17/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Société La chaîne de télévision DRTV va dispenser des cours de chinois

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La chaîne de télévision DRTV va dispenser des cours de chinois

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L'ambassadeur de Chine au Congo, Guan Jian, a remis le 28 août au directeur de la chaine privée Digital Radio Television (DRTV), Paul Soni-Benga, une série de programmes d'apprentissage de la langue chinoise.

 

« L'excellence de nos relations vient une fois de plus d'être démontrée avec les bourses d'études que le gouvernement chinois vient d'accorder aux étudiants congolais pour aller poursuivre leurs études en Chine. Elle en dit également long sur la détermination du gouvernement chinois à accompagner le Congo dans sa la marche vers son émergence », a déclaré Paul Soni-Benga.

A l'heure où la France, partenaire historique du Congo, rechigne de plus en plus à admettre sur son sol les étudiants congolais, on ne peut que se réjouir que la Chine ait l'intention de s'y substituer.

A quand le JT en mandarin sur la chaîne du général Dabira ?

Coopération sino-congolaise : des cours de chinois sur DRTV

L'ambassadeur de Chine au Congo, Guan Jian, a remis le 28 août au directeur de la chaine privée Digital Radio Television (DRTV), Paul Soni-Benga, une série de programmes d'apprentissage de la langue chinoise

Intitulé Le Chinois au quotidien, le programme est composé de 84 épisodes. Il a pour objectif de transmettre aux étudiants congolais bénéficiaires de la bourse chinoise des mécanismes devant leur permettre de comprendre et de s'exprimer sans trop de difficultés en chinois. Il s'agit également de vulgariser et de combler le besoin d'apprentissage de la langue chinoise au Congo.

« Comme le nom du programme l'indique, l'émission cible l'enseignement de la langue chinoise du niveau fondamental, dans le sens pratique. Même si les téléspectateurs ne possèdent pas de bases linguistiques, ils pourront suivre ce programme sans difficulté, a déclaré l'ambassadeur de Chine. Le lancement de cette émission sur le petit écran au Congo est la cristallisation des efforts conjoints des deux parties, DRTV et la Télévision centrale de Chine (CCTV). Aujourd'hui, il y a une forte croissance d'apprenants de langues étrangères, surtout le français en Chine. Je suis content de constater que le besoin d'apprendre notre langue augmente aussi au Congo. »

Le directeur général de DRTV a, pour sa part, remercié la promptitude avec laquelle la Chine a mis à la disposition des téléspectateurs ledit programme : « L'excellence de nos relations vient une fois de plus d'être démontrée avec les bourses d'études que le gouvernement chinois vient d'accorder aux étudiants congolais pour aller poursuivre leurs études en Chine. Elle en dit également long sur la détermination du gouvernement chinois à accompagner le Congo dans sa la marche vers son émergence », a conclu Paul Soni-Benga.

D'après le directeur de programme, Hugues Vogel Goma, l'émission débutera dès la première semaine du mois de septembre. La diffusion interviendra deux fois dans la semaine (le lundi et le jeudi) à partir de 18 heures. Une rediffusion est prévue les samedis et dimanches à 8 heures.

Yvette Reine Nzaba et Lopelle Mboussa-Gassia

in "Les dépêches de Brazzaville"

Commentaires  

 
0 #1 andreas manga 08-04-2013 21:09
bonjour ! je suis andreas dominick manga , je viens du congo brazzaville . je suis etudiante au maroc en journalisme et je voudrais proposer au chef de la DRTV , si y'a moyen de travailler avec vous depuis ici . merci de votre reponse vous avez mon mail . andreasdominick manga
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir