Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique B. Gertrude MALALOU KOUMBA : « Soutenez les dictateurs africains et vous serez sanctionnés en France par les Afro-Français »

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

B. Gertrude MALALOU KOUMBA : « Soutenez les dictateurs africains et vous serez sanctionnés en France par les Afro-Français »

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Au cœur d’un hiver rude qui s’abat sur une France tétanisée par un avenir politique inquiétant, une femme africaine ne baisse pas les bras pour dénoncer la collusion de certains candidats aux primaires français 2017. La dame de fer, comme on a pris de l’habitude l’appeler dans les milieux congolais , ou en encore la KIMPA-VITA national, en référence à la militante congolaise qui prêchait l’unité et la restauration de la grandeur du royaume Kongo au début du 18é siècle, Gertrude MALALOU KOUMBA illumine de mille feux la cause congolaise sclérosée par les candidats souteneurs des dictateurs d’Afrique depuis les indépendances.

 

En compagnie d’autres africains, elle s’est engagée dans un combat de conscientisation de l’opinion française en dénonçant les tendances néo-colonialismes de celui qu’on nous présente comme le « super candidat de la gauche » Manuel VALLS. Mettant à profit son intégration et son appartenance au monde de la gauche, elle réfute d’être une nouvelle fois trahie, manipulée. Cette gauche qui promet pendant les campagnes, d’être aux côtés des peuples africains victimes des dictateurs qui appauvrissent et torturent leurs peuples, mais aussitôt élu, tronque leurs promesses politiques par quelques billets de Fr CFA de ces mêmes dictateurs.

Gertrude MALALOU KOUMBA dénonce un système politique de gauche malade de ses promesses. Elle invite ses paires africaines à se lever comme une seule personne pour dénoncer l’hypocrisie inhérente au discours politique de la gauche tout particulièrement celle de Manuel VALLS.

C’est donc sans surprise, liant la parole à l’acte, elle entreprit, depuis trois semaines, une campagne de sensibilisation dans les Métro, bus et tram de Paris et sa banlieue. Ceci pour mettre à nue la tactique d’enfumage des Africains, en plus de traduire une niaiserie certaine et un irrespect évident, Manuel VALLS qui tente de faire passer l’idée qu’un nouveau destin politique français en Afrique se forgera s'il est élu, n’est qu’un tissu de mensonge cousu de fil blanc.

Certes, nous ne vendons pas la peau de l’ours avant la fin des primaires, mais à aujourd’hui, nous sommes à mi-chemin. Nos efforts rassemblés sont enfin récompensés. Car le mot des Africains de France est simple et cela est valable pour tous futurs dirigeants français soutenant les dictateurs : soutenez les dictateurs africains et vous serez sanctionnés en France par les Afro-Français.

Car le double jeu de certains leaders français n’est plus tenable. Manuel VALLS attiré comme un aimant par la fonction Présidentielle, ne peut ignorer qu’elle s’obtient aussi par les voix des Africains de France. Et les Africains de France ne sont pas des marchepieds malléables. Ainsi, nous userons de notre droit de vous traiter de la même manière que vous considérez les victimes des dictateurs féroces que vous soutenez.

Pour cela, Africaines et Africains Congolaises et Congolais tous derrière la KIMPA-VITA des temps moderne, Gertrude MALALOU KOUMBA DIBANGOU pour dire NON A MANUEL VALLS dimanche prochain.

https://www.facebook.com/gertrudebienvenue.malaloukoumba?fref=ts

Jean-Claude BERI


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir