Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Pourquoi s’offusquer de la rencontre MALALOU-KOLELAS ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Pourquoi s’offusquer de la rencontre MALALOU-KOLELAS ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Je le dis depuis pas mal d’années que les pires ennemis du Congo sont les congolais eux-mêmes. Pour beaucoup qui sont tapis dans l’ombre qui dégainent à chaque situation qui leur échappent  et se mettent à diaboliser , déshumaniser et surtout caricaturer par leur comportement l'image d’une femme engagée , une femme qui a su prouver la grandeur et le sens de son combat patriotique dans cette lutte monstrueuse ou certains hommes ont baissé les bras depuis fort longtemps.

 

En distillant par des messages et interprétations manifestement teintées d’une arrière pensée nauséabonde  veulent nous faire avaler des couleuvres totalement indigestes  en  laissant comprendre le contraire du message de paix,  de clémence et surtout de l’unité  que porte Mme MALALOU –KOUMBA Gertrude Bienvenue pour le Congo.

Lorsque ton pays traverse une occupation aussi meurtrière ,  le mieux à faire ce n’est pas d’ajouter la division à la division. Car pour cela SASSOU  s’en charge bien en matant la résistance intérieure et ses sbires s’y emploient avec la sauvagerie que l’on sait, tout en propageant l’image de traîtres et des vendus de l’opposition pour semer la disgrâce et la division, arme fatale du pouvoir.

Mme MALALOU dont je soutiens totalement la démarche n’a fait que son devoir de résistante comme beaucoup d’entre nous l’auraient fait si l’occasion leur était donnée. La fabrication du pire ennemi se fait aussi par les images dont on donne une interprétation totalement erronée. MALALOU-KOUMBA s’est retrouvée seule a être taxée de collabo, de traître , de jouer un double jeu simplement parce qu’elle est sincère dans sa démarche. Qui ignore que MALALOU est d’obédience UPADS comme beaucoup d’entre ?

Nous avions eu une campagne qui s’est soldée de la manière que nous savons tous. Chacun a repris ses marques et le sens de son combat . Ceux qui sont pour Parfait KOLELAS et son YUKI sont libres de leur choix et c’est cela aussi la démocratie.

Voir la délirante campagne de salissure et de vomissent  organisée  autour d’une simple photo prise avec Parfait KOLELAS témoigne de la dégradation inquiétante de l’intellect de beaucoup d’entre nous. Actuellement, les mêmes ressorts de dénigrement, falsifications et violences verbales agissent contre le combat que nous voulons mener. Notre seul et unique adversaire est SASSOU  et tout son clan ne nous égarons pas .

Ce n’est qu’en discutant avec ceux qui  ne partagent pas vos agissements et convictions que l’on peut prétendre avancer vers la lumière. Vouloir aller s’enquérir personnellement de la démarche adoptée par Guy Brice Parfait KOLELAS était la meilleure attitude à prendre. C’est une démarche courageuse et pleine de réalisme politique. Cela ne fait pas d’elle une aveugle politique ni encore moins une béni-oui-oui.

Dans cette diaspora totalement engluée dans une démarche de positionnement on veut uniformaliser notre manière de pensée pour caler leur ambition avec leurs propres désirs. L’escalade de cette uniformalisation fonctionne très fort. Jusqu’à ce que le pouvoir en place les invite à la désescalade et chercher à façonner des interlocuteurs pour arriver à un modus vivendi : Un dialogue inclusif avec des interlocuteurs bien choisis et bien nguirisés.

Parfait KOLELAS reste le seul responsable de son positionnement de ses choix et orientations. Qu’on approuve ou pas ses idées il reste néanmoins un acteur politique avec lequel nous devrions discuter afin de trouver une porte de sortie de la crise. KOLELAS peut-être victime de ses propres déclarations, il sera ou pas jugé par la sanction ou l’adoubement du peuple le moment venu.

Pour l’heure cessons d’être dans un délire humiliant pour le combat. C’est pas ce qu’on attend de nous

Cela fait un peu plus de 11 ans que je connais Gertrude MALALOU-KOUMBA son engagement politique dans ce combat ne souffre d’aucune ambiguïté pour ma part. Contrairement à beaucoup d’entre vous qui rasent les murs le soir pour vous retrouver à MPILA et le jours vous présenter avec des habits blancs de fidèles résistants gestionnaires vertueux et bienveillants (Faux-culs !).

Dangereusement la diaspora est entrain d’épouser les faux calculs d’une certaine opposition intérieure. Cette opposition a succombé à l’assurance aveugle dans un environnement ambiant et profondément instable où quelques personnes tapis dans l’ombre auraient le pouvoir de faire basculer une tyrannie ayant des racines corruptibles implantées dans toute la sphère sociétale congolaise. Une telle attitude dénote de la naïveté politique. Il conviendrait à l’opposition pour avancer et surtout à la diaspora de construire un nouveau socle d’alliés à plusieurs niveaux. Et surtout ayons la sagesse de dépersonnaliser et dépassionner le débat politique.

Soyons le moteur et le carburant de cette lutte et non des pièces de rechanges.

Jean-Claude BERI

 

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir