Vous êtes ici >> Actualités A la une Société MESSAGE DE MONSEIGNEUR ERNEST KOMBO AU FORUM NATIONAL SUR LA CULTURE DE PAIX : 19/12/1994

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

MESSAGE DE MONSEIGNEUR ERNEST KOMBO AU FORUM NATIONAL SUR LA CULTURE DE PAIX : 19/12/1994

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Il m’est très difficile de revenir dans cette salle, et prendre la parole. C’est comme si nous avions ici perdu le temps ou assassiné le pays, et je ne sais plus en quelle qualité parler. Seulement le respect que je dois aux autorités et l’amour de ce pays m’y amènent.

Devant un tel grippage, je pense que ce Forum ne peut pas se contenter d’une déclaration seulement. Ce serait-là une grave injure à notre pays. Il me semble que nous devons ici prendre ne serait-ce qu’une décision assortie de moyens pour la faire respecter. L’expérience de la Conférence Nationale Souveraine que j’ai eu l’honneur de diriger. Le directeur de l’UNESCO de dire ici : on ne décore pas ceux qui font tout pour éviter les conflits. Mais au Congo c’est pire. Non seulement qu’on ne les décore, n’ayant de parents ni à gauche ni à droite, ils sont chicanés dans les buvettes, menacés dans les tribunes politiques.

Cependant, cette expérience me permet de dire au moins quatre choses. Pour cultiver la paix il faut le respect et la gestion de la volonté du peuple. Cette volonté du peuple consignée dans la Constitution, c’est cela qu’on appelle la Constitution.

Le Congo a voulu le changement, il n’a pas voulu le remplacement. Et les balises de ce changement en étaient : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas mentir. Malheureusement nous avons volé et laissé voler technologiquement , il ne reste maintenant peut-être qu’à tuer artistiquement.

Deuxièmement, cette volonté du peuple consignée dans la Constitution qui est la loi suprême d’une nation, il faut un catalyseur : c’est le Chef de l’Etat qui ne doit « diaboliser » personne, qui doit être le Père de la Nation, au-dessus de la mêlée. C’est pour cela qu’il dispose des forces publiques et républicaines et non pas d’une milice privée, fut-elle encadrée par des gentlemen. Et si nous étions honnêtes, nous reconnaîtrions que beaucoup de ces jeunes à qui nous avons donné des fusils ne seront pas fiers, quand ils auront l’âge de la retraite, de ce qu’ils ont fait et de ce qu’ils se sont laissé tromper. La Conférence Nationale Souveraine nous a appris que le consensus, et non pas la majorité, permettait de vivre en paix. La majorité, c’est le Premier Ministre qui en a besoin pour diriger le Gouvernement. Le Chef de l’Etat est au-dessus de cela. Et s’il y a une Opposition qui doit éclairer le Gouvernement, ce n’est pas pour le Président ; il est au-dessus et le Père de tous.

Le Congo, quatrièmement, a besoin d’une presse dont les agents exercent leur profession comme un sacerdoce dans l’indépendance, la neutralité du devoir sacré d’informer, de former et de conduire une opinion saine, véridique. Sans aucune allusion, la science et la technologie n’arrivent pas à mettre l’eau dans les robinets de la capitale. Qu’elles recourent au moins à demander à l’UNESCO qui nous assiste de nous aider dès maintenant à un recensement scientifique qui permettrait à ce peuple demain de participer effectivement à la démocratie.

Excellence, respectés Messieurs ;

Aidez le Congo, l’Afrique, à faire de la politique un lieu de services désintéressés et des politiciens, des serviteurs honnêtes des peuples. Comme l’UNESCO est avec nous, nous pouvons lui demander des services. En plus de la maison de la culture, il semble que nous aurions besoin aussi d’une faculté des sciences politiques et de droit pour apprendre aux élus du peuple ce que c’est qu’un député, ce que c’est qu’une session budgétaire, ce que c’est que la haute trahison. Ce que c’est que le crime contre l’humanité. Ici dans ce pays si bien alphabétisé, nous en sommes au point de ne pas savoir lire la Constitution. L’analphabétisme politique nous a même emmenés à concevoir des mouvances présidentielles comme si le Président appartenait à un camp. Et cela tout simplement par manque de culture. Le doyen du Kouilou vient de le dire, la paix commence dans les cœurs. La Paix se sent dans les familles. Il ne faut donc pas traumatiser les familles dans les divorces inconsidérés, mais il faut rendre au Papa salarié sa dignité de travailler pour sauvegarder celle de Maman. Puisque ce forum est honoré de nos chefs d’Etats, je pense que les Congolais les remercieront, et nous inculquerons le sens du respect de l’autre, le sens de la vie des autorités, le sens du respect des ancêtres. Pardonnez-moi et merci.

 

Que le Dieu de nos Ancêtres, de nos Pères et des Innocents, bénisse enfin les hommes politiques du Congo, et de les libérer de la malédiction qui consiste à détruire notre trésor commun, le Congo. Amen…

Fraternellement.

Raoul Ludovic LOUBELO


Commentaires  

 
0 #1 forex vps 24 19-08-2014 14:35
І am truly glad to read this website posts ԝhich contains loots of valuaƄle data, thanks for providiing tɦexe kinds of informɑtion.

my website: foreх vps 24: http://forexvps24.com
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir