Vous êtes ici >> Actualités A la une Société L'interview qui a conduit Herod alias MazzaTv en prison du dictateur Sassou Nguesso

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L'interview qui a conduit Herod alias MazzaTv en prison du dictateur Sassou Nguesso

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Youss Band parle au Président Sassou Nguesso. L’émission de Mazza Tv "OUI LA VÉRITÉ BLESSE".

Herod alias MazzaTv est actuellement gardé à vue et interrogé à la DGST à Brazzaville.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

 

Commentaires  

 
0 #2 chris landry 24-08-2014 13:01
Hello to every body, it's my first go to see of this website;
this website includes amazing and actually good data for visitors.
Citer
 
 
0 #1 Diaf Le Kweta 20-04-2014 13:54
Le comble au Congo, c'est que les trois pouvoirs censés régir un état de droit, à savoir: pouvoir exécutif, législatif et judiciaire, sont concentrés entre les mains d'un seul homme criminel de surcroît Denis Sassou Nguesso. Le moins qu'on puisse dire qu'au Congo, les jours, les semaines, les années se succèdent et se ressemblent, ce qui veut dire la stabilisation de la dictature et les victimes qui demeurent les mêmes (les enfants du Congo)!!
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir