18/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Tribunal de grande instance de Brazzaville : André Okombi-Salissa visé par une enquête du procureur de la République

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Tribunal de grande instance de Brazzaville : André Okombi-Salissa visé par une enquête du procureur de la République

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Dans une communication faite au Palais de justice de Brazzaville, lundi 21 novembre 2016, André Gakala-Oko, procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire contre Roland Gambou, frère cadet d’André Okombi-Salissa, à la suite d’une découverte d’armes et munitions de guerre faite au domicile de Mme Gisèle Ngoma, une des femmes de l’ancien ministre André Okombi-Salissa, au quartier Nkombo, dans le 9ème arrondissement Djiri. Roland Gambou, qui vivait dans ce domicile, en l’absence de la propriétaire, Mme Gisèle Ngoma, a été écroué à la maison d’arrêt.

Les armes et munitions saisies sont composées de 8 fusils mitrailleurs (Fm), 7 Pmak, 7 Sks, une lance-roquette et une lance castor, 15 boites de munitions, du matériel de transmission, des roquettes antichars, des chargeurs de Pmak, Fm, et trois gros sacs de casquettes de campagne du Président Denis Sassou-Nguesso. «Ces armes ont été découvertes au domicile de l’épouse du ministre André Okombi-Salissa, la nommée Madame Okombi née Ngoma Gisèle, domiciliée sis 33 de l’avenue de la Haute Tension et que les présumés auteurs de leurs détention viennent d’être déférés à mon paquet», a précisé le procureur de la République, qui a montré à la presse invitée à son cabinet de travail, les armes saisies au domicile de l’une des épouses de l’ancien ministre et ancien candidat de l’opposition à l’élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016. Des trois personnes citées, seule Roland Gambou a été présenté à la presse.

Par ailleurs, André Gakala-Oko a indiqué qu’il a saisi le doyen des juges d’instruction d’une information judiciaire à l’encontre des nommés Gambou Roland, Ngoma Gisèle, André Okombi-Salissa et autres, pour les faits de détention illégale d’armes de guerre et tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.
Dans le cadre de cette procédure, il reviendra au doyen des juges, a indiqué le procureur de la République, de procéder à l’interrogatoire des présumés auteurs et de poser tous les actes utiles et nécessaires à la «manifestation de la vérité dans le strict respect du principe de la présomption d’innocence». 

André Gakala-Oko suspecte comme véritable détenteur de ces armes, l’ancien ministre André Okombi-Salissa qu’il a qualifié de «mauvais», suscitant le rire des journalistes qu’il a rappelé à l’ordre: «Ne riez pas». «Vous les Congolais, je suis fatigué de vous», a-t-il ajouté avant de poursuivre: «Vous avez vu ces armes? Avec ces armes, vous pouvez neutraliser toute une troupe. Si on vous avait dit qu’on a retrouvé les armes, vous ne devez pas croire: Oh Sassou fait les jeux! Mais, qui avait nommé Okombi ministre? Il n’était pas agent de l’Etat, ni son parent!». Bref, maintenant qu’une information judiciaire est ouverte contre lui, André Okombi-Salissa, qui a disparu de la circulation depuis la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, le 4 avril dernier, va être sous le coup d’un mandat d’amener.

Ce qui va permettre sa recherche active par les services de sécurité.
Signalons tout de même que les circonstances et la date de saisie de ces armes au domicile de Mme Okombi n’ont pas été indiquées. Ces armes présentées à la presse étaient déjà sous scellées et les journalistes n’ont pas pu poser des questions au principal présumé auteur de la détention de ces armes, Roland Gambou qui a été à la presse. Enfin, avec cette affaire, un procès contre un autre dirigeant de l’opposition est en perspective.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Source : http://www.lasemaineafricaine.net/index.php/national/14080-tribunal-de-grande-instance-de-brazzaville-andre-okombi-salissa-vise-par-une-enquete-du-procureur-de-la-republique


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir