Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique France Afrique: le bras de fer entre Hollande et Sassou Nguesso.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

France Afrique: le bras de fer entre Hollande et Sassou Nguesso.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Après la mort du Président Omar Bongo, même si la question du leader chip par rapport de la FrançAfrique demeure jusqu’à présent sans réponse, il est de l’avis de tous que Denis Sassou Nguesso est celui qui incarne le mieux l’âme de ce cercle d’influence. François Hollande n’ignore pas cette réalité.

 

 

C’est du reste ce qui explique que le Président congolais ne soit pas jusqu’à présent reçu à l’Élysée. En effet l’homme de la gouvernance normale veut prendre ses distances vis-à-vis de ce nébuleux réseau.

Fin stratège, durant le voyage qui le conduisit au Brésil pour prendre part au Sommet de Rio+20, Conférence des Nations Unis sur le Développement Durable, Denis Sassou Nguesso s’était improvisé une escale à Paris pour forcer la main à son homologue français.

La réponse de celui-ci ne se fit pas attendre. Élysée ordonna l’interdiction d’atterrir sur le sol français de l’avion présidentiel congolais.

Dans l’urgence cette escale se fit à Las Palmas sur le sol espagnol, un véritable camouflet pour le chef de l’État congolais. Lui qui traitait l’actuel locataire de l’Élysée de jeunot en politique.

Pour laver cet affront, Denis Sassou Nguesso sortit la grosse artillerie le 24 Juillet 2012 en obtenant les visites à Brazzaville de deux anciens Premiers Ministres de France, Dominique de Villepin et Jean Pierre Raffarin, à l’occasion du lancement du magazine "Forbes Afrique", magazine économique qui sera consacré aux actualités africaines.

Une exclusivité que l’homme de Mpila a dû monnayer gracieusement.

Mais le Président congolais joue son va-tout.

D’ailleurs dans son édition N° 629 du 16 Février 2012, La Lettre du Continent nous informait que "les cercles du pouvoir de Brazzaville s’inquiétaient moins des conséquences des printemps arabes que du relâchement du lien avec la France."

En effet, outre l’affaire des "biens mal acquis" qui touche une demie douzaine de Chefs d’États africains, l’homme fort de la FrançAfrique craint l’ouverture par la justice française du dossier des 353 disparus du Beach de Brazzaville. Un dossier qui traine grâce à la bénédiction de l’Élysée, Chirac d’abord puis Sarkozy.

Par ce dossier Hollande tient Sassou.

Il peut exiger et obtenir de lui au-delà de ce qui relève  de simples paramètres de la realpolitik.

Le Président français peut lui imposer, sans que celui-ci ne sourcille, sa vision de la politique africaine de la France. Une vision conforme à ses convictions afin que pour la postérité son quinquennat soit gravé dans l’histoire des relations franco africaines.

Entre le Président Macky Sall, élu en début de cette année au Sénégal, et le congolais Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis trente ans, point n’est besoin d’avoir le compas dans l’œil pour voir le côté qui nécessite des corrections afin que l’Afrique, particulièrement francophone, obtienne un balancier respectueux de l’intérêt collectif.

On peut tromper le peuple une fois. Mais on ne peut pas le tromper toutes les fois. François Hollande a tout pour réussir là où les autres avaient échoué. Mais, il lui faut le courage et la volonté.

 


 

 

 

 

Philippe Assompi

 

------------------------------------------------------------------------

« Françafrique » : à droite, on y croit encore !

Le 24 juillet 2012, deux anciens Premiers Ministres des gouvernements de droite, Jean-Pierre Raffarin et Dominique de Villepin, ont participé à Brazzaville au lancement de l’édition francophone d’Afrique du magazine new-yorkais Forbes, sur invitation de celui-ci.

Le Parti socialiste approuve toute initiative promouvant le dynamisme entrepreneurial de l’Afrique. Mais il regrette vivement que cette manifestation ait eu lieu dans un pays classé par l’ONG Transparency International à la 154ème place mondiale.

Le Parti socialiste déplore davantage que deux anciens premiers ministres français aient jugés bon de rehausser par leur présence le niveau de cet événement. Par ailleurs, il note combien leur visite est inopportune entre deux tours d’élections législatives, alors que le premier tour se caractérise par une participation très faible et des scores d’opposants importants étrangement bas.

Le Parti socialiste soutient fermement les actes du président François Hollande, lequel a engagé la France dans une nouvelle relation avec l’Afrique, en la fondant sur les valeurs de l’égalité, de la confiance et de la solidarité.

 

Parti Socialiste: Communiqué.

 

Commentaires  

 
0 #4 galoshes 22-08-2015 22:07
You are so interesting! I don't believe I've truly read something like this
before. So wonderful to discover someone with some original thoughts on this topic.
Seriously.. many thanks for starting this up.
This site is one thing that is needed on the web, someone with a
bit of originality!
Citer
 
 
0 #3 zapatillas new 10-03-2015 07:51
This is because they serve different purposes. Nicknamed
as 'The Big Daddy' and 'Shaq', he won three NBA All-Star MVP titles, in 2000, 2004, and 2009.
Until 1917 nothing really happened this sneakers.
Citer
 
 
0 #2 Shellie 27-08-2014 09:08
Wߋah! I'm rеally digǥing the template/theme of
this website. It's simple, yyet effeсtive.

A lot of times іt's very hard to get that "perfect balance" beteеen սser friendliness and visսal appearance.
I must say you've done a awesome job with this. Additіonally, the blog loads
extremely fast for me on Chrome. Exceptional Bloɡ!


Also ѵisit my site - tadalafiol generique (Ѕhellie: http://www.ucmt.org)
Citer
 
 
-1 #1 ya_sanza 02-08-2012 16:31
:o Il est purement scandaleux qu'un homme politique de la stature de Denis Sassou Nguesso ne soit pas mieux considéré par la France.
Maigre lot de consolation, il doit se contenter de deux has been ex-premiers ministres.
Honte sur Paris. :cry:
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir