Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Un étudiant se suicide parce que l'Etat Congolais ne lui verse pas sa bourse

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Un étudiant se suicide parce que l'Etat Congolais ne lui verse pas sa bourse

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Un jeune garçon à l'âge de 23 ans s'est suicidé ce matin au quartier Nkombo (Brazzaville) quartier situé au nord de Brazzaville dans la rue Oyalé. Il n'avait plus de moyen de vivre.

Ce jeune étudiant se débrouillait pour survivre. Pas de soutien dans sa vie, son domicile était menacé par les érosions chroniques.

Les Congolais sont sans assistance. L’État n'existe plus depuis que Sassou dirige ce pays. Les populations souffrent, Sassou et ses enfants volent et pillent les deniers publics pour aller les cacher dans des paradis fiscaux.

Ce jeune homme était pour le changement, car pour lui Sassou n'a rien fait pour la jeunesse et il n’y avait pas de perspectives. Il se sentait abandonné.

Nous vous rappelons que ce jeune s'est suicidé après l'investiture de ce malade mental.

Paix à son âme.

Source et photo de BrazzaNews


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir