19/10/2017

Dernière mise à jour06:52:55 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Trois appartements "achetés" à Eden Roc: Me Vincent Gomes délesté de 3,7 milliards par la CI-CREI

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Trois appartements "achetés" à Eden Roc: Me Vincent Gomes délesté de 3,7 milliards par la CI-CREI

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Quatre appartements du projet immobilier Eden Roc, "achetés" par des particuliers, ont été saisis par la Commission d'instruction de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Ci-Crei) qui doute de la véracité des transactions, comme elle l'affirme dans son ordonnance obtenue par Libération. Les trois appartements appartiennent à l'avocat et milliardaire Vincent Gomes tandis que le quatrième avait été "acheté" par Hassan Hachem, conseiller officieux de Théodore Nguéma de la Guinée Equatoriale.

 

Avocat congolais, propriétaire de la société immobilière "Bâtir", entre autres, et de plusieurs immeubles à Dakar et dans le monde, Me Vincent Gomes est dans de très sales draps. Selon nos informations, la Commission d'instruction de la Cour de répression de l'enrichissement (Ci-Crei) a saisi les appartements Rja, Rjb et 1B qu'il avait acquis à Eden Roc, le projet immobilier des frères Bourgi. Selon nos informations, l'avocat, très fréquent à Dakar, avait acquis ces trois appartements à 3.761.694.600 de francs Cfa en qualité de représentant de la Sci l'Orient et restait devoir 1,2 milliards de francs Cfa aux Bourgi. Si la Ci-Crei a pris cette décision radicale, c'est que l'administrateur provisoire de Hardstand, la société promotrice du projet, avait invité Me Gomes à se présenter devant les magistrats pour être entendu sur les conditions d'acquisition de ces immeubles. Mais bien que saisi personnellement, Me Gomes ne s'est jamais présenté devant la Ci-Crei qui, dans son ordonnance obtenue par nos soins, estime que "les prétendus acquisitions ne sont que de simple manœuvres pour distraire ces appartements du patrimoine de Hardstand et, par conséquent, des poursuites". Toute chose qui fait que la Ci-Crei estime dans son ordonnance qu'il y a lieu de déclarer que "lesdits appartements font partie du patrimoine de Hardstand". L'ordonnance vise aussi le nommé Hassan Hachem. Ce dernier avait "acheté" l'appartement 5B avant de verser en cash une avance de 319,6 millions de francs Cfa. Après une première audition devant les juges, il n'a pas déféré aux autres convocations. Des sources autorisées renseignent que Hassan Hachem, bien que né à Dakar, est un proche parmi les proches de Théodore Nguéma, le Président de la Guinée Equatoriale, dont il est le conseil officieux.

Source: Liberation |  Piccmi.com

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir