Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Télé Congo, la honte des journalistes et du Congo

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Télé Congo, la honte des journalistes et du Congo

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Victime des Yaka Noki Noki qui constituent la quasi-totalité de son personnel, Télé Congo, la chaine nationale pourtant de tous est devenue la risée des Congolais qui affirment dans leur grande majorité que « Télé Congo est une chaine nulle, gérée par des nuls, avec des journalistes nuls au résultat nul.» La coupe d’Afrique des Nations vient de mettre à nue l’incompétence du personnel de Télé Congo, une chaine qui ne s’acquitte jamais à temps de ses droits.

Malgré tous les moyens misent par les autorités à sa disposition, la chaine nationale Congolaise incarne l’incompétence, le manque de professionnalisme et la suffisance de son personnel. A juste titre les Congolais l’ont dénommé « Télé Foufou », même une chaine d’un pasteur escroc Kinois attire plus et fait mieux qu’elle.

Le Congo a été le premier pays de l’Afrique équatoriale Française à avoir une chaine nationale, mais de nos jours est aussi le premier à ne pas en faire bon usage. Télé Congo ennuie et même le chef de l’Etat le sait, lui qui a contracté une dette auprès de la Chine pour délocaliser du Sud vers le Nord Brazzaville cette chaine toujours dans l’esprit de la géopolitique.

A quoi sert-il d’avoir une villa moderne si les habitants trainent avec eux les habitudes forestiers ? Il a été donné à chacun la possibilité d’aller à l’école afin de s’affranchir de l’ignorance, et se servir de ses connaissances pour l’intérêt commun.

La France ne vient-elle pas de mobiliser le monde en faveur de la liberté de la pensée et d’expression après l’assassinat de toute la rédaction du journal satirique «Charlie Hebdo » ? Un journaliste est celui qui est jaloux de sa liberté et la charte journalistique interdit la rémunération à des fins déloyales.

Mais malheureusement, les journalistes de la chaine nationale Congolaise sont devenus des moutons de panurge à la solde des hommes politiques. Et quand chacun sait qu’au Congo même un illettré yaka noki noki peut être nommé à un poste de responsabilité où évidemment il peut devenir la locomotive de toute une équipe des journalistes cultes.

La chaine nationale a été modernisée et dotée d’un matériel dernière génération afin de permettre aux journalistes de donner le meilleur d’eux. Mais que constatons-nous réellement ? A longueur de journée, les programmes sont pour la plupart politique avec un seul point de chute : l’élévation du chef de l’état en un demi-dieu.

Pour ces journalistes de Télé Congo, le chef de l’état ne commet jamais d’erreurs et incarne la perfection totale. La programmation est caractérisée par une nullité extrême, culminée par la diffusion des émissions peu instructives et attractives et documentaires répétitifs.

Télé Congo pour certains mais aussi Télé Okiemy pour d’autres car le ministre en charge de la communication en arrive même à interdire certains programmes faisant état des interviews de quelques ministres qui composent le gouvernement dans lequel ils appartiennent tous.

Il y a 25 ans, les Maliens, Nigériens et bien d’autres pays d’Afrique de l’Ouest n’avaient pas de Télé Nationale, mais de nos jours nous remarquons que ces pays sont mieux avancés en communication que le Congo. La première Télé de l’AEF ne fait pas le poids devant les télés de ces pays pauvres.

Télé Congo est l’une des télés pour ne pas dire la seule qui n’est pas diffusée sur la Chaine Panafricaine Africable, est-ce un manque de moyens pour une télévision nationale ou juste une irresponsabilité venant du plus haut.

Le plaisir et l’envie de suivre d’autres chaines

La coupe d’Afrique des Nations de football qui vient de se dérouler en Guinée Équatoriale à confirmer tout le mal que les Congolais pensent de Télé Congo. Chacun pouvait apprécier le décor des plateaux des différentes Africaines…Ô ! Que c’était joli celui de la RTI (première chaine Ivoirienne), on se croirait sur une chaine Européenne. Que dire de celui de la RTS, de l’ORTM, RTG ou même de la RTNC voisine.

Même Télé Tchad et Télé Sahel du Niger ont fait montre du professionnalisme. Mais Télé Congo a comme toujours fait la honte. Évidemment on ne peut dormir idiot et se réveiller intelligent, ce qui serait un exploit d’ailleurs.

Le plateau de Télé Congo ressemblait plus à celui d’une chaine enfouit en pleine forêt équatoriale dont les techniciens seraient des Singes et Gorilles. Quelle honte ! Et pour couronner sa médiocrité, une bande passante de la CAF rappelait à la Chaine du PCT et alliés de s’acquitter de leurs droits auprès de cette dernière…Tant de désagréments que les Yaka Noki Noki font vivre aux Congolais.

Bienvenu Okiemy et sa télé-Congo ennuyeuse

Peu de Congolais vous diront être fiers de leur unique chaine nationale, Télé Congo qui se plait encore à diffuser des programmes d’il y a 20ans dans un monde dominé par les TIC. L’on se demande parfois si le directeur des programmes de cette chaine vit réellement dans le même monde que les Congolais.

Peu de chaines nationales au monde se plairont à diffuser les images du patron des services secrets en pleine démonstration de danses traditionnelles, couplées par la distribution d’argent liquide en grande quantité à ses admirateurs. Une chaine qui en 2015 et malgré d’être la première TV de l’AEF est encore incapable d’assurer un direct dans ses journaux télévisés.

Et si Télé Congo se permet ce genre de dérapage, c’est à cause de sa cuvettisation par le ministre Okiemy. Ironie du sort, le directeur générale de cette Télé, mbochis du reste n’a pas été associé à la grille des programmes et reconnait en public la nullité de la chaine qu’il dirige, où il a un pouvoir limité.

Mais comme il nage dans un Cuvetteland, la démission n’est pas du tout son vocabulaire et préfère pérenniser ce climat de méfiance entre lui et son ministre de tutelle. Bienvenu Okiemy qui a pourtant vécu toute la vie en Europe est tombé trop vite dans la bassesse du régionalisme et ethnicité. Car, même pour doter ses medias d’Etat des DVD le ministre est incapable.

Et de surcroit Okiemy avait interdit ces collègues ministres de passer a télé-foufou ou bien quand il censure l'image d'un de ses collègues Thierry Moungalla en avait payé les frais lors de la signature d'un accord sur la liaison de la fibre optique en le Congo et le Gabon.

En effet l'image de Thierry Moungalla avait été censuré a plusieurs reprise pendant que les Gabonais avaient montrés la totalité des images.

Par Ghislain Lolaka | Brazzaville

Lolaka ya Congo


 

Commentaires  

 
+1 #1 drush ngollo 27-04-2015 09:21
Je veux apporter moi aussi une lumière à ce fléau.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir