Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique L’ENGAGEMENT D’UN FILS DE MADIBOU

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L’ENGAGEMENT D’UN FILS DE MADIBOU

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

« Le changement à MADIBOU, c’est maintenant »

Vous avez pu constater sur le site du DAC, www.dac-presse.com que nous nous tournons vers chacun des acteurs de la vie politique puisque le sort de notre pays est dans l’association des idées de tous les responsables nationaux. C’est à ce titre que nous pensons utile de connaître leurs opinions sur les principaux sujets qui nous occupent.

Notre invité du mois est Monsieur   Rémi Floria Eustache MASSAMBA


CANDIDAT INDÉPENDANT CIRCONSCRIPTION UNIQUE DE MADIBOU

"SISSA BIDIMBOU"

Économiste, chef d'Entreprise.

Les prochaines élections législatives de juillet /Aout 2012 suscitent un engouement toute particulière au sein de la population congolaise. On y perçoit une intense activité des futurs candidats auprès des populations. On y remarque surtout un sentiment de frustration et une volonté de s’engager pour une meilleure représentativité des populations désœuvrées poussant plus d’un congolais à oser franchir le pas pour défendre eux-mêmes leurs causes. La confiance envers les  « partis dit  traditionnels » largement entamée a fait resurgir le besoin des populations de se prendre eux-mêmes en charge. D’où la nécessité de trancher dans le vif avec le message flou et incohérent des partis.

Les populations ont besoin des candidats qui leur ressemblent c'est-à-dire proche d’elles, qui croient en leur espérance, qui partagent leur quotidien, capable d’être là lorsque ces dernières manifesteront le désir d’être soutenues et représentées. Des candidats qui demain contribueront au bien être de leur environnement, à la mobilisation pour la construction des infrastructures d’avenir pour leurs enfants. Des futurs députés qui ne renieront pas leurs promesses. C’est ce qu’on appelle LE CANDIDAT AU CENTRE DES QUESTIONS DES POPULATIONS

C’est pour défendre cette cause noble et patriotique que notre compatriote Rémi MASSAMBA, débarrassé de toute influence et pesanteur des partis, s’est engagé à présenter sa candidature à la députation dans la circonscription de MADIBOU.

Serait-il l’homme du changement pour MADIBOU ?

Ce natif du coin est plus qu’un fils du village. Ancré dans la circonscription depuis plus d’une trentaine d’année MASSAMBA a passé sa jeunesse dans les quartiers périphériques au Sud de Brazzaville. Il a été footballeur dans les quartiers MANSIMOU, MAFOUTA, SANGOLO, MADIBOU. Monsieur Rémi Floria Eustache MASSAMBA est marié et père de trois enfants.

L’humilité qui le caractérise constitue sa force qui lui vaut admiration et respect de la part de la population.

Jacques BATEKOUAOUSUPPLÉANT

Aussi, il a su s’impliquer dans les œuvres caritatives, actions sociales, culturelles et sportives. Il consacre tout son temps à lutter contre les anti-valeurs pour donner à la jeunesse toute sa place dans son rôle de moteur du développement du Congo

Conscient de la tâche et mesurant l’ampleur de la responsabilité, ce fils d’un acteur politique de la première heure, a accepté volontiers d’être la courroie de transmission des populations en prônant le véritable changement dans les relations qui doivent exister entre un représentant du peuple et ses électeurs. C’est ici toute la différence dans la politique que va mener Monsieur Rémi MASSAMBA, basée sur le social et l’environnement. Cette complicité qu’il va instaurer relevant de la Démocratie participative va impliquer les électeurs à la gestion de la chose publique, un compte rendu sera régulièrement fait dans le cadre du contrôle de l’action du gouvernement et des lois votées à l’Assemblée

Les œuvres sociales accomplies sont l’expression d’un esprit compatissant à l’égard des populations de MADIBOU. Formé par les jeunes de la lumière (Bilengué ya mwinda), il a été inspiré par le Président Nelson MANDELA qui déclare : « Il n’y a pas de joie à être heureux tout seul ».

Fort de sa parfaite connaissance des problèmes profonds de la circonscription de MADIBOU, Monsieur Rémi MASSAMBA apparaît aujourd’hui comme l’homme de la situation capable de redonner confiance et espoir à tous les laissés pour compte de cette circonscription.

L’heure du changement a t-il sonné ? C’est la question que tout le monde se pose. La réponse de Monsieur Rémi MASSAMBA paraît pourtant simple. Il appelle tout le monde doit participer à l’effort de redressement économique et mental pour atteindre l’émergence. C’est ainsi que, les jeunes au nom duquel il parle, doivent se prendre en charge par des multiples activités dont la revalorisation du travail bien fait dans les petits métiers tels la soudure, la tôlerie, le froid, la mécanique, la vulcanisation, la couture, la coiffure, la conduite, le lavage des véhicules et les activités agro-pastorales etc. Sans oublier la question fondamentale du financement avec la mise en place d’un fond de soutien (Des petits projets des vendeurs au marché et dans les quartiers). En les impliquant aussi dans les questions d’assainissement. Tous ces éléments de croissance doivent être capitalisés pour lutter contre l’oisiveté, source d’insécurité, de banditisme et d’incivisme. De même il accordera une attention très particulière à la situation dramatique des jeunes filles mère.

Monsieur Rémi MASSAMBA distribue les paniers aux Mamans de MADIBOU-

Au regard de sa notoriété grandissante, les hommes, les femmes et les jeunes de tout bord attendent sa candidature au prochaine législatives

Cette alternative, c'est celle d'une nouvelle génération d'hommes et de femmes politiques soucieux de servir, conscients de l'importance des enjeux qui s'accommodent mal des dérives habituelles de la démagogie et du clientélisme. Les électeurs de MADIBOU sont appelés à choisir un député ancré dans sa circonscription mais disponible pour s'occuper des intérêts du pays. C'est tout l'enjeu de ces élections législatives.

REMI MASSAMBA

L'ami des jeunes et l'espoir de MADIBOU.


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir