17/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Les tigres( opposition) en papier menacent le Roi Sassou .

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Les tigres( opposition) en papier menacent le Roi Sassou .

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

L’opposition demande la convocation des états généraux de la nation

Dans une déclaration publiée le 17 août à Brazzaville, treize partis, dont l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), l’Union patriotique pour le renouveau national, l’Union pour la démocratie et la République- Mwinda et le Parti social démocrate congolais dénoncent les fraudes constatées lors des dernières élections législatives.

 

 

Quelques semaines après la tenue des élections législatives, l’opposition demande au chef de l’État de convoquer les états généraux de la nation. Cette rencontre est considérée par elle comme étant le « seul schéma à mesure de réhabiliter la République, relancer la démocratie et sauver le pays de la catastrophe. »
Elle estime que les résultats publiés par le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation sont faux. « Nous rejetons énergiquement ces résultats et appelons les populations congolaises à en faire autant. Nous déclarons illégitime l’Assemblée nationale issue de ces élections législatives », ont mentionné les signataires de la déclaration, ajoutant que ces élections avaient connu une fraude multiforme et généralisée sans précédent.

Interrogé sur la participation des sept députés de l’Upads aux travaux de la nouvelle Assemblée nationale, le permanent du conseil des vice-présidents de ce parti, Pascal Gamassa, a reprécisé que l’illégitimité ne signifiait pas l’illégalité. « Nous disons que l’Assemblée nationale est illégitime, parce que conformément à la loi électorale, il y a eu beaucoup de dysfonctionnements. Sur le plan légal, nos députés ont été le plus correctement élus, pas les autres. Ils vont siéger, il n’y a aucune raison qu’ils ne siègent pas », a-t-il expliqué.

S’agissant du taux d’abstention, les signataires de cette déclaration estiment qu’il était de l’or- dre de 90% au premier tour et de 97% au second, soit moins de 10% de taux de participation sur l’étendue du territoire national. « Les opérations préélectorales ont été non réglementaires, frauduleuses et chaotiques. De nombreux dysfonctionnements ont été constatés pendant la phase préparatoire et le déroulement du scrutin. » électorales datant de 2002, 2007 et 2009, comportant encore de très nombreux décédés et des fictifs, la rétention et le trafic des cartes d’électeur par les administrateurs-maires, sous-préfets et les chefs de quartier, de zones de blocs et de villages. À cela s’ajoutent la non-conformité des listes affichées avec celles présentes dans les bureaux de vote et l’émission de milliers de procurations par les maires et les sous-préfets en faveur des candidats de la majorité présidentielle.


Ils ont également dénoncé́ la nomination exclusive dans les bureaux de vote des membres du parti au pouvoir ; l’achat massif de consciences à ciel ouvert, notamment par la distribution de sommes d’argent ; la corruption et la tentative de corruption des délégués des partis par les membres des bureaux de vote. Enfin, la non-publication et le non-affichage des résultats dans de nombreux bureaux de vote, la confiscation des procès-ver- baux, le bourrage des urnes, l’ouverture tardive des bureaux de vote ainsi que la modification des résultats issus des urnes dans certaines circonscriptions. Le roi Sassou cédera aux menaces des tigres en papiers ? Le jour ils sont opposants et la nuit ils deviennent aussi des boukouteurs . Wait and see . au royaume de Nguesso tout est possible .

source : Brazza-News Brazza-news

 

Note deMarion Michel Madzimba Ehouango

Sans blague !.....

Quelques semaines après la tenue des élections législatives, l’opposition ( FPOC) demande au chef de l’État de convoquer les états généraux de la nation , considérant cette rencontre comme étant le « seul schéma à mesure de réhabiliter la République, relancer la démocratie et sauver le pays de la catastrophe. » « Les opérations préélectorales ont été non réglementaires, frauduleuses et chaotiques. De nombreux dysfonctionnements ont été constatés pendant la phase préparatoire et le déroulement du scrutin. » disent-ils ....
Pourquoi s'y sont-ils rendus malgré les réserves de leur Président ( NGOUOLALI et l'échec des pourparlers d'Ewo ) ?... pourquoi refusaient-ils le schéma de concertation nationale inclusive que nous réclamons depuis 2007 ?

 


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir