Vous êtes ici >> Actualités A la une Société LETTRE OUVERTE A CLAUDIA SASSOU (DE LA PART D'UNE KINOISE EXCEDEE) !

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

LETTRE OUVERTE A CLAUDIA SASSOU (DE LA PART D'UNE KINOISE EXCEDEE) !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

TRIBUNE LIBRE:  Une kinoise interpelle CLAUDIA SASSOU

Chère mademoiselle Sassou,

C'est avec une grande hargne, et une frustration égale que je viens vous faire part de mon désappointement, de ma colère et de ma plus grande indignation quant aux traitements infligés à nos compatriotes de la RDC ce dernier jour à Brazzaville!

Prenez ceci comme une missive d'une congolaise à une autre congolaise, prenez ceci comme une interpellation d'une femme à une autre femme, car il ne s'agit ici de rien d'autre que de dignité et de respect!

Respect du corps de la femme, dignité pour un peuple à qui on a tout retiré même le droit de respirer en paix, de vivre sur la terre de ses ancêtres.

En effet c'est avec le plus grand effarement que ces derniers jours la communauté congolaise de Kinshasa et de la diaspora, a constaté une recrudescence de l'acharnement, de la haine, des incitations à la violence et au meurtre, des humiliations quotidiennes et passées sous silence qu'on fait subir à nos frères de la RDC!

Ceci est tout bonnement intolérable, inadmissible, barbare et inhumain...vous qui vous targuez de faire partie de cette "noblesse congolaise" vous qui êtes membre de cette élite qui se veut active, patriotique, et qui vous dites "femme d'action" montrez nous et prouvez nous que vos "actions" ne se limitent pas seulement à vous faire dédicacer des titres dans les divers albums des musiciens congolais (chantres eux-mêmes des antivaleurs),que nous patriotes résistants congolais du monde entier nous évertuons à combattre !

En tant que femme, que congolaise, leader d'opinion et surtout fille de...VOUS DEVEZ IMPÉRATIVEMENT VOUS FAIRE LE PORTE VOIX DE TOUTES LES FEMMES CONGOLAISES QUI SONT PERSÉCUTÉES SUR VOTRE SOL!

Ils est absolument inconcevable de voir au 21ème siècle, des militaires infliger de tels traitements à des femmes, des mamans, qui peuvent être leurs sœurs, leurs filles, leurs mères...où est donc passé notre respect bantou, où est la dignité, où est la crainte du corps de celle qui donne la vie, qui a aussi la capacité de maudire tout comme de bénir?

En exposant ainsi vos sœurs, vos mères, ne savez-vous pas que vous vous maudissez vous même?!

Que ressent donc la femme que vous êtes aux vues de ces images atroces et inimaginables (des militaires qui exposent la nudité de leurs sœurs soit disant pour les punir d'amener la prostitution au Congo Brazza)?

Et que dire du fait qu'un chef de la police incite clairement au meurtre des kinois accusés de "kuluna"...en tant qu'être humain cela ne vous inspire t'il pas du dégoût?!!

Si je vous écris à vous, c’est que tout simplement de par vos fréquentations, de par vos dédicaces vous êtes devenue la personne la plus en vue dans votre famille et au sein de la communauté congolaise de Kinshasa.

Mademoiselle vous devez sans aucun nul doute savoir qu'être une personnalité publique a des avantages et des inconvénients, vous êtes la fille d'un chef d'état qui se doit d'assurer la protection et le respect de l'intégrité physique et moral de TOUS LES RESSORTISSANTS ETRANGERS VIVANT SUR SON SOL et cela inclus bien entendu les congolais de Kinshasa.

Encore une fois, c’est la femme, la sœur, la mère qui s'adresse à vous car la vue de ces images m'a été absolument intolérable, et qu'on soit congolais ou pas n'importe quel être humain doit s'offusquer d'une telle barbarie!

Nous espérons donc que cette lettre ouverte trouvera un écho favorable, car sachez-le les kinois ou "zaïrois" comme aiment à nous appeler vos compatriotes, ne sont plus disposés à se laisser vilipender, humiliés, harcelés et persécutés de la sorte!

Si notre pseudo gouvernement est incapable de nous assurer la protection qui doit être la nôtre en pays étranger, nous peuple (souverain) sommes bien décidés à faire valoir nos droit et à imposer le respect dû aux nôtres et à notre nation!

Nous étions à l'origine un seul et même peuple séparé par les caprices de l'histoire et la volonté du colon que certains d'entre nous s'échinent à servir aujourd’hui, nous avons eu au cours de nos histoires respectives  à nous soutenir mutuellement, quand votre pays était sans dessus-dessous et qu'il y régnait le chaos, les congolais de Kinshasa vous ont ouvert leurs portes, leurs frontières où la plupart d'entre vous ont trouvé refuge!

Est-ce trop demander de faire la même chose au moment ou notre pays est dévasté, ravagé par la guerre, le génocide et les viols de guerre, la réciproque n'est donc pas vrai?!

Triste est de constater qu'on aime la RDC mais pas les congolais, et cette situation devenant tout simplement intolérable, nous congolais dignes et debout avons comme devoir de protéger les nôtres, de protéger notre nation de toutes les façons possibles et avec toutes les armes dont nous disposons!

Oui mademoiselle, nous n'oublierons rien ni personne ce jour là...nous oublierons les mots (les maux) de nos ennemis, mais certainement pas le silence de nos "amis"!

Veuillez agréer mademoiselle l'assurance des mes sentiments les plus consternés.

Patriotiquement.

Youyou Muntu-Mosi.

**********

SILENCE : LE CONGO-BRAZZAVILLE CULPABILISE DE XÉNOPHOBIE PAR UNE FEMINISTE


Dans une lettre ouverte à Claudia Sassou fille du dictateur congolais, Denis Sassou N'Guesso, une kinoise, Youyou Muntu-Mosi se dit exédée par des comportements déviants envers les ressortissants de RDC au Congo-Brazzaville, dénoncent une recrudescence de l'acharnement, de la haine, des incitations à la violence et au meurtre, des humiliations quotidiennes et passées sous silence ! Appolinaire Noël KOULAMA répond à Youyou Muntu-Mosi suite à sa lettre ouverte, dont le contenu est ci-dessous :


NOTRE RÉPONSE

Ce qui a fait réagir mademoiselle Youyou Muntu-Mosi, c'est la vidéo qui circule sur le net, où l'on montre la garde républicaine du président Sassou déshabiller en vue d'humilier des femmes. Qui sont ces femmes ? Voir la vidéo suivante :

Cliquez sur le lien ci-contre : >> http://www.teletshangu.com/Insoutenable-Decidement-au-Congo-Brazza-la-femme-n-a-pas-de-valeur-meme-en-situation-de-paix-Des-femmes-deshabillees_a170.html

Soyons honnête, les femmes humiliées sont des prostituées. Pendant cette humiliation, on entend les gardes de Sassou dire (Traduction approchée) :« Maintenant comprenez que votre métier fait honte au Congo, qu'est ce que vous gagnez en faisant ce métier, des mamans comme vous n'avez pas honte » et puis loin, les militaires demandent à ces prostituées « rhabillez-vous maintenant. » Ce moyen est un correctif pour les humilier et par l'humiliation, qu'elles comprennent la prostitution est un métier honteux à bannir dans leurs comportement.

Qui est Youyou Muntu-Mosi ?

Sur sa page « facebook », elle est clairement une féministe qui défend la condition féminine, pire encore, elle défend la prostitution, au regard du ton donné dans sa lettre ouverte, dont voici l'extrait :

[ Prenez ceci comme une missive d'une congolaise à une autre congolaise, prenez ceci comme une interpellation d'une femme à une autre femme, car il ne s'agit ici de rien d'autre que de dignité et de respect !

Respect du corps de la femme, dignité pour un peuple à qui on a tout retiré même le droit de respirer en paix,de vivre sur la terre de ses ancêtres.

Ils est absolument inconcevable de voir au 21ème siècle,des militaires infliger de tels traitements à des femmes,des mamans,qui peuvent être leurs sœurs,leurs filles,leurs mères...où est donc passé notre respect bantou,où est la dignité,où est la crainte du corps de celle qui donne la vie,qui a aussi la capacité de maudire tout comme de bénir?

En exposant ainsi vos sœurs,vos mères,ne savez-vous pas que vous vous maudissez vous même ?!

Que ressent donc la femme que vous êtes aux vues de ces images atroces et inimaginables (des militaires qui exposent la nudité de leurs sœurs soit disant pour les punir d'amener la prostitution au Congo Brazza) ? ]

Que répondre lorsqu'elle parle de xénophobie ?

Mademoiselle, Le Congo-Brazzaville n'est pas un pays xénophobe, les congolais aiment le débat démocratique, au risque de la dictature de Sassou, ils ont mis toutes les vidéos controversées sur la place publique, afin de susciter le débat et faire progresser les droits de l'homme. Concernant la xénophobie, voici la liste de quelques pays xénophobes :

- La Côte d'Ivoire avec son ivoirité
- Le Gabon avec sa gabonité
- Le Zaïre (ton pays) avec sa zaïrisation
- L'Angola avec sa ...  ...

On n'a jamais entendu parler de congolité au Congo-Brazzaville.

Chère sœur, Que les frères de RDC disent la vérité, dans quels pays d'Afrique sont-ils mieux reçu qu'au Congo-Brazzaville. Qu'ils se posent aussi la question, pourquoi en Angola, un congolais de Brazzaville est mieux accepté qu'un congolais de Kinshasa. L'heure ne doit pas être aux phrases assassines ou aux culpabilisations, sinon la guerre contre les « Kuluna » et contre les prostituées seront vaines des deux cotés du rive.

Nous devons, par contre, se tenir la main dans la main, pour lutter contre ces fléaux. Chère Sœur, votre féminisme ne doit pas aveugler, que la prostitution rend la femme à l'état bestial et l'état de domination, ce qui est le contraire de l'égalité. Actuellement, l'Afrique centrale (CEMAC) vient d'ouvrir, officiellement ses frontières à la libre circulation des biens et des personnes. Le Congo-Brazzaville compte plus de 3,5 millions d'habitants, le Cameroun 60 millions d'habitants, cette bêtise de monsieur Sassou d'avoir accepté cette connerie va permettre à la cocaïne, l'héroïne d’Amérique du sud de rentrer à Brazzaville, via le Nigeria et le Cameroun anglophone. Par conséquent, Kinshasa, par sa proximité avec Brazzaville, sera victime de ce désordre. Risque accru de délinquance, Risque accru de prostitution camerounaise avec peut-être l'arrivée des cyber-cafés avec cabine privée pour rechercher son homme blanc.

Voila la vérité, la vraie vérité, le pire est à venir. Si nous culpabilisons Jean François N'Denguet, alors mademoiselle Youyou Muntu-Mosi, nous allons rater ce combat contre la délinquance et contre la prostitution. C'est pourquoi, la vigilance doit être au rendez-vous !!!


 

Commentaires  

 
0 #6 Ma femme a un amant 27-08-2016 15:57
J'ai atteri arrivé par pur hasard en cherchant sur Facebook
sur votre site internet, les articles sont vraiment bien écris, je vais le mettre
en favori
Citer
 
 
+2 #5 malanda 23-10-2014 07:47
:lol:
Citer
 
 
0 #4 Wiki 27-09-2014 02:46
Thanks for some other great article. Where else may anyone get that kind of info in such
an ideal method of writing? I've a presentation next week, and I am at the search for such information.
Citer
 
 
-1 #3 banaka 12-04-2014 11:18
chere soeur respectee ! je t'informe sur les maux q ns vivons de la part des autorites a mayoko et niari etant donne q toi femme et jeune fille brillante de la famille presidentielle :licenciemt sans droit ou indamnite,pas d'assurance maladie.ns n sommes pas contre vous mais aidez regler ces situations svp
Citer
 
 
+1 #2 mohamed 09-08-2013 10:10
http://www.youtube.com/watch?v=qmvgo9Xv-4M
Citer
 
 
0 #1 Lousolo 31-07-2013 13:00
Ecouter encore une qui souhaite aller dans la voix de nafi .... Il n y a pas de strosss ici. Le Congo est un pays très accueillant, ceux qui ont l habitude de voyager ne me diront pas l contraire. Pour le cas de nos amis d en face dire ici qu'il sont mal traite, c est pas du tous gentil, Aussi faudrait souligner qu'il y a ceux qui ne respectent pas les lois en vigueur de notre pays et ne sont pas inquiété, mais d autres par contre en abuse et dans ces cas ils doivent répondre devant les autorités compétentes .
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir