Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Dircab d’Edgar Nguesso, Rémy Ayayos un hyper riche congolais !

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Dircab d’Edgar Nguesso, Rémy Ayayos un hyper riche congolais !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Oxfam, une confédération d’ONG qui lutte contre l’injustice de la pauvreté dans le monde, a publié un rapport retentissant à la veille de l’ouverture du Forum économique mondial de Davos 2015. Selon elle, près de la moitié des richesses mondiales est aux mains de 1% de la population. Cette révélation choquante sur l’augmentation des inégalités a été au cœur du Forum de Davos qui vient de se terminer.

Rapporté à l’échelle congolaise, ce pourcentage « odieux » pour l’immense majorité des habitants de la planète, serait en définitive une considérable avancée économique et sociale pour ceux de notre pays. Ce « 1% », au Congo, toucherait alors 40.000 personnes. Bien évidemment, encore une fois et comme toujours depuis l’arrivée au pouvoir du tyran de l’Alima, nous en sommes très loin.

Aucune donnée statistique fiable au pays des Nguesso n’est disponible sur les patrimoines et sur les revenus. Alors, nous nous sommes livrés, avec un petit groupe de personnes bien informées, à un travail de recherche et d’évaluation qui nous permet d’établir une estimation réaliste concernant la répartition de la richesse congolaise. Les réponses les plus fréquentes variaient entre 100 et 500 très riches possédants. Après discussions, en cherchant à dénombrer les Congolais de la catégorie la plus large, celle de la « grande richesse » plutôt que celle des «hyper- riches», un consensus de 1000 riches possédants était atteint. Et pour ne pas prêter le flanc à la critique, ce chiffre était porté à 2000 en y incluant quelques petites dizaines de Français (dont certains servent de prête-noms notoires à une certaine « élite » congolaise) et à des ressortissants d’Afrique de l’Ouest et du Liban (idem pour les prête-noms), avec ou sans passeport diplomatique congolais.

Il est apparu alors que plus de 50% (voire 70 à 80%) de la richesse congolaise appartiendrait à 0,05 % de la population : les nantis, les privilégiés du clan familial, les proches de ces derniers, les membres du Bureau politique, une partie des députés et des sénateurs, des militaires, des policiers, des ministres, des directeurs de cabinet, des maires de grande ville, des agents des impôts, des douanes, quelques entrepreneurs congolais et étrangers, des dirigeants de société d’Etat, des avocats et des notaires, et quelques hommes d’affaires congolais et étrangers. Il faut souligner qu’une même fortune pourrait être attribuée à deux, voire trois ou plus catégories ; à tout « saigneur » tout honneur ! Kiki est par exemple membre du clan familial, député et un dirigeant d’une société d’Etat !

Au Congo-Brazzaville l’inégalité de la répartition des richesses serait donc au moins 20 fois supérieure à celle que l’on déplore dans le reste du monde ! Un scandale 20 fois plus grand pour des …Golais toujours plus pauvres à cause de la prédation de 2000 individus ! Ils sont les vrais et seuls supports du pouvoir du tyran de l’Alima !

Que n’a-t-on pas déjà écrit, ici et ailleurs, sur le général-instituteur-kleptocrate et grand timonier de la malfaisance ? Sur Kiki le pétrolier, le « siphonneur » de notre pétrole, sur Coco de tout son poids assise sur le Trésor Public, sur Juju de Neuilly, sur Ninelle des Biens mal acquis, sur Willy Nguesso[1], le pasteur de la Socotram qui rackette le transport de toutes les marchandises à l’arrivée et au départ de notre pays, sur le pauvre Edgar qui n’arrive plus à compter ses milliards, sur Antoinette de Saint-Tropez, sur Maxime Gandzion d’Asperbras, sur Jean-Jacques Bouya l’homme qui brasse des milliards de dollars, sur Jean-Dominique Okemba le génie de la BGFI et autres structures exotiques, sur Blandine Lumandé croqueuse de diamants comme sa maman déjà citée, et tout récemment encore sur un second couteau de Kiki, Willy Etoka le magnifique qui ne vole plus qu’en Jet privé !

Oui ! Les seconds couteaux appartiennent bien aux hyper-riches et l’on ne pourrait pas ne pas parler de Rémy Ayayos Ikounga, le modeste Directeur de Cabinet de Nguesso Edgar, l’homme qui ne compte plus ses milliards…

Bien plus que tous les proches, rejetons, parents, complices toutes origines confondues, Rémy Ayayos Ikounga symbolise l’affairisme douteux et néfaste mis en avant et favorisé par le Kleptocrate en chef, Denis Sassou Nguesso. Inconnu du grand public, il n’y a pas si longtemps, son cas interpelle même les quelques très rares militants, niaisement sincères, du vieux dictateur réunis au sein du microscopique mouvement Sassou2016.

Un premier disfonctionnement avait été soumis à l’attention des observateurs. On avait rapporté une soirée arrosée et particulièrement festive, à la fin du mois d’août 2014, Chez Luc Mallet, une boîte de nuit de Villeneuve-Saint Georges dans la banlieue parisienne (Cf. Congo page.com 2 sept 2014). Il avait distribué des milliers d’euros et offert des bouteilles de champagne à de parfaits inconnus durant cette soirée mémorable. Certains mettaient en doute la véracité des faits, alors que cette pratique n’est que trop largement répandue chez les « hyper-riches » congolais.

Mais ce qui n’avait pas été révélé alors, c’est que ce Colonel formé à l’École des Cadets en même temps qu’Edgar Nguesso (ils étaient dans la même chambre à l’internat jusqu’au baccalauréat) séjournait dans le plus beau et tout dernier palace parisien, l’Hôtel Shangri-La, près de la place de l’Etoile. Durant une dizaine de jours, il y a tenu table et banquet ouverts avec un livre de doléances. Le Tout-Paris congolais ou pas s’y était bousculé pour y rencontrer le généreux donateur, le Crésus de Dolisie et nombreux étaient ceux dont les demandes (financières bien évidemment) avaient été satisfaites. Ce séjour parisien, dans sa suite-appartement en duplex, l’une des plus chères du prestigieux établissement, avec toutes ses largesses, lui aurait coûté plus de 400.000 euros (près de 250 millions de FCFA). Et lors de son départ, grand nabab, il laissa à ses proches le soin de récupérer un total de 129.000 euros de détaxes sur tous les achats qu’il avait effectués. Un pourboire de 100 millions de FCFA !

Mais quel peut bien être le salaire du Directeur de Cabinet Remy Ayayos pour se permettre de dépenser (« jeter par les fenêtres ») près d’un milliard de FCFA en quelques jours ?

A la mi-octobre dans l’émission « Le chemin d’avenir » (« Précipice d’avenir » conviendrait mieux) à laquelle Ayayos était l’invité de Jean-Claude Kakou, le présentateur qui avait demandé le secret de sa richesse en obtint l’explication : Ayayos remercia alors « Edgard Nguesso d’être son ami, un fidèle ami, son patron ». Puis il lâcha la confidence : « le DG du Trésor Public, Albert Ngondo, l’aime tellement et l’aide beaucoup ! ».

Incroyable et terrible aveu ! Dans tout autre pays, l’homme aurait été immédiatement interpellé par la Police, en même temps que le DG du Trésor afin que tout soit tiré au clair. Il y eut les mêmes voix, « niaises et sincères », fidèles soutiens de « Sassou2016 » qui réclamèrent la tête du Colonel Ayayos, comme le ministre de l’Injustice, Aimé Emmanuel Yoka[ii], avait obtenu la tête du Colonel Ntsourou et celle de Ruth Nguina. Trois mois après, aucune enquête n’a été ouverte, ni aucune interpellation du très complaisant Albert Ngondo…

Rémy Ayayos continue sa belle vie de président de l’AC Léopard, allant de Pointe Noire à Dolise et de Brazzaville à Oyo dans son Jet privé. Cet ancien éclaireur de l’armée angolaise à Dolisie, durant la guerre civile de 1997, sait bien qu’il n’a pas à craindre ceux qu’il a si bien servi et dont il connaît de nombreux secrets ! Il vient même d’affréter deux avions de supporters pour assister aux matchs du Congo en Guinée Equato.

Combien parmi les 2000, propriétaires des 50 ou 70% des richesses congolaises, les ont acquises honnêtement ? Réellement honnêtement, ils ne doivent pas être bien nombreux dans ce Congo Brazzaville qui ressemble à s’y méprendre à un Sodome et Gomorrhe tropical contemporain !

Les pilleurs du Trésor Public et les détourneurs des cargaisons pétrolières n’ont aucun souci à se faire dans ce « précipice d’avenir », l’exemple vient d’en haut ! Le parapluie ouvert vient d’en haut !

La richesse congolaise ne doit pas profiter à la population ! Le tyran-kleptocrate distribue notre argent à des Etats étrangers, Kiki se présente comme un « PHILANTROPE[iii] » aux Etats-Unis où il dissimule l’argent du pétrole congolais, Coco finance les fondations et la poche personnelle du footballeur togolais Adebayor, Jean-Jacques Bouya envoie des dizaines de milliards directement du Trésor Public à Philippe Chironi en Suisse et nous pourrions écrire des pages et des pages sur l’argent qui va au Brésil, en Russie, à Dubaï, à Macao, à Monaco, à Miami, à Londres etc. !

Alors, chers parents et chers frères …Golais, ne me parlez plus de la modification ou du respect de la …Stitution, de son article 47 ou 49 ; ni même de la …Stitution de 1992 et de ses article 78 ou 87 dont je n’ai que faire ! Et ne cherchez pas le préfixe qui manque à quelques mots plus haut.

Rien de mieux que lui pour nous définir, vous et moi ! Et la coupe est pleine depuis bien trop longtemps…. ! Nous avons besoin d’un Congo dirigé par des hommes véritablement intègres ! Vite ! Très vite avant qu’il ne soit trop tard !

Par Rigobert OSSEBI

Source www.congo-liberty.com

[1] Ce 29 janvier dans l’après-midi et jusqu’à tard dans la soirée une perquisition à son domicile parisien a été opérée par des enquêteurs de l’affaire des Biens Mal Acquis.

- Biens mal acquis: rivières de diamants et valise de cash saisis par la police chez Edgard Nguesso à Neuilly (Paris-France)

[ii] Où peut-il bien se cacher le vieil oncle, ministre de l’injustice et de l’impunité familiale ? Il devrait être pourtant en première ligne pour le changement de la …Stitution. S’est-il déjà réfugié dans ses domaines béninois auprès de sa fille Emma ?

[iii] Définition du Larousse

Philanthrope adj. et n.

Qui s’occupe d’améliorer la condition matérielle et morale des hommes.

Qui agit de façon désintéressée.


Commentaires  

 
0 #5 Ma femme a un amant 30-08-2016 14:42
Page quelques peu difficile à déchiffrer mais extrêmement enrichissant
Citer
 
 
0 #4 job 25-09-2015 15:11
Hi there, I enjoy reading all of your article post.
I wanted to write a little comment to support you.
Citer
 
 
0 #3 Jean Elenga 30-01-2015 16:50
je vous donne l'information suivante et fondée : la police parisienne a dans le cadre des biens mal acquis saisi hier après-midi tout le parc automobile de la Socotram "willie nguesso" situé au 17/19 rue Marbeuf dans le 8ième arrondissement de Paris. J'y ai assisté anonymement compte tenu de mon job et il semblerait que la même opération se soit réalisée dans d'autres sites du côté de Courbevoie. il s'agit d'une quinzaine de voitures de très haut standing saisies parking Marbeuf, parking Hoch et parking Courbevoie ce jeudi 28/01/15 simultanément dans les trois sites par la brigade financière de Paris qui avait déjà effectué la même opération chez le fis obiang en 2011 ".
Citer
 
 
0 #2 Jean Elenga 30-01-2015 16:49
Tracfin, l'organisme qui suit les mouvements financiers des trois clans mafieux a du pain sur la planche. Bref, la justice avance comme elle peut, les effectifs de personnes chargées de l'enquête ayant été revus à la hausse. Nous sommes au courant que la justice française se penche actuellement sur le clan Sassou&Nguesso quoique la liste ne soit pas effectif dans la mesure où il faudrait inclure les hauts dignitaires de l'armée, les ministres, les hauts cadres publics, les hommes d'affaires proches du pouvoir. Cependant, il y a un début à tout.
Citer
 
 
0 #1 Jean Elenga 30-01-2015 16:48
Commencée sous le président Nicolas Sarkozy, l'affaire des Biens Mal Acquis concernant les clans présidentiels congolais, gabonais et équato-guinéen, prend du temps et personne ne saurait dire quand elle pourra être jugée. Il semble se profiler qu'elle ne verra pas son dénouement ne se fera pas sous l'ère François Hollande. Les peuples floués doivent faire preuve de patience parce que la justice française est lente et surtout, l'affaire complexe avec des ramifications financières impliquant plusieurs pays, plusieurs sociétés privées, plusieurs prête-noms.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir