Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Lettre de Mathias DZON au président DENIS SASSOU NGUESSO

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Lettre de Mathias DZON au président DENIS SASSOU NGUESSO

Envoyer Imprimer PDF

«L’ARD vous exhorte à ouvrir un vrai dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition pour définir ensemble,

les conditions permissives de bonnes élections en 2010».


Commentaires  

 
0 #3 visiter blog Web 28-03-2015 06:38
J'aime ta réflexion et encorte merci pour ce bel article
!
Citer
 
 
0 #2 chercher 20-03-2015 09:32
Merci pour ces merveilleux infoss !
Citer
 
 
0 #1 Le Congolais 05-11-2011 14:16
Par ces provocations répétées, vous voulez pousser l’ARD à la faute dans le dessein de vous donner le prétexte de la dissoudre et d’arrêter ses responsables. Comme le dit l’adage populaire « on n’apprend pas à faire des grimaces à de vieux singes ». Nous faisons la politique depuis près de 40 ans. Nous ne tomberons pas dans votre piège. Nous ne vous donnerons pas le prétexte que vous recherchez pour dissoudre l’ARD et ainsi en finir avec la vraie opposition. De source digne de foi, nous savons que vous avez mis au point une stratégie de provocation pour piéger l’ARD et prononcer une déchéance politique de son président, Mathias DZON, afin qu’il ne se présente pas aux élections législatives de 2012 et surtout à l’élection présidentielle de 2016.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir