20/08/2017

Dernière mise à jour04:12:00 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Jean-Jacques Bouya, 1er ministre de fait jouissant d’une confiance aveugle

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Jean-Jacques Bouya, 1er ministre de fait jouissant d’une confiance aveugle

Envoyer Imprimer PDF

Denis Sassou Nguesso a confié à Jean-Jacques Bouya la coordination de l’action gouvernementale.

 

 

© Lettre du continent du 20/20/2011


Commentaires  

 
0 #8 Anemonalove 19-07-2017 13:54
Hello fellas! Who wants to chat with me? I have profile
at HotBabesCams.com, we can chat, you can watch me live
for free, my nickname is Anemonalove , here is my photo:


https://3.bp.blogspot.com/-u5pGYuGNsSo/WVixiO8RBUI/AAAAAAAAAFA/JWa2LHHFI2AkHParQa3fwwHhVijolmq8QCLcBGAs/s1600/hottest%2Bwebcam%2Bgirl%2B-%2BAnemonalove.jpg
Citer
 
 
0 #7 kingdom 07-04-2017 06:36
Publicity to conventional nursery rhymes and poems within the type of books and songs.
Citer
 
 
0 #6 Maynard 29-08-2016 11:49
Je dois reconnaître que vous maîtrisez bien le sujet, la page est extrêmement enrichissant
Citer
 
 
-1 #5 doucoure 11-12-2014 12:46
Bonjour Je m'appelle monsieur doucoure je suis Entrepreneurs je cherche des Marché
Citer
 
 
0 #4 Calixte Nkou 23-10-2011 00:04
:-x Au pays du " Chemin d'Avenir", autrement dit chez Sassou Nguesso, le pouvoir n'est pas démocratique mais tribal et clanique. Qui peut alors être sanctionné !!!
Le pouvoir de Sassou Nguesso a atteint le point culminant d'usure.
Citer
 
 
0 #3 Jeff de Brazza 22-10-2011 23:57
La Commission estime que la lutte contre le fléau est périlleuse, mais garde l’espoir de le faire reculer : « La lutte contre la corruption se met méthodiquement en place, même si les résultats ne sont pas encore perceptibles pour le commun des mortels, et même si les prisons ne débordent pas encore de corrompus et de corrupteurs. La Commission a bon espoir que la conjugaison des efforts de tous fera reculer assurément les antivaleurs qui gangrènent notre pays… ».
Citer
 
 
0 #2 Jeff de Brazza 22-10-2011 23:56
Voici le compendium qu’en fait le correspondant de RFI à Brazzaville :

Ce rapport est un condensé des investigations menées dans les services fiscalo-douaniers et les marchés publics. Laurent Tengo, secrétaire permanent de la Commission, relève que le phénomène touche tous les secteurs d’activité : « Cela va des structures administratives de base jusqu’aux institutions. Des entreprises privées, quelle que soit leur forme, aux partis politiques… Même des structures comme l’Eglise et les chefferies traditionnelles ne sont pas exemptes de corruption ».

Pour illustrer la corruption, le rapport note qu’entre 2003 et 2007, quelque 265 marchés publics, d’un montant de plus de 82 milliards de francs CFA, n’ont pu être exécutés à un niveau satisfaisant. Le rapport est assorti de plusieurs recommandations .
Citer
 
 
0 #1 Jeff de Brazza 22-10-2011 23:54
La corruption Au Congo Brazzaville, un secret de polichinelle.Les avatars et les caricatures sont légion dans ce domaine mais un rapport officiel a eu le mérite de faire sauter le verrou de l’omerta et d’indexer quasiment tous les secteurs d’activités.

Aucun secteur d’activité n’est épargné par la corruption au Congo, selon le tout premier rapport de la Commission de lutte contre ce fléau, en place depuis 2007. Ce rapport a été établi sur la base des investigations menées en 2010 dans les services fiscaux et douaniers ainsi que sur les marchés publics. Publié hier samedi 15 octobre à Brazzaville, ce rapport révèle des détournements à tous les niveaux. La commission est d’avis que le combat contre la corruption est « périlleux », mais garde tout de même l’espoir de la faire reculer.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir