Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Sassou Nguesso une machine à fabriquer des Con-golais ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Sassou Nguesso une machine à fabriquer des Con-golais ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les congolais sont de plus en plus  irrités par une opposition de façade qui patauge dans sa propre merde. Voici encore une illustration de notre compatriote Wallys KIMBATSA traduisant avec un accent plus qu'accusateur mais bien révélateur du grand malaise des congolais envers une opposition qu'il qualifie des"cons"

 

TRIBUNE LIBRE

Sassou Nguesso c’est le nec plus ultra de la politique au Congo. Il faut avoir la probité morale et intellectuelle de le reconnaître. Tous les ans, à sa guise, il fabrique de plus en plus de « Con-golais » (Cons) surtout en politique. Mais cette année 2012 j’ai l’impression, sinon la quasi certitude que les « Con-golais » (Cons) des années 2013, 2014…2016 sont déjà arrivés à Brazzaville, à Pointe-Noire, à Dolisie, à Oyo, à Gamboma et voir même, en exil à Paris, à Londres etc...Tous, sont prêts pour le combat de trop de Denis : la « Sassoumonarchisation » du pouvoir au Congo qui passe obligatoirement par une modification constitutionnelle. Pour ce fait, cette relève des « Con-golais », mue par une quête immodérée de l’argent sale au goût du pétrole de nkossa, se bouscule pour se faire élire dans la caisse de résonnance du PCT de Denis appelée à tort Assemblée nationale.

Jean Claude Beri a dit très justement que le PCT était un « parti voyou ». On n’y trouve une camarilla des cons nés cons, des cons du passé et d’hier qui, resteront cons demain, éternelle serviteur d’une caste nommée Sassou. Etre con au PCT, c’est une question de chance du jour. Un sésame pour l’enrichissement personnel pour cela, certains ont accepté de se déprécier pour jouer les rôles d’aboyeurs, d’autres de pompiers pyromanes ...Certes ! Mais il sied de prophétiser que les « Con-golais», une fois sortie du moule de Denis, on les retrouve non seulement au PCT (Parti des Coupeurs de Têtes) des Congolais et au RMP (Rassemblement des Moutons de Panurge) mais aussi, dans la soi disant opposition Congolaise qui est d’ailleurs, le concentré des pires cons de la République du Congo. (L’excellence en la matière de la connerie) Un agglomérat de crève-la-faim émérite en intrigues, en trahison ...avec les atavismes PCT au service de Denis leur pote.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets, disent les scientifiques. Au Congo, les mêmes conards façonnés dans le moule de Denis, produisent toujours les mêmes conneries. Mais les pires cons ce sont les vieux cons. On ne peut rien contre leur expérience en connerie.

Après la "gifle électorale" aux législatives de l'opposition autoproclamée congolaise. Ils ont osé !

Illustration.

L’Upads, redoute le second tour des législatives. Pour cela, Christophe Moukoueké, entouré d’Ange-Édouard Poungui et Gaspard Kaya, ont osé lire avec grandiloquence, une déclaration qui « demande à la population congolaise et à ses militants de s'opposer à la tenue du scrutin du 5 août au cas où il se déroulerait dans des conditions peu transparentes comme au premier tour... » (Dépêches de Brazzaville du 26/07/2012). Sur Zenga mambu, un certain collectif des candidats a osé faire circuler une pétition pour dénoncer, « la mauvaise organisation du scrutin du 15 juillet 2012 » et, « réclame son annulation » Motif de brouille, de discorde avec le pouvoir de Brazzaville: Ils ont été battus par le PCT qu’il qualifie aujourd’hui d’un parti dictatorial et eux, comme par magie, ils se découvrent une graine d’acteurs de la vraie démocratie au Congo. On n’a là, une illustration parfaite du summum de la connerie en politique au Congo et, la preuve apodictique, de ce que peut faire une classe politique gérontocratique qui commence à halluciner (symptôme de la démence) en criant au loup (PCT) alors qu’ils vivent ensemble dans la même bergerie. Souffrent-ils de l’Alzheimer ou d’un « Alzheimer politique » ? Quelqu’un a dit que la vieillesse est un naufrage. Celle de Moukouéké, Poungui, Gamassa...et bien d’autres dans la funeste opposition « Con-golaise », ainsi que leur propension de façonner des conneries en politique s’identifient aujourd’hui, avec le naufrage de l’Upads, et du Congo. Alors, si j'ai bien tout lu Freud, avec ces deux cas ubuesques de notre opposition « ya nzala » (opposition de bouche), j’ai désormais la conviction qu’au Congo Brazzaville, on a donc deux problèmes : les cons et le fric. (Le second aliénant le premier)

Dans un Congo où comme je l’ai toujours soutenu, avec Denis à sa tête, la situation politique est semblable à la scène tragique grecque sur laquelle les héros ont beau s’évertuer, ils ne peuvent jamais changer leur destin, car c’est écrit. Il y a certes, plusieurs façons d'être con. Mais les « Con-golais » (Cons) de la soi disant opposition choisissent toujours la pire : Accepter de jouer les lièvres politiques (lièvre électoral) de Sassou Nguesso comme pour l'athlétisme, en participant de leur propre gré, à chaque championnat du monde de la connerie appelée élections au Congo dont les résultats sont truqués par avance parce que, l’organisation et la supervision, sont les domaines réservés du pouvoir de Brazzaville. Sauf que nos lièvres politiques ne courent pas devant le champion Sassou. Ils courent toujours derrière et finissent toujours deuxième, dernier, ou abandonne au final pour laisser passer Denis parce qu’ils sont trop cons pour finir premier.

« Le ridicule ne tue pas ». Denis est le champion de cette formule au Congo. Mais le comble du ridicule, c’est qu’au Congo, les cons fabriqués par Sassou Nguesso ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. Les prétendus opposants (Upads, ARD, FPOC etc...) qui n’ont pas osé dire NON à la participation des élections tronquées par avance. Ceux là qui, ne les ont pas assez suspendues pour faire de la politique au Congo, osent quand même outrecuidamment chialer quand Sassou gagne. (Ka kudila !) « Oh ! Il a encore triché... » « Non...Non...Non là Sassou a magouillé... » Comme si, ils pensaient ou avaient cru que les élections organisées par le pouvoir de Brazzaville étaient vraiment transparentes. Qu’ils sont vraiment cons ! Car, croire en la transparence des élections sous l’ère Sassou Nguesso. C’est croire au père au Noèl. Déclaration de boycott par-ci, pétition par-là. Ils ont vite fait d’oublier que rarement une carrière de lièvre même en athlétisme ne donne lieu à une carrière de champion.

Nous, peuple Congolais, nous n’étions pas sans ignorer comme les faux opposants assurément, que le pouvoir de Brazzaville avait créé les conditions de sa consécration aux législatives et c’est pour cela que nous ne nous sommes pas déplacés aux urnes. Alors ! Messieurs de l’UPADS dont les 3palmiers ont repoussé à Oyo et devenu (l’Union Pour l’Appui à Denis Sassou), de l’ARD (l’Amical pour la République avec Denis), du FPOC (Front des Partis de l’Opposition très Conne) et ceux du collectif des candidats aux législatives avec Sassou Nguesso, en termes services s’il vous plaît, cessez de prendre les Congolais pour des cons que vous êtes.

L’échec c’est la réussite des cons. N’est-ce pas ! Vous avez alors réussi. Pourquoi diable pleurnicher-vous après avoir rempli votre contrat de lièvre électoral (votre raison d’être opposant à Sassou et, votre raison de bien vivre dans l’opulence à ses côtés) ? Le lièvre politique n’est-ce pas quand il a fini sa mission, exténué ou carbonisé, car il a tout donné, il se retire avant la fin de la course pour permettre au champion de concrétiser sa performance ! C'est un job ingrat, mais, en général, il est très bien payé. N’est-ce pas messieurs les opposants d’opérette ! Dites nous quel est le train de vie du peuple Congolais et votre train de vie au Congo grâce à Sassou Nguesso et nous ne manquerons pas sûrement de vous dire qui vous êtes : des « Con-golais » (Cons) à la solde du pouvoir de Brazzaville. Tout pour vous avec Sassou Nguesso et Rien pour le peuple. Voilà votre devise.

On me dira qu’il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais je rétorquerai qu’il ne faut pas non plus oublier qu'ils le sont.

On n’est toujours le con de quelqu’un, et tant pis pour lui. Et Sassou Nguesso en a aujourd’hui l’amère expérience avec ses « Con-golais ». Fabriquer chaque année les cons en politique au Congo c’est bien mais les mettre sur orbite est-ce que c’est bon pour le Congo ? Ma réponse est non. Même si les vrais cons sont presque bénis, le Congo n’en finit pas ou n’en finira pas de tourner sur lui-même. (Tozo ko rond point, Tozo tourniquet...).

Peut-être que le salut du Congo viendra de l’étranger comme à l’époque où le pays attendait ses élites (Lissouba...Moudileno Massengo...Guy Menga...Paul Kaya...Milongo etc...). C’est moins sûr ! Car, à Paris en France et en Europe en général, si tu rencontres un vrai Con qui te parle de la politique au Congo, de sa future scission ou pas et qui, comme le 13 juillet 2012, n’honore pas de sa présence à la manifestation contre le pouvoir de Brazzaville...c’est un Congolais présomptueux. Or, la présomption conduit souvent au déshonneur. Alors, ce n’est peut-être pas demain que le Congo sortira de l’Auberge d’Ewo.

Dieu a crée l’homme à son image. Sassou Nguesso fabrique t-il les « Con-golais » (Cons) à son image ? Je vous vois venir...Quant à moi, au regard de la politique congolaise et au vu du prix Nobel de la connerie (l’imbécilité) en politique obtenu par les soi disant responsables de la fumeuse opposition congolaise grâce à leurs piètres travaux politiques depuis le coup d’état de Denis le 5 juin1997. Je me sens plus proche d’un Sassou très intelligent en politique que d’un « Con-golais » Con fabriqué dans son moule.

C’est mon point de vue si vous ne l’aimez pas j’en ai d’autres.

Wallys KIMBATSA


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir