et de surcroît croyante doit prôner : l'équité, la justice pour tous et la rectitude.
Citer
 
 
0 #6 Malanda Noelle1 27-10-2016 13:14
A l'attention de Madame Soudan Nonault, Ministre du tourisme au Congo-Brazzaville.
Madame Soudan, Votre frère Raglan Nonault alias Okoué Mobé un criminel notoire, connu de tous. Il était à la tête d'un escadron de la mort dans la ville de Pointe-Noire. Lui et ses sous-fifres ont violé, volé et tué en toute impunité dans la ville océane. Olessongo et Gombé l'ont appréhendé et jeté en prison là où il devrait être en ce moment, en attendant d'être jugé. Sans votre intervention, un criminel de cet acabit ne devait pas se balader et même réintégré son travail. Vous avez crié et écrit partout que vous croyez en Dieu. Du font de votre coeur de croyante, pensez-vous que toutes les personnes qui ont subi ces exactions de la part de votre frère, méritent un tel mépris? Comment les congolais peuvent se réconcilier quand vous les méprisez de cette façon? Comment pardonner quand les bourreaux nous narguent? Comment faire le deuil des nôtres quand les assassins crachent sur nos morts?
Citer
 
 
0 #5 K.L 25-10-2016 14:00
Comme l'a déjà écrit Jean-Claude BERI, dans son article,"le pouvoir de sassou au sommet de la barbarie. Cet une poignée de tueurs, un groupuscule oligarchique qui tient tête à toute une nation dominée par l’indécision, la faiblesse, l’incapacité à agir. Comment peut-on « vivre ensemble » avec des hommes animés par l’instinct de l’ignominie poussé à l’ extrême." Les violences qui terrassent de nouveau le Pool et la Bouenza sont l'oeuvre de Sassou Nguesso et clique Sassou-Nguesso qui sont entrain de bombarder dans le Pool maison par maison, village par village et district par district. Comment Sassou Nguesso, semi analphabéte, né de parents ivoiriens de l'ethnie ABE et qui est responsable depuis des années de très nombreux crimes contre l'humanité tels que ceux des disparus de Beach,
Citer
 
 
0 #4 K.L 25-10-2016 13:58
Mais contre quel ennemi, Lissouba et Kolelas vaincus « à plate couture » (sic), le 15 octobre 1997, sont hors du pays et leurs forces - les milices cocoyes et ninjas - ont été abandonnées à elles-mêmes dans leurs zones ethniques (Pool, Niari).La guerre de parachèvement de la victoire consistera à tout massacrer dans ces zones. Ce sont les fameuses Opérations Mouébara par air et par terre. Ce sont aussi les Opérations « Nettoyage des quartiers Sud de Brazzaville maison par maison ». Ce sont les Raffles au Beach de Brazzaville de nombreux jeunes exilés attirés dans le filet du retour par une fausse promesse d’amnistie passée sur les antennes de la Radio nationale. Fausse malgré la voix qui la garantissait crédible : la voix du chef de l’Etat."
Citer
 
 
0 #3 K.L 25-10-2016 13:56
En effet et curieusement "peu de personnes se souviennent du nettoyage ethnique, en bonne et due forme, opéré par ce même système et par les mêmes criminels en décembre 1998 à Bacongo-Makélékélé. Persuadé qu’il ne peut jamais gagner une quelconque élection au Congo, le Pool étant l’obstacle qui se dresserait contre tout hold up électoral, Sassou Nguesso fait une fois de plus usage à la violence contre les civils et la destruction de leurs habitations comme une arme de guerre." En 2015, la presse internationale fesait état d' un témoignage accablant décrit les conséquences du plan commandité par le tyran Sassou Nguesso.
Par ailleurs, l'Opération « Mouébara » chère au génocidaire Sassou Nguesso n'est plus un secret pour chaque personne informée: "La guerre inachevée. Un titre qui vaut plus qu’un avertissement et un engagement.
Citer
 
 
0 #2 K.L 25-10-2016 13:53
En passant pas des méthodes criminelle la proclamation des urnes du 20 mars 2016, jusqu'au déclanchement de la repression sauvage qui terrasse le Pool depuis pratiquement 7 mois.Pour ceux qui n'ont jamais su lire les messages, les signes du temps entretenus entre autre par des déclaration des sbires de Sassou Nguesso, par les propos de JF. Ndengue qu'ils n'ont su comprendre ou se rappeller : « Vous repartirez en forêt si vous ne votez pas Sassou ! », je me permets de resumer ici Djess dia Moungouansi:"Aucune opération de police ne peut être menée avec des hélicoptères qui effectuent des bombardements massifs des zones habitées. Ni même, peut-on prétendre être du côté des populations quand on les contraint d’aller en forêt, abandonnant vivres et confort alors que plus de 5000 miliciens censés les protéger, écument les villages ?"
Citer
 
 
0 #1 K.L 25-10-2016 13:52
L'article de Djess dia Moungouansi dans Congo Liberty nous explique les pratiques de cette dictature Sassou Nguesso et l' état d' ésprit qui anime le pouvoir illégitime du Congo, qui accuse à tord Ntoumi et les Ninjas pour tenter à cacher une fois de plus, les massacres, la répression massive et sanglante que ce pouvoir inflige contre la population du Congo; particulièremen t contre celle du Pool. "Les sévices que Sassou et ses spadassins ont infligés à notre compatriote Augustin KALA-KALA expliquent ouvertement aujourd'hui qui est l'agresseur et le responsable du drame qui menace le Congo.Il est temps que le monde comprenne enfin la sordide stratégie du pouvoir aux abois depuis le référendum sanglant de novembre 2015.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir