Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Délestages à Brazzaville: le barrage d'Imboulou ne suffit plus

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Délestages à Brazzaville: le barrage d'Imboulou ne suffit plus

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

De nombreux délestages ont eu lieu ces derniers jours dans les quartiers populaires et résidentiels de Brazzaville. Les groupes électrogènes tournent à plein mais beaucoup doivent s'éclairer à la lampe tempête ou simplement à la bougie. Des coupures d’électricité dont on avait pourtant perdu l'habitude depuis le lancement du barrage d’Imboulou (120 megawatts), construit avec l’aide de la Chine.

« Chassez le naturel, il revient au galop. » Les coupures d’électricité qui semblaient avoir cessé à Brazzaville, avec le lancement du barrage d’Imboulou en 2011, sont de retour.

Des quartiers sont privés d’énergie pendant des nuits et des journées entières. Dans les stations-service, les populations vont chercher du carburant avec des bidons, pour alimenter leurs groupes électrogènes, qui produisent de l’énergie et un bruit parfois insupportable.

Mille milliards de francs CFA

Toute la ville ou presque est concernée. Les habitants des quartiers populaires et résidentiels se plaignent : « Cela fait trois jours aujourd'hui qu’il n’y a pas de courant, témoigne un habitant. On est en train d’utiliser des lampes. Et même, là-bas, sur les montagnes, c’est souvent même des bougies qui servent à éclairer. »

« Nous n’avons pas d’électricité, renchérit un autre habitant. Nous n’avons pas d’électricité, et vraiment, c'est long. Moi, je suis au plateau de Quinze ans. On peut passer toute une journée sans rien, ou quand ça vient c’est pour trente minutes, une heure de temps. Et puis bon, voila, ça s'arrête. »

Le gouvernement affirme avoir investi au moins mille milliards de francs CFA entre 2001 et 2011, dans les secteurs de l’énergie et de l’eau. Mais le problème est loin d’être définitivement réglé.

Par RFI

Commentaires  

 
0 #2 le fils du pays 05-09-2013 13:47
Les Congolais devront arreter de pleurnicher car ils caressent la fripouille d'edou dans le sens des piols au lieu de le deloger.Je ne perds pas d'espoir que le Jerry Rawlings Congolais surgira pour faire le nettoyage.
Citer
 
 
0 #1 Big King 04-09-2013 14:28
ben c'est partout pareil hein! Lors du discours du Suprême chef de l'Etat,je me suis retourné et essayer toutes les lampes de ma maison mais en vain y avait pas de courant! C'est fou que les gens mentent sans vergogne comme ça ça en devient ridicule! Mais bon comme le ridicule ne tue pas...
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir