Vous êtes ici >> Actualités A la une Société FAC: le Commissaire Colonel Davy NIAMENE, pillard en chef du trésor public

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

FAC: le Commissaire Colonel Davy NIAMENE, pillard en chef du trésor public

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

« Je sais, quand il le faut, quitter la peau du lion, pour prendre celle du renard » Napoléon Bonaparte

L’histoire récente du Congo Brazzaville démontre à suffisance que le pétrole et les revenus conséquents qu’il procure ne cesse d’aiguiser les convoitises obscures.

Souvenons- nous de la frénésie avec laquelle les fonds vautours ont picoré sur notre rente pétrolière tels des « vrais miliciens de la finance internationale », selon la belle formule de Francis Laloupo.

Dorénavant, les observateurs attentifs ont forcément remarqué que le Congo a plutôt des ennemis intérieurs, ceux qui ont fait le choix de dévaliser sans retenue les coffres de la République. Toujours plus voraces au jour le jour, leur appétit pour les deniers publics est gargantuesque, incommensurable. Ils se sont constitués en réseaux quasi mafieux pour tisser leur toile d’araignée autour des finances publiques du Congo.

L’argent public ainsi détourné est ensuite recyclé dans des activités plus ou moins licites à l effet de lui donner une virginité et une légitimité toutes nouvelles. Cette façon de procéder a un nom connu des limiers de l’anti-corruption et des brigades financières : la lessiveuse ou le blanchissement d’argent.

L’ampleur du phénomène est telle que c’est devenu un vrai cancer pour la société. Se taire ou fermer les yeux devient un impossible exercice. Alors, comme Lionel Jospin « nous nous brisons la carapace » dès à présent. Nous inaugurons une campagne d’investigation et de dénonciation qui ira crescendo pour révéler à l’opinion l’ampleur des crimes économiques de ces nouveaux riches qui font tant de mal aux populations et au pays.

En effet, pour illustrer cette gangrène, nous avons opté de vous présenter un modèle dans le genre. Monsieur Etienne Davy NIAMENE, Commissaire Colonel des Forces armées congolaises, assume les fonctions de directeur des services financiers de l’armée. Du haut de cette position il a patiemment, depuis qu’il était passé Capitaine, de construire en toute impunité l’une des formes la plus aboutie de captation de la richesse nationale, structurée avec soin et qui ne laisse pas de place à l’improvisation. Ce qui permet au bec trop prompt de NIAMENE de picorer jusqu’à ce que mort s’ensuive. Tout y passe, des ressources destinées à la ration des soldats du rang, en passant par les séminaires fantaisistes, les marchés bidouillées au profit de sociétés personnelles ou amies - ce qui lui est interdit par le code des marchés publics-, les livraisons fictives qui permettent d’empocher la totalité du montant du marché, sans oublier les ressources générées par les festivités du 15 août à l’occasion de la municipalisation accélérée tournante et tutti quanti.

Depuis un temps indéterminé, le produit de ses colossales rapines lui a déjà permis de se constituer un très important patrimoine mobilier et immobilier qui s’étend dans tous les arrondissements de Brazzaville. Ignié, l’ile mbamou, PK rouge, Yié, Massa, Boundji, Pointe Noire et sa côte ne sont pas en reste. Tout cela sur le dos de l’Etat Congolais.

Tenez ! Ses dernières réalisations en date s’étalent au grand jour dans le voisinage immédiat du stade Ornano, à un jet de pierre du CHU de Brazzaville. La concession abrite une boite de nuit baptisée avec narcissisme le JET SET c'est-à-dire la haute société. Boite de nuit gérée par le quatrième ou cinquième bureau. D’accord si vous voulez dire haute société du pillard du trésor, autrement dit il n’existe ni d’aristocratie, ni de noblesse au Congo et encore moins des héritiers de grosses fortunes de grosses fortunes, au sens fiscal. La société congolaise, héritage du colonialisme repose principalement sur le salariat.

Dans ce lieu de débauche par excellence, il est organisé dans les sous sols, à deux niveaux s’il vous plaît, des parties fines. A côté Berlusconi et son bounga-bounga passe pour un amateur. Le champagne acquis avec les deniers publics coule à flots : voilà la haute société à la sauce de ce Colonel, tigre en papier, qui n’a jamais fait le coup de feu pour défendre la patrie en danger de toute sa vie.

Du reste, dans ladite concession, acquise dans des conditions irrégulières, nous le savons parce qu’il s’agit d’un terrain public, s’élève un imposant immeuble qui grandit à une allure révélatrice de la boulimie financière du petit monsieur qu’est le DSF et de la cadence de son l’enrichissement illicite. Voilà donc comment de l’argent sale est recyclé afin de lui donner un visage humain. Pour se faire une idée sur le volume financier de ce hold-up, il vous suffit de prendre le cinquième des budgets cumulés de la défense nationale de 2010 à 2013.

Nous devons à la vérité de vous dire que sous le masque du taciturne et le vernis de la tenue militaire, ô combien républicaine et donc prestigieuse, se cache un voyou de la pire espèce, un vampire pour les caisses de l’Etat. Ses méthodes mafieuses n’ont rien à envier au célèbre Cappo de tutti Cappi, Al Capone, le célèbre mafieux qui sévit dans l’Etat de New York dans les années trente.

De plus, au lieu de cultiver la discrétion, la modestie, l’humilité au regard de son statut de braqueur du trésor public chaque fois qu’une séquence financière se présente a lui, il se montre arrogant, orgueilleux, suffisant vis-à-vis de ses supérieurs hiérarchiques et de ces concitoyens. Chacun sait que c’est le propre des incompétents, mais aussi la preuve que ce type est malheureusement doté que d’un cerveau d’occasion, d’une intelligence d’épicier.

Sans éthique, sans envergure, sans allures, sans charisme, sans vertus, sans élégance, M. NIAMENE, dopé par ses détournements permanents, trouve de l’esthétique et du charme, depuis fort longtemps d’ailleurs, au dangereux métier de briseurs de rêves existentiels de ses semblables, de casseurs de projets de vie, d’acheteur de consciences. Son leitmotiv, son violon d’Ingres est celui d’écraser, d’humilier les autres au nom de l’argent sale, l’argent qui pue le vol, qui achète et pourrit les consciences, l’argent qui avilit et qui tue pour paraphraser François Mitterrand, ancien Président de la République française lors des obsèques de son ami Pierre Bérégovoy.

Comme pour se défendre et mieux abuser des faibles d’esprit et des semi-analphabètes, il n’a de cesse de brandir la bannière étoilée de la franc- maçonnerie, pourtant au service des valeurs de fraternité et d’humanisme, comme le label qui légitime toutes les dérives financières, la sublimation des les anti- valeurs ainsi que la célébration de toutes les forfaitures aux antipodes des idéaux maçonniques universellement connues.

A la vérité, le sieur NIAMENE n'est qu’un imposteur parce que, afin d’organiser son exil financier, il a beau jeu de planquer ces deux épouses en France, évidemment deux domiciles fiscalisés, de telle sorte qu’il se donne les coudées franches à l’effet d’abord d’ organiser son terrorisme sexuel dans la ville, ensuite d’assurer et de gérer ses transferts de capitaux publics vers la France. Sait-on jamais, se dit-il. Il a déjà sonné, avant l’heure, le glas de notre exercice du pouvoir. En privé, sa langue est fourchue quand il s’agit de critiquer le système qui l’a enfanté, qui le nourrit et qui, passivement, lui permet de prospérer : quelle ingratitude !

Enfin, chers compatriotes, au moment où le pays a besoin des capitaines d’industries, nous avons, à l’instar de ce Colonel, des industriels du vol, du pillage des caisses de l’Etat. A nos yeux, ce sont que des fossoyeurs alors que le Président de la République a tracé « les chemins escarpés » qui devraient nous conduire à l’émergence en 2025. Pourquoi cet énergumène ne peut- il goûter aux délices des geôles de la République ? Il est des Commissaires Colonel embastillés pour moins que les ravages de NIAMENE, n’est ce pas du deux poids, deux mesures?

Enfin, chers compatriotes, au moment où le pays a besoin des capitaines d’industries, nous avons, à l’instar de ce Colonel, des industriels du vol, du pillage des caisses de l’Etat. A nos yeux, ce sont que des fossoyeurs alors que le Président de la République a tracé « les chemins escarpés » qui devraient nous conduire à l’émergence en 2025. Pourquoi cet énergumène ne peut- il goûter aux délices des geôles de la République ? Il est des Commissaires Colonel embastillés pour moins que les ravages de NIAMENE, n’est ce pas du deux poids, deux mesures?

En tout état de cause, la race, la nôtre, celle des patriotes qui disposent encore d’une capacité pleine, entière et intacte à se rebeller a la vive intention de rester vent debout aux fins de débusquer, dénoncer et défenestrer ces corrompus, ces voleurs, ces médiocres, oiseaux de mauvaise augure qui se réfugient encore dans nos rangs. Le colonel NIAMENE ne mérite que l’épitaphe suivante : « ci-gît M. Davy NIAMENE, pillard en chef du trésor public ».

Vous avez aimé et adoré le coup de Jarnac ? Alors, nous vous opposerons le coup d’état permanent, au nom d’une certaine et haute idée du vivre ensemble et de la République.

« Ce n’est pas parce que tu charges d’or un mulet qu’il remportera la course devant les chevaux » Proverbe africain.

Prochaine livraison : NIAMENE volume 2 ; révélations et inventaire exhaustif des biens mal acquis, numéros de comptes en France, photos et vidéos

Rennes, le 27 mars 2014

Jules CESAR, le Conquistador

ASSOCIATION ANTICOR/CONGO

Commentaires  

 
0 #14 Onlinelabels 18-04-2017 04:16
Hi tҺere! Thiis is my first visit to your blog!
Ꮃe are a group of volunteers and starting a new
initiative inn a community in tthe same niche.
Your blog provided us beneficial infοrmation to work on. You have done a marvellous job!
Citer
 
 
0 #13 News.a 17-04-2017 12:27
This pɑragгaph will assist tҺe internet νiewers for
creating new webpage or eѵesn a webloց from start to end.
Citer
 
 
0 #12 efifa 17-04-2017 08:46
For newest information you Һave to go to ѕee world wide web and
on world-wiԀe-web I fоund this wеbsite as a most еxсellеnt weeb pɑge fоr most up-to-date
updates.
Citer
 
 
0 #11 agen 338a 20-11-2014 15:57
Hey exceptional blog! Does running a blog similar to this require a great deal of work?
I have virtually no knowledge of computer programming but I was hoping to start my
own blog in the near future. Anyways, if you have any recommendations or tips for
new blog owners please share. I know this is off topic nevertheless I just had to
ask. Many thanks!
Citer
 
 
0 #10 agen tangkas 20-11-2014 06:23
What a data of un-ambiguity and preserveness of valuable experience
about unexpected emotions.
Citer
 
 
0 #9 agen tangkas 12-11-2014 03:31
Hurrah! At last I got a webpage from where I can really take valuable information regarding my study and knowledge.
Citer
 
 
0 #8 judi bola 11-11-2014 20:17
Wow! Finally I got a web site from where I be capable of in fact obtain useful facts concerning my study and knowledge.
Citer
 
 
0 #7 Hilario 14-10-2014 19:14
Good day! I just wish to offer you a huge thumbs up for your
great information you've got here on this post. I am
coming back to your site for more soon.

my page - agen judi bola online (Hilario: http://philfed.org/)
Citer
 
 
0 #6 Smithe906 20-07-2014 15:47
I like what you guys tend to be up too. Such clever work and coverage! Keep up the very good works guys I've incorporated you guys to my personal blogroll. eakgdaakeebfkkd d
Citer
 
 
0 #5 Smithd906 20-07-2014 15:46
I've been absent for a while, but now I remember why I used to love this website. Thanks, I'll try and check back more frequently. How frequently you update your site? dadbeekaecebcbe c
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir