24/08/2017

Dernière mise à jour09:20:34 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique L’officier supérieur FERDINAND MBAOU arrêté !

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L’officier supérieur FERDINAND MBAOU arrêté !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

"Notre démocratie est entrain d’être vidée de toute son essence."

L’Association  Développer Autrement le Congo a été informé par ses sources dans la capitale de l’arrestation arbitraire par les éléments de l’Amiral Jean Dominique OKEMBA, de l’officier supérieur, Ferdinand MBAOU, ce Mercredi 6 Juin 2012. Les autorités de Brazzaville refusent de communiquer sur les mobiles de cette énième arrestation. Souhaitant regagner Paris, ce compatriote s’est vu signifié sa mise aux arrêts lors de sa demande de remise de passeport détenu pour des raisons injustifiées par les agents de la sûreté Nationale. Il serait actuellement incarcéré dans les geôles du Commissariat centrale de Brazzaville . C'est la seconde fois que Monsieur MBAOU est arrêté par les forces de Mr SASSOU.

Que reproche t-on a ce compatriote? Serait ce tout simplement ce que tous les congolais dénoncent; c’est a dire l’ injustice et les abus contre le peuple qui se multiplient tous les jours depuis les évènements du 4 mars 2012? Ou encore le saignement de notre démocratie par un clan?

D’après les informations recueillies de notre source à Brazzaville, l’officier MBAOU  aurait   publié dans un journal de la place un article relatant les événements du 4 Mars. La  première parution  dudit article daterait du mois  de mars. Cette publication serait susceptible de porter atteinte à la paix et tendant à causer des troubles au sein de la communauté congolaise.   C’est ce qui aurait motivé son interpellation.

Malgré l’autorisation de sortie délivrée par le ministère de la défense, l’officier MBAOU fut maintenu aux arrêts. Il devrait être présenté devant le juge ce jeudi 7 juin pour lui signifier clairement  son acte d’accusation.

Après, DELEAU ( qui serait évadé de la maison d’arrêt), Maîtres HOMBESSA et MALONGA, Marie Paul MPOUELE, le colonel TSOUROU et autres, la liste vient de s’allonger avec l’arrestation de FERDINAND MBAOU. Notre démocratie est entrain d’être vidée de toute son essence.

Nous attirons l’attention  du  gouvernement contre ces tentatives d’intimidation, cherchant ainsi à créer une atmosphère générale d’insécurité afin de contrer les manifestations pacifiques à venir ou de détourner l’attention du peuple sur les attentes réelles et désir d’informations crédibles sur l’enquête sur la catastrophe du 4 mars 2012.

De ce qui précède, L’Association DAC prend le Peuple congolais ainsi que la communauté internationale à témoin et exige la libération immédiate de Monsieur Ferdinand MBAOU ainsi que de tous les autres détenus et invite également les différentes chancelleries soucieuses de l’émergence d’un véritable État de Droit au Congo-Brazzaville ainsi que toutes les ONG de défense des Droits de l’Homme à voler au secours de  tous les citoyens congolais arbitrairement incarcérés.

(A SUIVRE)

Fait à Lyon le 7 Juin 2012.

DAC

Symptômes d’une république bananière:
D'un coté le ministre de la Défense Charles BOWAO accorde une autorisation de sortie au Colonel Ferdinand MBAOU et de l'autre, il est interpellé par les hommes de main du dictateur.



Commentaires  

 
0 #5 Bebey Babela 09-06-2012 16:11
En soutien total, absolu et sans équivoque de la libération totale et sans condition de toutes les personnes et de tous les avocats arbitrairement arrêtes dans les geôles et les prisons, a Mfoa, en République du Congo par les éléments sans scrupules de Denis Sassou Nguesso qui ont agi et continuent d'agir sous les ordres directes de Denis Sassou Nguesso comme toujours, dans le but de distraire totalement et sans précédent toutes les personnes victime des explosions de Mpila et quartiers environnants et le peuple Congolais pour ne jamais découvrir la vérité vraie sur les vraies causes qui ont conduit au tsunami de Mpila et quartiers environnants pour ne jamais connaitre les vrais coupables et pour totalement blanchir Denis Sassou Nguesso et ses ministres de la défense, de l’intérieur, de la communication et de la sante public, Nous, membres de la diaspora de la République du Congo disons et fort,
Citer
 
 
0 #4 Kongo DIA TOTILA 08-06-2012 21:16
Nous leaders d'opinion de l’opposition Congolaise devront travailler à établir des accords et les bases de programmes communs, pour maximiser les conditions de concrétisation de la future victoire dans la réalité.
L’enjeu est très important, Le Congo appartient à chaque Congolaise et Congolais. La présidence à vie qui prend racine au Congo doit disparaître. Les sacrifices consentis par le Congo d’en bas doivent cesser. Notre démocratie, c’est lent mais ça vient.
TOUS ENSEMBLE, LA LUTTE CONTINUE Et le CHANGEMENT AU CONGO c'est maintenant!!!
Citer
 
 
0 #3 Evrard Nangho 08-06-2012 11:04
En principe tous les étrangers résidant au Congo devraient s'acquitter de leurs impôts sur tous les revenus obtenus dans notre pays. C'est à eux de soutenir aussi le développement du pays. C'est une piste que le gouvernement Congolais doit étudier sérieusement. Si tout le monde a sa carte de séjour qui coûte (250.000 FCFA: 25 000 FCFA pour obtenir un numéro d'immatriculation à la CNSS obligatoire, 25 000 FCFA pour obtenir un numéro d'identification fiscal et 200.000 FCFA pour le ministère de l'intérieur). Cette mesure ne concernerait pas les diplomates et les officiels, les coopérants, les expatriés, les ouest-africains, les libanais, etc... seront concernés par cette mesure. Toute personne qui va s'y opposer serait contrainte de quitter le pays sous 48h, et elle dégagerait à peu près 2.5.000.000.000 FCFA dès le lancement de cette opération. Cette manne financière peut contribuer à financer les projets de notre jeunesse désœuvrée et abandonnée.
Citer
 
 
+1 #2 Marcel Kinbondzi 08-06-2012 11:02
Un modèle va, naturellement, croître de façon démesurée, jusqu'à atteindre des volumes inconsidérés qui le feront imploser; condition d' émergence du Congolais "philanthropique ", issu des cendres du Congolais "saturé" de biens matériels, et prenant de la distance aux biens matériels individualisés, à soi, à son individualité....LE BING BANG Congolais (dans combien d'années...... 50, 100, 200 ans !!!!.....)
Citer
 
 
+1 #1 Marcel Kinbondzi 08-06-2012 11:00
Le Congo est en pleine mutation et avec lui, l'Elite scolaire congolaise. En effet, le Congo est passé de l'ère "idéologique", du "rêve" ("les gens se battaient pour des idées", pour une société nouvelle"), aà l' ère du "pragmatisme matérialiste", de l'"individualisme méthodologique" visant non la transformation de la société congolaise ("La fin des idéologies") mais plutôt le passage du Congolais d' un misérabilisme matérialiste à la consommation ostentatoire illimitée, sans bornes, des symbôles matériels de réussite sociale..... Le Congolais Nouveau est "arrivé" !!!!!! Et, ce modèle fascine l'élite scolaire congolaise au point où se développe une léthargie fascinatoire individualisee de ce modèle, exhibé à l'adminration de tous (processus d'idiotisation collective et généralisée). Ce modèle individualisant ne peut générer que des frustrations individuelles peu compatibles à une action collective.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir