23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Pauvre Congo, l’armée, les sages et les rois nous abandonnent face à la tyrannie sanguinaire

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Pauvre Congo, l’armée, les sages et les rois nous abandonnent face à la tyrannie sanguinaire

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Ce qui se murmurait dans les coulisses, ce qui était une vérité livrée juste aux contorsionnistes de la politique congolaise devient une réalité palpable dénuée de tout maquillage farfelu : Sassou pille les finances et l’économie du Congo ; Sasaou pourchasse et tue ses opposants ; Sassou enfume l’Armée ; Sassou terrorise même les derniers garants de notre tradition ancestrale à  l’image des Rois «  Moe MAKOSSO IV et NGUEMPIO » .

La mort de Marcel NTSOUROU aurait réveillé la conscience de toutes ses institutions ancestrales garantes de l’unité et la sauvegarde de la nation congolaise. On assiste à un quitus ou le permis de tuer décerné à SASSOU. Cela est loin d’être une utopie ou encore moins , comme le contesteront les aboyeurs au service du pouvoir, des élucubrations d’une opposition instable et désorganisée.

SASSOU sert la mort  comme récompense à tout congolais qui oserait contesté son pouvoir

Ce n’est une lubie imaginaire sortie d’un film  d’espionnage mais tyrannie qui s’abat sur le Congo. Au nom de la préservation d’un pouvoir clanique presque familial , SASSOU ordonne a ses plus hauts dirigeants du Clan de mettre en place des cellules de tueurs pour soit neutraliser , faire disparaître ou au pire assassiner ceux qu’ils considèrent comme  des agents gênants ou incorruptibles. Même si cela est prouvé que ce ne sont que des vaillants contestataires républicains.  Ceux qui s’étonnent encore aujourd’hui de l’existence au sein du pouvoir de la cellule clandestine chargé des opérations «  KIA GUE O  » ( fais moi l’affaire) après plusieurs mutations est actuellement constatent sa brutalité légendaire sous la direction    d’Emmanuel YOKA et Jean Dominique OKEMBA  qui étalent  au grand jour  l’étendue machiavélique de cette guerre secrète menée par un clan contre tout un peuple.

Pourtant ce n’est un secret pour personne, car il suffit de se renseigner pour se rendre compte que la plupart des cadres ou citoyen lambda ayant une propension à  la critique constructive ou enclines à une  démocratie réelle ont été assassiné par le même groupe de personne depuis 53 ans . De KIKANGA, KIKADIDI, MARIEN NGOUABI, Cardinal BIAYENDA, ANGA, KATALI, KIBOUALA-KAYA, ADOUA et j’en passe . Nos sages rois (NGUEMMPIO et Moe MAKOSSO IV  ) et armées ( AET et autres associations militaires pour la sauvegarde de la paix au Congo) sont restées inertes plongées dans un silence assourdissant clouées sous une culpabilité palpable.

Même pourvus d’une enquête solidement étayée qui retrace l’histoire de tous ces assassinats  enfouis que la cellule clandestine chargé des opérations « KIA GUE O  » a perpétré au Congo cela ne suscite aucune réaction de révolte. La mutation des hommes-tueurs chargés de cette sale besogne n’a rien enlevé à la cruauté des actes sanguinaires a leurs actifs.

A nos rois et soldats qu’avez-vous fait de cette célèbre phrase du Président Marien NGOUABI je cite « « Lorsque ton pays est sale et manque de paix durable, tu ne peux lui rendre sa propreté et son unité qu’en le lavant avec ton sang» Pour ne pas plonger le pays dans l’arrogance et la domination d’un clan , ce dernier se sacrifia pour sauver pays. Par ce sacrifice ,l’on est en droit de s’interroger a quoi il a servi ? A quoi nous sert d’avoir une armée qui laisse assassiner les plus vaillants, érudits cadres compétents du pays ? Lorsque le pays est attaqué par les éléments extérieurs , notre armée est toujours aux abonnes absents Mais lorsqu’il s’agit d’agir en sourdine contre son peuple et le muselant et en le livrant au tyran comme dans abattoir.

SASSOU dévoyant l’armée en la détournant de son objectif ne doit-il pas être interpellé juste sur le simple fait qu’un officier supérieur de surcroît ancien numéro deux du Conseil National de Sécurité succombe dans des circonstances aussi troubles que suspectes dans les geôles ? Au delà des doutes logiques qui pèsent sur cette mort cela relève de sa responsabilité tendant vers un assassinat involontaire. Le congolais lambda s’interroge

Serait-il faux de dire que les ennemis tous désignés et qui tombent tous les jours ne sont pas  les vraies cibles de la république puisque que le sectarisme régnant au sommet du commandement des FAC  oppose les congolais entre eux faisant de notre armée , une armée des ventrus, des bras cassés, des femmelettes, des généreux véreux qui ont sacrifié des soldats sur l’autel de l’affairisme du pouvoir?

Ne sommes-nous pas en droit de se demander ce qu’est devenue notre armée ? Ou devons-nous simplement admettre que celle-ci est dépourvue de solidarité, d’humanisme et surtout composée pour la plus part des braillards qui scandent a longueur de journée de paroles de courage et de ferveur pour la nation. Mais dans les faits c’est une bande des trouillards , des chiens galeux marchant la queue entre les jambes derrière un général reformé qui les humilie et les dénigre. Combien des votre ( officiers et soldats..) voulez-vous encore abandonnés au bord de la route dans votre débandade honteuse ? Pourquoi la nation doit-il continuer à payer des gens qui reculent pour servir la république ? Cela nous donne envie de gerber ou de pisser sur vos grades de pacotilles . Une armée des morts vivants.

Jamais vous ne recouvrerez votre respectabilité en soignant cette image ternie par la collusion. Plus jamais un militaire congolais surtout ceux qui se font appeler pompeusement ancien de l’AET ne sera respecté tant que cet affront ne sera pas lavé.. Vous n’êtes que des tigres en papier, incapable même d’honorer la dépouille du Colonel Marcel NTSOUROU. La peur au ventre, certains ont même peur d’utiliser le téléphone pour présenter en fusse les condoléances. D’autres se précipitent de quitter le pays prétextant un séjour a l’étranger pour des raisons médicales . Est-ce c’est cela la solidarité entre anciens enfants de troupes ? C’est tout simplement dégoûtant et rageant de savoir que des hommes aussi lâches font partie d’une armée appelée armée congolaise.

Certes le Colonel n’était pas un enfant de cœur, il méritait au moins une  justice équitable selon les lois de la république mais certainement pas une injuste et indigne mort .

Pauvre Congo , même les rois nous abandonne

Doit-on continuer à accepter de se faire botter le cul par un clan et sans pouvoir hausser le ton et surtout réagir ?

Par ailleurs , pourquoi les congolais doivent encore honorer des pseudos rois qui font preuve d’une absence totale de compassion. A vous Roi « NGUEMPIO » , a vous Roi « Moe MAKOSSO IV » , vos enfants succombent dans un bain de sang cela vous laissent de marbre. A combien d’enfants des plateaux lâchement assassinat doit-on chiffrer pour que , vous Roi « NGUEMPIO » ,  daignait invoquer la sacralisation du sang de l’enfant TEKE ?  Le Roi MAKOKO de son vivant n’aurait jamais permis une telle humiliation.

Défendez–vous le pouvoir contesté de SASSOU ou la vie des enfants et petits-enfants qui honorent la tradition TEKE depuis des millénaires ?  Serait-il juste qu’un enfant du pays ne puisse pas être enterrer sur les terres de ses ancêtres ? N’est-il pas de votre autorité d’intercéder ne fusse que pour ça ? C’est-à-dire pour le repos éternel dans la paix avec les siens sur la terre de ses aïeux ?

Puisque vous avez opté pour l’abandon des  votre qui se font injustement molestés, bastonnés rendant ainsi votre existence aussi inutile que dérisoire. Mais de grâce manifestez votre autorité dans un moment aussi solennel.  Vous êtes très enclin à jeter des sorts lorsqu’on vous désobéit, à ôter la vie d’un de vos sujets , même à 6000 km, mais cela devient une mission impossible lorsqu’il s’agit de protéger vos enfants  et petits-enfants. Ou est passé la grandeur du royaume TEKE d’antan ?

Pauvre Congo , même les rois nous abandonne

A vous  Roi « Moe MAKOSSO IV » que restera t-il de ta respectabilité  lorsque les enfants et petits-enfants du KOUILOU auront tous succombé sous les balles d’un tyran qui viole et disgracie votre autorité. Pourquoi avez-vous vendu votre âme ……

Êtes-vous devenus aveugles pour ne pas voir les larmes de sang qui coulent sans cesse sur les joues de vos enfants et petits-enfants dont vous aviez jurés protéger et secourir contre les démons de la tyrannie ?

Jean-Claude BERI


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir