Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Mme Maddee KANDOU interpelle le Ministre Emmanuel Yoka

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Mme Maddee KANDOU interpelle le Ministre Emmanuel Yoka

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Lundii 28 Janvier 2013, nous avons reçu un courrier d’une compatriote qui s’est sentie lésée dans ses droits. Cette dernière interpelle le Ministre de la justice et dénonce la pratique de deux poids deux mesures dans les traitements des dossiers soumis à la bienveillance des tribunaux du pays.

Mme Maddee KANDOU ,  de son nom , est une habitante de Pointe-Noire cite nommément Mr Iwandza, d’avoir rendu une justice du plus fort, celle qui humilie les pauvres, les non maçons, les dépourvus, mais gratifie les libanais, les ouest africains, les parents du pouvoir…Que l’injustice ridicule cesse. Les congolais ne sont pas des esclaves d’une bande de prédateurs.

 

Voici la lettre que Mme Maddee KANDOU a adressée au Ministre Emmanuel Yoka par le truchement du site Zenga-Mambu.com:

 

À l'attention du ministre de la justice Mr Emmanuel Yoka


Monsieur le Ministre,


Je me permets de vous adresser une lettre sur votre site parce que c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour essayer de dénoncer les décisions de justice contradictoires rendus par le président du tribunal de commerce de Pointe-Noire.

Nous savons tous comment fonctionne la justice au Congo. Nous savons que notre société est gangrénée par la corruption à tous les niveaux. Nous savons que tout fonctionne au Congo en mode clanique. Nous savons que tous les citoyens congolais ne sont pas traités de la même façon.

Il y a une semaine le tribunal de commerce de Pointe-Noire s’est déclaré incompétent à juger une affaire mais condamne une des parties à payer 3 millions F CFA à la partie adverse. Et, ce jugement étonnant, est signé de la main du président du tribunal de commerce de Pointe-Noire.

Un tribunal qui se déclare incompétent à juger une affaire ne peut pas condamner une des deux parties dans la même affaire. C’est contradictoire. C’est tous les jours que le congolais lambda est humilié par les protégés du système, les libanais, ouest-africains ou congolais fortunés.

Monsieur le ministre, vous avez le devoir de protéger les petites gens que nous sommes et rappeler à monsieur Iwandza que le tribunal de commerce appartient au peuple congolais. Les magouilles, corruptions et les copinages doivent cesser.

Veuillez recevoir, monsieur le ministre, mes respectueuses salutations.

Mme Maddee KANDOU


 

Commentaires  

 
0 #1 Nathalie 31-01-2013 17:59
Tout le monde sait que nous vivons dans un pays de merde, ça sert a rien de se lamenter, maintenant faut agir ! Sinon nous subirons toutes et tous le même sort.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir