Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Pointe-Noire : la police met la main sur les présumés assassins recherchés

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Pointe-Noire : la police met la main sur les présumés assassins recherchés

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Responsables d’un triple assassinat perpétré  dans la nuit du 6 au 7 août dernier au quartier Socoprise, à Lumumba, le premier arrondissement de Pointe-Noire, les deux présumés assassins ont été officiellement présentés à la presse locale, le mercredi 20 août.

Selon le directeur départemental de la police, Gaëtan Victor Oborabassi, « cet assassinat a plongé les populations dans un émoi et une anxiété sans précédent, car beaucoup de choses ont été dites sur les causes et les motivations réelles de cet ignoble et crapuleux acte criminel, et que des présumés coupables  demeuraient énigmatiques. L’instrument utilisé pour perpétrer le crime était la machette. Il a été constaté les vêtements imbibés de sang et quelques effets de l’une des personnes mortes ont été aussi retrouvés lors de la perquisition. »

Gaëtan Victor Oborabassi a saisi l’occasion pour féliciter la bravoure, le calme et la sérénité dont les services de police des départements de Pointe-Noire et du Kouilou ont fait montre afin de mettre la main sur ces présumés bandits. Appréciant pour sa part les policiers qui ont travaillé sur cette affaire, David Osseké, procureur de la République à Pointe-Noire a promis la tenue dans les prochains jours d’un procès en bonne et due forme afin d’édifier l’opinion nationale et internationale sur cet assassinat. « Ces présumés coupables seront traduits en justice. Cette affaire est une preuve de plus qui montre que la police est en train de jouer pleinement son rôle à Pointe-Noire et au Kouilou, notamment celui de la sécurisation des biens et des personnes », a-t-il déclaré.

En effet, il y a une semaine, le directeur départemental de la police de Pointe-Noire et du Kouilou, déclarait : « La police est déterminée à retrouver ces auteurs de ce triple assassinat, car une cellule d’enquête est mise en place pour élucider les circonstances de cet assassinat ». Un vibrant appel aux populations afin d’aider la police dans sa tâche quotidienne de sécurisation des personnes et des biens en dénonçant sans complaisance au niveau des quartiers et blocs des personnes suspectes. C’est donc chose faite. Selon la police, les premiers éléments qui ont motivé ces assassinats à en croire ces présumés assassins, ce serait la haine et un conflit familial lié certainement aux biens. Signalons que ces deux présumés coupables sont respectivement cousin et ancien chauffeur de l’une des personnes assassinées.

Source Adiac


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir