23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Congo-Brazzaville: l'avocat Ludovic Essou libéré après 7 jours de garde à vue

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville: l'avocat Ludovic Essou libéré après 7 jours de garde à vue

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Maître Ludovic Essou a été relâché après 7 jours de garde à vue. L'avocat avait été arrêté la semaine dernière après la mort du colonel Marcel Ntsourou, l'ancien numéro 2 des services de renseignement. Il avait été l'un des derniers à le voir en prison avant son décès soudain.

C'est sur instruction du ministre de la Justice que le procureur a rendu sa liberté à Maitre Essou ce vendredi 24 février. L'avocat du colonel Ntsourou était gardé à vue comme témoin. Témoin potentiellement suspecté d'avoir joué un rôle dans la mort de son client.

Maître Essou a été libéré parce qu'il n'y a pas eu d'autopsie qui prouverait qu'il y a eu assassinat, explique une source judiciaire. Et s'il n'y a pas eu d'autopsie, confie cette meme source, c'est parce que le conseil de famille s'y oppose et a signé un procès verbal dans ce sens.

Cette version des faits est contestée par certains parents du colonel Ntsourou qui assurent avoir demandé une autopsie.

Même si une partie de la famille refuse de savoir de quoi est mort l'ancien numéro deux des renseignements, pourquoi la justice ne cherche-t-elle pas à élucider ce décès ? C'est une des questions que se posent aujourd'hui les avocats du défunt.

Sans autopsie, l'enquête peut-elle ou va-t-elle se poursuivre ? L'inhumation du colonel Ntsourou est en tout cas déjà programmée. elle aura lieu en début de semaine dans son village natal.

Les avocats du barreau de Brazzaville, qui avaient cessé leur activité par solidarité avec Maître Ludovic Essou, ont arrêté leur mouvement. Ceux de Pointe-Noire se réuniront ce samedi en assemblée générale et devraient aussi lever leur grève.

Par RFI

 


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir