Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Mécanismes Judiciaires d’intimidation Contre Mlle Flore BARROS

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Mécanismes Judiciaires d’intimidation Contre Mlle Flore BARROS

Envoyer Imprimer PDF

Dans le cadre du comité de soutien à Mlle Flore BARROS, nous mettons un blog à la disposition de ceux qui souhaitent apporter leurs aides et leurs compétences : http://florebarros.blogspot.com/

L’indignation sans action est juste bien pour se donner bonne conscience.Pour être efficace, l’indignation doit obligatoirement se prolonger par l’action.

Comme nous l’avions écrit dans l’article précédent, le célèbre journaliste de la DRTV Monsieur Bienvenu OBILI dit “L’Évangéliste” avait été convoqué par les plus hautes autorités de la sécurité du territoire parce qu’il avait l’intention de faire une émission sur le cas de Mlle Flore BARROS TCHICAYA ; nous étions loin de nous douter des résultats de cette Convocation.

Au lendemain de la diffusion de notre second article sur ce qu’il est convenu d’appeler maintenant l’Affaire Flore BARROS/Hassan HOJEIJ, les autorités policières et judiciaires qui avaient déjà commencé leurs manœuvres d’intimidations auprès de Mlle Flore BARROS pour la dissuader de faire des remous, ont réussis à retourner notre célébrissime journaliste Bienvenu OBILI.

Le but étant d’isoler complètement la victime en soudoyant ses conseils, de la faire passer pour une coupable irascible butée qui ne veut pas d’une solution amiable et ainsi la discréditer auprès de la population et de toutes les personnes de bonne volonté qui sont choquées par son cas. Ce sont là des méthodes staliniennes ou le scénario parfait de l’arroseur arrosé.

Après avoir soutenu Mlle Flore BARROS financièrement et moralement, après avoir demandé secours pour elle auprès de la fondation Ebina et à son Président Joe Washington EBINA, comme il l’avait fait au mois de janvier dernier pour secourir le petit Isaac (5 ans) qui avait vécu un calvaire, (enchainé et privé de nourriture pendant un an par son père et sa marâtre) ; voilà qu’après son passage dans les locaux de la DST, le célébrissime Bienvenu OBILI “L’Évangéliste” qui est par ailleurs patron de l’ONG nommée “La Génération d’Elie” s’est résolu de défendre Monsieur Hassan Hamad HOJEIJ et la communauté libanaise de Pointe-Noire ; il faut bien de l’argent pour faire vivre son ONG…

Ainsi dans une émission de télévision diffusée le dimanche 08 mai 2011 à Pointe-Noire, Monsieur Bienvenu OBILI “L’Évangéliste” avait donné le beau rôle à Monsieur Hassan Hamad HOJEIJ qui s’était longuement expliqué.

Mademoiselle Flore BARROS TCHICAYA qui avait manifesté sa volonté de participer à l’émission auprès du célébrissime journaliste pour donner sa version des faits avait été fermement éconduit ; d’ailleurs le célébrissime journaliste Bienvenu OBILI “L’Évangéliste” ne veut même plus nous répondre au téléphone pour expliquer ses errements “je n’ai de compte à rendre à personne sur mes choix éditoriaux” nous a-t-il répondu. Étrange déontologie journalistique…

Nous restons bien sûr à la disposition de Monsieur Bienvenu OBILI “L’Évangéliste” pour lui accorder un droit de réponse sur cette affaire et sur ses choix éditoriaux même si nous sommes certains qu’il n’en usera pas…

Mlle Flore BARROS TCHICAYA lance un SOS urgent à la Diaspora congolaise et à toutes les personnes de bonne volonté qui peuvent l’aider à se faire soigner pour qu’elle recouvre l’usage de ses jambes de se mettre en relation avec la fondation Ebina au Tél : 00 242 055 381 272

Ci-dessous un exemple de la panoplie des méthodes d’intimidations ainsi que la version des faits de Monsieur Hassan Hamad HOJEIJ. Nous tenons à la disposition de ceux qui le souhaitent les documents originaux.

Retranscription de la Citation Directe Contre Mlle Flore BARROS TCHICAYA

——————————————-

ÉTUDES MAITRES Gaston NKOUA et Jean Félix MOUSSOYI

Huissiers de Justice, Commissaires-Priseurs

Tél : 520-72-41 / 585-58-75

Pointe-Noire, République du Congo

CITATION DIRECTE DEVANT LA PREMIERE CHAMBRE CORRECTIONNELLE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE POINTE-NOIRE

L’AN DEUX MIL ONZE

Et le quatre janvier à 13heures 51 minutes

A la requête de Monsieur HASSAN HAMAD HOJEIJ et KALALA Moïse, demeurant et domicilié à Pointe-Noire, ayant pour Conseil Maître CARLE, Avocat au Barreau de Pointe-Noire, Cabinet au centre-ville, en diagonale de la CLINIQUE OCEAN, Tél : 05-529-70-59 ;

Elisant domicile en tant que de besoin pour les présentes en mon Etude ;

J’ai, Maître Gaston NKOUA, Huissier de Justice, Commissaire-Priseur à la résidence de Pointe-Noire, Titulaire d’un Office d’Huissier de Justice sis à Pointe-Noire, quartier OCH, croisement avenues Marien NGOUABI et Félix TCHICAYA, immeuble abritant la Pharmacie Château, Tél : 520-72-41 / 585-58-75, soussigné ;

DONNE CITATION A :

Mademoiselle BARROS TCHICAYA Flore, de nationalité Congolaise, demeurant et domiciliée à Pointe-Noire, agent du salon de coiffure dénommé LA MAIN MAGIQUE, sis au centre-ville de Pointe-Noire, à quelques encablures du siège social de la société EMCICA ;

OU ETANT ET PARLANT A : sa personne ; laquelle reçoit copie de mon exploit sans visas ;

D’avoir à comparaitre devant Monsieur le Président et Messieurs les juges composant la Première Chambre Correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Pointe-Noire, siégeant dans la salle ordinaire des audiences du Palais de Justice de ladite ville, le 25 janvier 2011 à 08H00 en présence de Monsieur le Procureur de la République ;

OBJET DE LA CITATION :

Attendu que le 17 décembre 2010, Mademoiselle BARROS TCHICAYA Flore, fille de ménage du sous locataire du Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ, a invité un cordonnier cireur des chaussures mobile à s’installer dans la terrasse des Etablissements AZ MIMOZA, propriété de Monsieur HASSAN HAMAD HOJEIJ ;

Qu’en exécution des instructions données par HASSAN HAMAD HOJEIJ victime des vols répétés, le cuisinier du Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ répondant au nom de KALALA Moïse a demandé audit cordonnier de déguerpir de la terrasse ;

Qu’à ce moment-là, Mademoiselle BARROS TCHICAYA Flore s’est mise à injurier le cuisinier du Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ en le traitant d’esclave, de débile et en tenant des propos ci-après : “ta maman, si vous êtes maltraité par ce blanc, pas moi” ;

Qu’alerté par le vacarme de la Demoiselle BARROS TCHICAYA Flore, le Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ a quitté sa boutique et s’est rendu compte que ladite Demoiselle tenait des propos injurieux à l’endroit de son cuisinier susnommé ;

Quand le Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ a demandé à cette dernière de cesser les troubles, elle s’est permise de l’injurier : “Vieux con, ta maman est bordelle, ce sont tes travailleurs qui sont esclaves, pas moi” ;

Qu’ensuite, ex abrupto, Mademoiselle BARROS TCHICAYA Flore a tenu le Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ par les testicules en les pressant fortement ;

Qu’il a fallu un effort et l’intervention de l’ami du Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ pour que Mademoiselle BARROS TCHICAYA Flore lâche prise, lesquels coups ont entraîné au Sieur HASSAN HAMAD HJEIJ une incapacité temporaire de travail ;

INCULPATION :

Attendu que depuis le 17 Décembre 2010, en tout cas depuis tels que les faits ne sont pas encore couverts par la prescription, la prévenue BARROS TCHICAYA Flore pour avoir proféré des injures, des propos diffamatoires à l’endroit Des Sieurs HASSAN HAMAD HOJEIJ et KALALA Moïse et avoir donné au Sieur HASSAN HAMAD HOJEIJ des coups au niveau de la partie intime, s’est rendue coupable des délits d’injures publiques, de diffamation, violences et voies de faits sur les personnes de Messieurs HASSAN HAMAD HOJEIJ et KALALA Moïse, délits prévus et punis par les articles 195 al. 1 et 2 de la loi n° 8/2001 du 12 Novembre 2001 sur la liberté de l’information et de la communication et 311 du code pénal ;

Que le Tribunal de Céans retiendra la prévenue dans les liens de la prévention en faisant application de la loi sur les justes réquisitions du Ministère Public ;

PAR CES MOTIFS

SUR L’ACTION PUBLIQUE

-Statuer ainsi qu’il appartiendra sur l’action publique selon les réquisitions du Ministère Public ;

-Dire et juger que la prévenue suscitée est convaincue des faits à lui reprochés et la maintenir dans les liens de la prévention ;

En conséquence, lui faire une juste application de la loi Pénale ;

SUR L’ACTION CIVILE

-Accueillir la constitution des parties civiles des Sieurs HASSAN HAMAD HOJEIJ et KALALA Moïse sur les fondements des articles 3 du code de procédure pénale et 1382 du code Civil ;

-L’en dire bien fondée, y faisant droit ;

-Condamner la prévenue à payer aux requérants la somme de 5.000.000 FCFA à titre de dommages et intérêts pour toutes causes de préjudices confondues ;

-Dire que cette somme portera intérêt de droit à 10% à compter du jugement à intervenir ;

-Ordonner l’exécution provisoire dudit jugement nonobstant toutes voies de recours et sans caution ;

-Condamner la prévenue aux entiers dépens d’instance ;

SOUS TOUTES RESERVES DONT ACTE DE MON EXPLOIT

Et afin qu’elle ne l’ignore et en ait parfaite connaissance légale, je lui ai, étant et parlant comme dessus, laissé copie du présent exploit ;

Employé pour copie trois feuilles au format du timbre à 1000 Francs CFA.

L’HUISSIER DE JUSTICE

Maître GASTON NKOUA

HUISSIER DE JUSTICE

COMMISSAIRE DE JUSTICE

Mlle Flore BARROS TCHICAYA lance un SOS urgent à la Diaspora congolaise et à toutes les personnes de bonne volonté qui peuvent l’aider à se faire soigner pour qu’elle recouvre l’usage de ses jambes de se mettre en relation avec la fondation Ebina au Tél : 00 242 055 381 272


Commentaires  

 
0 #1 Robe Ethnique Chic 03-09-2016 01:36
J'ai vu énormément d'articles sympathiques en parcourant
votre article. Merci
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir