Vous êtes ici >> Actualités A la une Société De quoi a peur le gouvernement Congolais ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

De quoi a peur le gouvernement Congolais ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Serait-il exagéré de penser  croire que le gouvernement congolais préparerait des mesures  coercitives pour compliquer la tâche à certains ressortissants congolais ayant la double nationalité ?  La question est sur toutes les lèvres des congolais de la diaspora.

Le ministère de l’intérieur vient de publier une circulaire sécurisant l’entrée de tous étranger. Dorénavant l’octroi de visa n’est plus autorisé en territoire congolais pour tous étrangers. Il est fortement conseiller à ceux qui souhaiteraient séjourner au Congo de se munir du visa au départ et non à l’arrivée. Ce qui parait normal et en adéquation avec la loi comme cela  se fait partout où les ressortissants  se rendant dans un pays étranger.

Cette circulaire tombe malheureusement mal, pourquoi avoir attendu 53 avant d’appliquer la loi ?  Qui est visé par cette circulaire ? Serait-ce les congolais de la Diaspora en majorité ayant la double nationalité ? Quelles sont les mesures prises pour faire respecter cette circulaire d’autant plus notre police distribue des passeports biométriques aux non congolais ? Notre police peut-elle contenir la gangrène corruptible des libanais, Ouest africains et autres qui doivent certainement se moquer de cette circulaire qui ne sera pas suivi d’effet. A part les congolais bien distinct et sont d’avance dans le collimateur du Ministère de l’intérieur, ce n’est qu’un coup d’épée dans l’eau.

A Suivre

DAC PRESSE

 

 

Commentaires  

 
-1 #1 Brice 15-11-2013 10:56
Depuis quand on surveille les visas d'entrée au Congo?
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir