19/10/2017

Dernière mise à jour06:52:55 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique DÉCLARATION DU COLLECTIF UPC-UNIS POUR LE CONGO

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

DÉCLARATION DU COLLECTIF UPC-UNIS POUR LE CONGO

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

LÉGISLATIVES A BRAZZAVILLE : NOUVELLE MASCARADE ÉLECTORALE

LE COLLECTIF UNIS POUR LE CONGO APPEL AU BOYCOTT.

La fuite en avant du régime dictatorial de Denis Sassou Nguesso se poursuit.

En effet, c’est dans un climat politique des plus délétères que Monsieur Sassou Nguesso s’apprête à organiser sa énième parodie d’élections pour renouveler la chambre basse. L’atmosphère est d’autant plus tendue que la commission d’enquête, mise en place par le pouvoir au lendemain des explosions de Mpila du 4 Mars 2012, vient de rendre ses conclusions, après une instruction on ne peut plus opaque qui rappelle les heures sombres des procès staliniens sous l’ère du monopartisme triomphant au Congo. Naturellement, comme toujours, alors que les responsables de ce désastre se trouvent dans l’entourage familial de monsieur Sassou Nguesso : ce sont vingt quatre militaires de la chaîne de commandement et trois civils qui ont été inculpés.

Le Collectif UPC-Unis Pour le Congo dénonce avec force cette justice aux ordres où les droits les plus élémentaires des accusés et de leurs défenseurs, ne sont pas respectés. Il exige la libération immédiate et sans condition de Maitres Hervé A. MALONGA et Gabriel HOMBESSA, injustement incarcérés, sans qu'aucun chef d'inculpation leur ai été notifié.

D’autre part, le Collectif UPC-Unis Pour le Congo observe que l’allocation forfaitaire de trois millions de francs cfa accordée aux sinistrés, a mis en lumière de façon criarde, les carences des pouvoirs publics, dans le recensement de la population congolaise depuis le coup d’Etat d’Octobre 1997, puisque le gouvernement peine à faire le tri entre les vrais habitants de ces quartiers et les fraudeurs, bien décidés à percevoir cette manne providentielle. De plus, alors que le Congo n’a même pas fini de faire son deuil, voilà Sassou Nguesso qui se lance dans la convocation d’un scrutin national pour lequel pourtant, comme de coutume, les députés ont déjà été nommés par les différentes officines du RMP, son groupement des partis alimentaires. Dans sa dérive totalitaire, et face à la misère endémique qui sévit dans le pays, accentuée par le drame de Mpila, monsieur Sassou Nguesso n’a même pas exigé la solidarité de ses députés et ministres. Un dirigeant responsable aurait pu, aurait dû revoir à la baisse le traitement de ces individus dont les émoluments culminent à plus de cinq millions de francs cfa mensuels. Bref, l’égocentrisme, la mauvaise foi, et l’escroquerie politique, comme on le voit, ont été érigés en système de gouvernement en République du Congo.

De même, le Collectif UPC attire de nouveau l’attention de l’Opposition pour qu’elle se ressaisisse enfin et refuse d’accompagner le dictateur Denis Sassou Nguesso dans ce nouveau processus de désignation des complices chargés de soutenir à l’assemblée nationale, son « chemin sans avenir ». A l’évidence, c’est un projet machiavélique et en trompe œil, conçu pour la confiscation de la rente pétrolière par son clan et, en corollaire, enfoncer davantage le pays dans le sous-développement. Ces derniers jours, plusieurs partis ont tenu des réunions pendant lesquelles, les amis de trente ans de Sassou Nguesso, complètement déconnectés de la réalité et de leur base militante, nous ont indiqué dans « une touchante sincérité », qu’ils avaient été bernés à l’occasion des précédentes élections. Certains, conscients de la supercherie qui se profile à l’horizon, dénoncent le manque de fiabilité, de stabilité des listes électorales et d’un découpage électoral arbitraire, hasardeux et injuste. Pourtant, sans nul doute, alléchés par les quatre millions et demi versés mensuellement aux députés et sénateurs, ils n’hésiteront pas à se coucher sous les pieds d’un épouvantable tyran et mèneront sans vergogne une nouvelle fois leurs sympathisants en bateau.

Eu égard à ce qui précède, le Collectif UPC-Unis Pour le Congo, invite la jeunesse congolaise à prendre toutes ses responsabilités pour s’affranchir de cette bande de politiciens malhonnêtes et irresponsables, aujourd’hui sexagénaires qui, comme Sassou Nguesso ont lamentablement échoué et veulent continuer à jouer les premiers rôles, dans le seul but de se remplir les poches au détriment du peuple. La vérité c’est que, le changement tant souhaité au Congo Brazzaville, passera sans nul doute par la prise en main du destin de notre pays par une nouvelle génération d’hommes et de femmes, en s’appropriant les appareils politiques historiques confisqués par un ramassis de félons cupides et vendeurs d’illusions. L’esprit de sacrifice et d’ouverture vers d’autres forces de progrès dans une logique de synergie sont, à n’en point douter, les gages d’un succès inéluctable contre les forteresses de l’obscurantisme incarnées par Sassou Nguesso, son clan et ses fidèles courtisans dispersés dans toutes les régions du Congo.

Le Collectif UPC, tient à réitérer son indéfectible volonté et sa disponibilité de poursuivre le combat de concert avec tout groupement politique, association, personnalités de la Diaspora et de l’intérieur sincères, désireux de bâtir un Congo uni et nouveau, prospère et véritablement démocratique. Au vaillant peuple congolais qui ploie quotidiennement sous une misère absolue et honteuse, sans espoir de lendemain, broyé par un pouvoir calamiteux, une dictature sanglante de plus de 27 ans, le Collectif UPC-Unis pour le Congo demande le boycott de ces élections législatives truquées, anti-démocratiques et sans transparence aucune dès lors que l’idée de modifier la Constitution scélérate de 2002 est devenue réalité pour permettre la succession à la descendance du dictateur congolais faisant ainsi de la République du Congo un royaume au 21ème siècle.

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Paulin MAKAYA,
Coordonnateur du Collectif UPC-Unis pour le Congo


Commentaires  

 
0 #2 serge nfoumou 14-06-2012 11:51
Le masque vient de tomber , il roule maintenant en catimini officiel. Le président-dictateur Denis Sassou Nguesso est en route pour Paris (France). Il arrive ce soir .Les autorités française ont refusées de le recevoir . Il séjournera en France ( Paris) trois ( 3) jours et en plus il se rendra à Rio (Brésil ) .Peuple Congolais il va falloir prendre conscience le pays ne peut ni avancer,ni attirer les investisseurs avec un président infréquentable, prenons conscience de cela!!!
Citer
 
 
0 #1 Cyril Eboumapoko 14-06-2012 11:49
Pourquoi doit-on parler d’un Congo unis, ce pays où le plus fort politiquement impose sa loi, cette loi tribale et clanique qui voudrait que les citoyens se prosternent, s’avilissent et se confondent dans des louanges infâmes et abjectes avant d’espérer pouvoir vivre en paix ?
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir