23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Le Congo rend hommage aux quelque 200 victimes des explosions le 4 mars d'un dépôt de munitions de la capitale Brazzaville.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Le Congo rend hommage aux quelque 200 victimes des explosions le 4 mars d'un dépôt de munitions de la capitale Brazzaville.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Émotion, tristesse et recueillement : ces trois mots témoignent de l'ambiance qui a régné lors de la cérémonie qui s'est déroulée à l'esplanade du Palais des congrès de Brazzaville.

Plusieurs milliers de personnes, la plupart vêtues de noir et blanc y ont assisté. Les cercueils, recouverts du drapeau congolais vert-jaune-rouge et surmontés des gerbes de fleurs étaient disposés par dix sur des remorques de camions.

Des membres des familles des disparus étaient en pleurs, certains tenants des photos des personnes décédées et des croix sur lesquelles sont inscrites la date de naissance et celle du décès, le 4 mars 2012. La cérémonie s'est déroulée, sous haute surveillance policière et militaire, en présence des autorités congolaises et de l'ensemble du corps diplomatique.

 

Dans son homélie, lors du culte œcuménique en mémoire des victimes, l'archevêque de Brazzaville a exhorté la population à ne pas céder au désespoir. Le président Sassou Nguesso, visiblement ému, a déposé une gerbe de fleurs et présenté ses condoléances aux parents des victimes. L'inhumation des corps a eu lieu dans l'après-midi dans un cimetière du centre-ville.

Une stèle du souvenir sera érigée en mémoire des victimes lors de la reconstruction du site du régiment blindé réduit en un champ de ruines lors de l'explosion de la poudrière. Les explosions, le 4 mars, dans le dépôt de munitions ont fait près de 223 morts, plus de 2.300 blessés, près de 14.000 sans-abri et détruit des centaines de maisons.

Samedi, les opérations de déminage et de dépollution de la zone sinistrée par l'explosion ont débuté. Les équipes techniques requises sont déjà à pied d'œuvre pour localiser les divers engins explosés et non explosés.

L'opération est appuyée par l'ONG britannique MAG, spécialisée dans ce type de mission.

Source : BBC AFRIQUE


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir