Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Les enlèvements continuent à Brazzaville et dans le Pool

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Les enlèvements continuent à Brazzaville et dans le Pool

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Samedi 26 novembre 2016, M. Passi Franck Euloge, secrétaire national du CNR qui sortait droit d’une réunion  chez Marius Mouambenga sur la crise au Pool, a été enlevé à 16h45 à Mayanga par les éléments de Ndengué.

 

Ledit samedi, au vu et au su de tout le monde, des hommes sortis d’une toyota  land cruiser V8 immatriculée 237 FV4 et d’une toyota BJ ont violenté Franck Passi avant de l’embarquer  par la suite dans une direction inconnue.

Il y’a peine deux semaines, l’ex domicile du Docteur Ntondo Jean Gustave, a été investi la nuit a trois heures du matin par une cinquantaine d’hommes armés qui se trouvaient à bord de trois véhicules toyota BJ et un Coaster de la police.  Jean Gustave Ntondo a été sauvé de justesse, il venait de quitter son domicile.

Selon certaines indiscrétions, l’ombre de cinq mousquetaires planerait sur ces enlèvements. Roger, directeur de protocole d’un ancien ministre du département du Pool qui aurait discuté avec un certain Maitre Daniel de la sécurité de Ntumi, est la courroie de transmission des infos grappillées çà et là auprès de Jean Dominique Okemba en échange certainement des enveloppes.

Il aurait monté une fausse fiche adressé à JDO qui a son tour aurait donné des ordres pour ces enlèvements, foulant aux pieds les règles du droit international qui interdisent l’interpellation des négociateurs dans divers conflits. Le deuxième mousquetaire se nommerait Mpouélé du sinistre Bakala. Celui – ci suppliait le docteur Ntondo de se rendre auprès du Général Obara ou Ndéngué pour un entretien. Mais cette offre a été déclinée. Le troisième mousquetaire serait le Général Ndéngué,  le quatrième un certain colonel Bakala etc.

Roger, l’informateur de JDO a oublié de préciser chez JDO que, Franck Euloge Passi  et le docteur Jean Gustave Ntondo étaient conviés à Brazzaville par ordre de mission du ministre de l’intérieur Mboulou. En tant que négociateurs, ces derniers sont en principe couverts par la convention de Vienne sur les conflits.

Mais au Congo, on foule aux pieds le droit, sans prendre en compte des conséquences avenir.

Affaire à suivre !

Ghys Fortuné BEMBA DOMBE


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir