Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Congo : des combats dans le sud de Brazzaville

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo : des combats dans le sud de Brazzaville

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Ces violences surviennent alors que la Cour constitutionnelle doit valider les résultats de la présidentielle du 20 mars remportée par Denis Sassou-Nguesso.

Un commissariat a été incendié à la suite de combats qui ont opposé des membres des forces de l'ordre congolaises dans le sud de Brazzaville à des assaillants non identifiés dans la nuit de dimanche à lundi.

La situation restait difficile à évaluer, mais semblait être revenue au calme vers 9 heures. Selon plusieurs témoins, des échanges de tirs à l'arme automatique émaillés de détonations d'armes lourdes ont commencé dans les quartiers de Mayanga et de Makélékélé entre 2 heures et 3 heures et ont duré pratiquement sans discontinuer jusque vers 6 heures. Vers 8 h 15, on entendait encore des tirs épars. Certaines détonations étaient audibles à partir de Kinshasa, sur l'autre rive du fleuve Congo, selon des témoignages dans le quartier de Kinsuka. Selon des témoins, le commissariat principal de Makélékélé a été incendié.

Une forfaiture


Un journaliste de l'Agence France-Presse a vu plusieurs groupes d'habitants apeurés ayant fui ce quartier pour se réfugier vers le centre de la ville. Ces violences surviennent alors que la Cour constitutionnelle est en train d'étudier, en vue de leur validation définitive, les résultats de la présidentielle du 20 mars, lors de laquelle, selon les autorités, le président Denis Sassou-Nguesso, qui cumule 32 ans de pouvoir au Congo, a été réélu dès le premier tour avec plus de 60 % des voix, pour un mandat de cinq ans. Rejetant ces résultats comme une "forfaiture", cinq candidats d'opposition ont appelé la population à les contester par des voies légales et pacifiques.

Source AFP


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir