27/06/2017

Dernière mise à jour01:53:03 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Un jeune homme porté disparu

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Un jeune homme porté disparu

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

C’est une véritable souffrance morale  que traverse cette paisible famille angolaise réfugiée en RDC.

La disparition du jeune homme à peine âgé de 22 ans répondant au non de FRANCIS KUANZAMBI plonge plusieurs personnes dans l’émoi qui connaissait cette famille jugée paisible et sans histoire. Jour pour jour  voici un mois que ce jeune est porté disparu dans des circonstances plus douteuses voire inquiétantes qui accuseraient une action disproportionnée de la part des « agents de sécurité inconnus en tenue civiles ». Mais d’après les témoignages,   la probabilité que ce seraient des hommes de mains du pouvoir du Président KABILA soit sévèrement engagée.

Voici les faits. Mr KUANZAMBI PAULIN père refugié angolais en RDC faisait l’objet d’une surveillance accrue dont les raisons de celle-ci n’ont jamais été clairement exposées. Interpellés et persécutés a mainte reprise pour seul mobile d’avoir photographié et filmé une manifestation d’un parti d’opposition au pouvoir du président KABILA. Bien que la police ait confisqué les images et les photographies, les persécutions sur la personne de Mr KUANZAMBI PAULIN ne s’arrêtèrent jamais. Epuisé et ayant surtout peur pour sa vie et celle sa famille, Mr KUANZAMBI décida de quitter la RDC pour un autre terre d’asile, Toujours est-il que sa famille reste sans nouvelle de ce dernier depuis décembre 2002 date de sa disparition.

Pourtant la police congolaise n’a cessé d’harceler la famille de Mr KUANZAMBI restée en RD.Congo sur les activités de ce dernier.  C’est justement au cours de ses séances de questionnement à répétition que le fils FRANCIS s’insurgea contre ce qu’il considéra comme étant  un harcèlement et une violation des droits. Le refus de se soumettre à ses interrogations extrajudiciaires lui valu la peine d’être a son tour dans le collimateur de la police de Mr KABILA.

Dans la nuit du 03/11/2011 au 04/11/2011, la famille constate la disparation du jeune FRANCIS de façon mystérieuse et surtout sans laisser de trace.

La police interrogée à ce sujet nie toute implication dans cette disparition inquiétante.

Nous lançons donc à travers ce message un SOS pour nous aider à retrouver ce jeune homme. Toutes personnes détenant  une information susceptible d’apporter une piste exploitable est vivement priée de nous contacter à l’adresse:  6 Place Pierre Gaspard 38100 Grenoble. 

Agissons vite car la vie de Francis est en jeu. Demain ça serait peut-être votre fils.

KUANZAMBI  PAULIN

Commentaires  

 
+1 #2 Richard ndongali 25-12-2011 00:06
Citation en provenance du commentaire précédent de Richard ndongali:
c'est triste d'exercer le métier de la presse dans un pays ou la démocratie n'est pas respecter. j’espère que dans les jours qui viennent les autorités du gouvernement de Kanambe alias Hypillitte Kanambe vont relâcher Françis Kuanzambi car l'infraction est individuel ..................................

kanambe doit partir
Citer
 
 
0 #1 Richard ndongali 25-12-2011 00:05
c'est triste d'exercer le métier de la presse dans un pays ou la démocratie n'est pas respecter. j’espère que dans les jours qui viennent les autorités du gouvernement de Kanambe alias Hypillitte Kanambe vont relâcher Françis Kuanzambi car l'infraction est individuel ..................................
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir