Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Pierre NGOLO : le messie du PCT ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Pierre NGOLO : le messie du PCT ?

Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Pour beaucoup de congolais le procès qui s’est tenu cette semaine en Égypte n’est pas loin des attentes intrinsèques que  ces derniers souhaitent  un jour voir  se concrétiser à l’encontre  de l’actuel " président  "

Le voir traîné devant une cour de justice congolaise ou il devrait répondre des nombreuses accusations qui lui sont reprochés. Humainement serait-il acceptable pour notre culture congolaise de voir une telle  scène sinistre frôlant la pire des humiliations ou l’ancien président égyptien  Hosni MOUBARAK et ses fils encagés comme du bétail dans une exposition de marché aux esclaves ?

Même si c'est un tyran, un dictateur, assassin, on peut étendre autant de qualificatifs qu’on voudrait, ce dictateur qui terrorise les siens encore aujourd’hui  ne pourrait-il pas espérer  un jugement digne d'un tribunal neutre et impartial ? Ce régime de Brazzaville que les congolais combattent de toutes leurs forces est certes loin d’être un modèle de  démocratie ni  encore moins un exemple de justice.

Mais nous excluons l’idée de vouloir  traiter nos  adversaires, ou ses ennemis, de la même manière dont a sévit leur régime dictatorial et sanguinaire. Nous savons tous aujourd’hui que la dictature du régime de Brazzaville ne se résume pas en la personne de Monsieur SASSOU, il s’appuie sur plusieurs ramifications qui donnent une assise consistante à l’ensemble de l’appareil répressif de l’état.

Si une minorité forme la classe des prédateurs  et peut-être même des  coupables, nombreux sont leurs complices. Rendre justice dans un tel contexte n’est pas très aisée. Au delà des souffrances, des injustices sociales, des privations de libertés et des droits,  dans la réalité,  il n'y a qu'un petit nombre "d'élus" qui seront jugés, parce que souvent les autres ont du poids dans notre société congolaise, et on ne voudrait trop point les déstabiliser ni encore moins les humilier. C’est dire que ces dictateurs ne survivent pas souvent longtemps à la déchéance.

 

Le 25 Juillet dernier le parti au pouvoir depuis plus d’une trentaine d’année  vient célébrer avec faste son 6é congrès en élisant Pierre NGOLO comme le nouveau secrétaire Général. Ce parti qui a propulsé au gouvernement des hommes et femmes qui se sont accaparer et piller les richesses du pays en soumettant le peuple a une misère indescriptible peut-il se sauver d’une déchéance probable ?
Devant la complexité d’une telle interrogation, beaucoup seraient tentés de jeter l’éponge et de prendre leurs  jambes a leur  cou pour éviter de subir la révolte d’un peuple longtemps condamné à l’abandon.

Adoubé par les jeunes loups quadragénaire et cinquantenaire, le nouveau secrétaire Général  du PCT se veut confiant et attentif aux attentes des populations. Contrairement à son mentor, Pierre NGOLO n’a pas «  encore » les mains sales. Peu connu du grand public, cet originaire  d’Ongoni, député de la première circonscription du cinquième arrondissement de Brazzaville (OUENZE)  est un fonctionnaire administrateur et enseignant  de carrière. Sa discrétion et ses compétences qui ne peuvent-être mises en cause lui ont permis  de prendre la direction du parlement de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) basée à Malabo en Guinée Equatoriale. Sa mission dans son nouveau rôle est multiple.

Redorer l’image du PCT

Redorer le blason d’un parti ou plane le soupçon des tous les péchés,  de la déroute de l’économie congolaise par des pratiques mafieuses et dilapidatrices est un exercice qui s’avère d’avance compliqué.. Fini le marxisme –léninisme et bienvenue à la nouvelle orientation sociale–démocrate. Cette nouvelle philosophie encore en gestation doit conduire le nouveau Secrétaire général  de se démarquer des antivaleurs  démocratiques qui caractérisent l’essence même des pratiques de ses militants. Pour cela il doit jouer des coudées franches entre les caciques du PCT et l’aile de la nouvelle orientation qui se veut plus pragmatique et  actif sur le terrain.

La mise en place d’un projet social démocrate en phase avec une politique de rupture avec une certaine culture politique locale qui continue  d’assurer  l'impunité aux pilleurs, corrupteurs , cumulard, trafiquants de tous genre….,  n’est pas gagnée d’avance. Or son mentor SASSOU NGEUSSO  l’exige et veux absolument que son image soit redorer et embellie de fleur de printemps. SASSOU refuse l’image que le monde extérieur retient de lui : celui  d’un  "chevalier du néant", qui coure  derrière les chimères et derrière lui la majeure partie de sa clique clanique. En désavouant Isidore M’Vouba (son ami de trente d’ans) et en pesant de toute son influence sur l’élection de Pierre NGOLO, il s’est tourné vers l’avenir en préparant sa relève comme un python qui guette sa proie. Seulement il n’est pas toujours sain de redorer du nouveau dans l’ancien.

Aujourd'hui l'orgueil de beaucoup de militants du PCT  est traîné dans la boue  en voyant leur chef faire le choix de sa survie politique et non celui du groupe. L’homme est harcelé sans répit par la communauté internationale car accusé de tous les maux. Biens mal acquis, disparus de Beach,  mauvaise gouvernance, clientélisme anarchisme, gabegie financière…  bref  tous ces ingrédients politico-judiciaires  dans lesquels ont baigné tous les caciques du PCT. Pierre NGOLO sait qu’il est difficile de trouver un équilibre entre épuration, réforme et nécessaire continuité de l'appareil d'État.

Surtout si cet Etat est subordonné à un parti au pouvoir étendu contrôlant la plus part des mécanismes financiers, vouloir le transformer sans faire des déçus  c’est le jeu a plusieurs inconnus auquel doit se livrer le nouveau secrétaire. D’aucun nous parle déjà d’une tension tripartite entre Pierre NGOLO, CHRISTEL  SASSOU et Willy NGUESSO est ce que c’est  le début de la bataille de  succession ?

Conjurer la grogne sociale

Face à l’absence d’une vraie politique sociale, la rue congolaise grogne. Les manifestants ne sont pas que des pauvres ou des exclus des retombées «  du chemin d’avenir » Ce sont de jeunes congolais  diplômés, issus des classes moyennes, qui croupissent dans les rues de Brazzaville et Pointe-Noire à la quête de petits boulot. Ces derniers découvrent avec amertume que l'ascenseur social n’a jamais fonctionné pour eux. Autrement dit, ce sont des jeunes qui pensent contribuer à un Etat qui les ignore et les néglige. Pierre NGOLO veut rassurer.

Il pense qu’il est possible de mettre sur pied  un parti politique qui se concentre exclusivement sur les questions sociales et économiques. Dans son palais, au bord d’Alima, SASSOU NGUESSO voit d’un très mauvais œil, toute tentative de rébellion de la jeunesse. Ces colères doivent être canalisées par tous les moyens. Il est inadmissible que le Congo-Brazzaville ressemble à la Tunisie ou  l’Egypte.

Comme quoi ce qu’il n’a pas lui-même tenu de faire durant 26 ans, Pierre NGOLO doit le réussir pour garantir la pérennité de son pouvoir.  Faire du PCT un parti de proposition, de création d’emploi et de concrétisation des projets de développement. Les mots ne sont que les mots, à juste deux semaines de son investiture au poste de Secrétaire Général, le successeur Ambroise Edouard NOUMAZALAY mesure l’énormité de sa tâche. Mais au dire des militants du PCT, ce fils des plateaux serait prêt à relever le défi. La jeunesse congolaise ne serait  plus la sacrifiée de l’embellie économique.

Ainsi donc, face au vendeur d’illusion, au marchand de sable, aux aboyeurs a l’esprit vide, le PCT vient de trouver son messie. Peut-être et pourquoi pas d’ailleurs si cela peut faire de ce parti trentenaire un grand parti pourvoyeur d’idée neuve pour l’édification d’une vraie démocratie au Congo. Il serait très prématuré de jeter l’opprobre sur un homme  qui, pour une fois, ne traîne pas derrière un passé sanguinolent. Un homme dont la jeunesse du PCT salue comme  étant travailleur et rigoureux. Tout cela ne peut être que positif pour le Congo. Seulement gardons-nous de ne pas le voir plonger dans les conspirations tortueuses et malsaines dont son mentor a le secret et qui risque de faire de Pierre NGOLO non un messie, mais serviteur du dictateur en fin de règne et aux abois.

Commentaires  

 
0 #1 Andra 19-07-2015 07:09
Hey there! I just wanted to ask if you ever have any issues
with hackers? My last blog (wordpress) was hacked and I ended up losing several weeks of hard work due to no backup.
Do you have any methods to protect against hackers?

My web site; sex toys (Andra: http://inightt.livejournal.com/1120.html)
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir