20/01/2017

Dernière mise à jour12:44:23 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Sciences & Santé MINISTERE DE LA SANTE DU CONGO-BRAZZAVILLE : ALERTE !!! DETOURNEMENT DES FONDS DANS LES CENTRES DE SANTE !

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

MINISTERE DE LA SANTE DU CONGO-BRAZZAVILLE : ALERTE !!! DETOURNEMENT DES FONDS DANS LES CENTRES DE SANTE !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Odeur de grande évasion et malversations de fonds, octroyé par la Préfecture de Brazzaville et par la Banque Mondiale, dans le cadre du projet PBF – brouille au sein d’un système de Santé mafieux, de contrôle des Districts Sanitaires en amont comme en aval, le tout couronné par un chantage et des menaces d’affectation et de mutation de poste pour les agents contestataires, appuyé par la DDS – Brazzaville.

Il règne, depuis bientôt quelques jours une atmosphère nauséabonde au sein des Centres de Santé financés par le projet PBF, à l’exemple du CSI PLATEAU DES 15 ANS – CSI MOUKONDO en ce qui concerne le District Sanitaire de MOUNGALI.

A JEANNE VIALLE, pour le District Sanitaire OUENZE

Pourquoi Madame la ministre Jacqueline Lidia MIKOLO ne limoge pas au plus vite ces vautours – ces Médecins Chefs des Districts Sanitaires pourtant Dentistes – Gynécologues – Pédiatres pour certains n’ayant aucune formation en Santé publique, mais nommés à la tête de ces structures au lieu de servir comme spécialistes dans les hôpitaux de la place ?

Pourtant, Madame la ministre Jacqueline Lidia MIKOLO avait bel et bien effectuée il y’a un mois bientôt une visite d’inspection dans tous les districts sanitaires, et centres de santé le constat était AMER et HONTEUX !

Pas de sanction à ce jour ! Faut-il attendre les assises de EWO ?

Ces derniers, cumulent des fonctions, sans raisons valable pour ce faire les poches au détriment des Agents de santé (fonctionnaires) qui eux tous les jours sans présent au service et travail dans des conditions précaires du fait de ces horribles Médecins, qui ont des POTEAUX qui les protège disent t’ils, avec fierté.

A Quand vraiment la RUPTURE ? Décryptage.

Le Ministère de la Santé et de la population au Congo-Brazza, souvenez- vous venait d’annoncer la suspension de ses directeurs généraux. Une décision qui avait surpris Brazzaville. Et oui ces Cinq directeurs généraux ont été suspendus de leur fonction par la ministre de la santé et de la population, Jacqueline Lidia MIKOLO.

Il s’agissait d’Alexis ELIRA DOKEKIAS, Jean-Bertin MOUAKIE, Professeur OBENGUI, Nicolas NGOUBILI, Gontran ONDZONTTO.

Pour Disparition de Trois milliards de CFA

La corruption et le détournement des deniers publics sont les actes les plus rependu dans les administrations africaines.

Le Congo n’y échappe pas. Pourtant, le candidat Denis SASSOU NGUESSO, mal réélu après un holdup électoral à la tête de notre pays pour un nouveau mandat de cinq ans avait prôné une nouvelle manière de gérer l’Etat.

Cette rupture avec les anciennes pratiques tardent à se faire ressentir au niveau de certains Districts et FOSA !

Une enveloppe des fonds de plus de 3 millions sont alloué par la Préfecture et la Banque mondiale pour le renforcement du système de santé – pour l’achat des médicaments – les primes des agents – l’achat des fournitures et petits matériels de travail.

On parle de 800.000 FCFA chaque trimestre pour la prime des agents et de près de 4 millions pour le fonctionnement des Districts Sanitaires et des Centres de Santé de Brazzaville, tel est le cas de MOUNGALI.

A la surprise générale des Agents de Santé évoluant dans ces Centres de Santé aucune commande n’a été faite dans ce sens. Aucune prime n’a été versé – les conditions de travail et de soins sont vétustes, allez voir de vos propres yeux !

La question qui a motivé cette lettre de contestation est donc où sont passés les millions alloués pour ces dépenses par la Préfecture de Brazzaville et par la Banque mondiale, à travers le projet PBF ?

Mais, il est tout de même nécessaire de comprendre le mécanisme qui aurait permit et continue à ce jour de permettre à ces hommes d’opérer en toute confiance.

Les responsabilités dans cette défaillance se limitent-elles uniquement au niveau des Médecins incriminés ou les échelons supérieurs doivent également répondre de cette négligence?

Il est alloué, chaque trimestre une somme importante à l’endroit de ces Districts Sanitaires, qui les gèrent avec des « soit disant gestionnaires comptables, sans aucune formation en comptabilité.

Ces derniers, ont réussi à mettre en place sans nul doute avec l’appui actif du DDS Brazzaville un réseau mafieux au CSI-MOUKONDO – au PLATEAU DES 15 ANS – Sinon comment comprendre que la Maternité de MOUKONDO n’a pas un incinérateur (allez vite voir sur place) comment gèrent ton alors les déchets biomédicaux ? – pas de Salle de garde pour les agents de santé – pas d’incinérateur au PLATEAU DE 15 ANS – aucune information n’est donnée aux personnels – La gestion financière des recettes de MOUKONDO - PLATEAU et JEANNE VIALE mérite d’être regardés au plus près : il y’a détournement des fonds de l’état !

En toute tranquillité, un contrôle de la part des Maires de ces Districts mérite d’être fait en urgence et ce avec l’appui des chefs corrompu de la tête au pied. Ou vont donc les recettes, de la Maternité de MOUKONDO ? De même que celles des Samedis ?

Pourquoi cette mauvaise gestion des fonds n’a jamais interpellé la DDSB ? Complicité tacite ? Puisque ces gestionnaires qui travail sans tenue et avec une formation douteuse sont nommés par la DDSB.

Allez sur place vérifié les registres d’accouchements – vérifier le nombre d’accouchement et comparer avec les recettes : l’argent de l’état est gardé au domicile du gestionnaire avec l’accord de son chef – même dans les poches ! Des dépenses fantaisistes et fausse facturation sagement entretenue par ce réseau de mafieux.

Comment comprendre, que tous ces médecins chefs – même les gestionnaires de ces Centres de Santé ont construits des villas en étage avec quels argents ?

Ceci est vérifiable, ce réseau est mis en place par la DDS Brazzaville, des Médecins chefs à la tête des Centres de Santé ?

Celui de MOUKONDO cumule même les fonctions d’infirmier chef et comment expliquer cela ?

Quel est donc la responsabilité du District Sanitaire et celui de la DDS Brazzaville devant cette gestion opaque et frauduleuse des fonds de l’état ?

Une enquête policière approfondie et une interpellation pour vérification comptable sur la gestion opaque de ces fonds est urgente, une grève des travailleurs pointe à l’horizon dans ces Centres de Santé, pourquoi alors faire souffrir la population pour le bien mal acquis d’un groupe de personne non et mal formés, qui se réclament être en toute fierté du clan SASSOU ?

A quand vraiment le changement ?

Le limogeage de ces réseaux est un impératif, après les assisses nationales de la Santé d’EWO, à l’exemple de ces 5 Directeurs Généraux.

Un Changement est impératif, à la tête des caisses – des Centres de santé et Districts Sanitaires.

Il y’a USURE et rien ne marche dans ces Centres de Santé !

Il y a aussi, cette affaire de nomination des Directeurs Départements de la Santé (aucune femme !)

Ce poste est-il exclusivement réservé aux Hommes ?

Ce billet est un déclencheur d’alarme, des SANS VOIX - qui ne savent pas et plus à quels saints se vouer, impunité – trafic d’influence – vols – faux et usage de faux – négligence – incompétence – corruption…

Voilà ce qui caractérise le personnage de ces Médecins chefs et Chefs de Centre de santé véreux et protéger par la DDS Brazzaville, sous l’œil du Ministère de la Santé.

Au fait de qui se moque-t-on ?

De la Ministre - de son Directeur de Cabinet - du Président de la république ou de la Population Congolaise ?

Faut-il saisir le Ministre de la justice Pierre MABIALA ?

Tous ces Médecins passe leur temps, dans les officines privées, qui en outre ne sont pas en règle - ils consultent aux heures de service, et abandonnent leur postes d’affectation et seul l’argent les intéressent.

Voici, les noms des personnes à interpeller pour cette affaire de détournement des fonds : Le DDS/B - Dr OPANGOT - Mr AKIANA et la Gestionnaire pour JEANNE VIALE, Dr MIANDZO RUZ – Madame ISSOIBEKA – Dr SAMBA – Mme DZINGA – Dr ITOUA – Mr. FOUNA - Mr. DIAHOMBA pour ce qui est MOUNGALI !

Où vont l’argent – les 6000 FCFA que les malades payent aux médecins chefs de ces centres, malgré les 3000 à la caisse - ces derniers utilisent pourtant les locaux de l’état ?

Ou sont donc passés, les vrai contrôleurs d’état ? OUI mais NON corrompus. Il est temps de finir avec cette recréation, qui n’est que porte malheur.

LA VOIX DES SANS VOIX

 


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir