Vous êtes ici >> Actualités A la une Sport ALERTE!!! Des basketteurs congolais portés disparus en Espagne..

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

ALERTE!!! Des basketteurs congolais portés disparus en Espagne..

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

"Au moins 5 membres de la délégation Congolaise de Basketball qui ont atterri cette semaine en Espagne en vue de la préparation de la CAN 2013 ont disparu des radars, dès leur arrivée !"

Le ministère des sports et de la jeunesse fait partie des départements les moins lotis en Afrique alors, qu’avec le ministère de la culture, et bien évidemment celui des affaires étrangères, il constitue la vitrine d’un  pays.

L’information qui suit est soigneusement étouffée en haut lieu mais le devoir d’informer nous impose de publier à ce sujet.

Le monde sportif s’est moqué de la gestion calamiteuse de la Fécafoot. Tout le monde a jeté un œil dans le caleçon du ministère des sports Camerounais pour ainsi dire, tant les différents feuilletons des lions indomptables ont couvert de honte la face de l’Afrique, sans compter le don d’invisibilité qu’on a découvert aux sportifs Africains lors des JO de Londres !

Malheureusement, le Cameroun est loin de faire exception. Avec le Congo-Brazzaville, il a un sérieux concurrent en la matière.

Nous avons appris avec fracas par une source sûre qu’au moins 5 membres de la délégation Congolaise de Basketball qui ont atterri cette semaine en Espagne en vue de la préparation de la CAN 2013 ont disparu des radars, dès leur arrivée ! Le comble c’est que ces joueurs n’étaient pas encadrés. Aucun Médecin Sportif ou Directeur technique dans la délégation.

Les dirigeants de cette fédération moribonde qui n’aiment pas être contredits ont également fait une victime : le meneur des diables rouges qui évolue au Maroc dans un club de première division.

Contacté il y a plus d’une semaine pour rejoindre la sélection, ce sportif de haut niveau qui a l’estime de Serge Ibaka et a été reconnu meilleur Basketteur du championnat Marocain en 2007, n’a pas été confirmé dans la sélection !

Signalons tout de même que son retour en grâce s’était fait par une lettre d’excuse imposée par les « doyens » à qui il avait reproché leur manque de transparence dans l’allocation des primes au rabot dûment versées aux joueurs et un manque de transparence doublé d’une réelle désorganisation et d’une gestion brouillonne de l’équipe, surtout après la déculottée des diables rouges en Lybie. Les primes ont subi un régime amincissant très sévère. C’était  en 2009.

Curiosité Congolaise oblige, à la faveur d’une loi non-écrite, quasiment toutes les organisations sportives sont gérées par des militaires, comme au temps de l’ère communiste. Il est peut-être temps de confier la chose aux professionnels du métier si l’on veut obtenir de meilleurs résultats.

Le problème avec le Congo-Brazzaville, confie un fin limier du monde sportif, « c’est qu’il manque cruellement une véritable ambition nationale en matière de sport. On veut des résultats sans consentir des efforts. Les professionnels ne sont pas motivés car peu valorisés. Rien d’étonnant que des gens s’évanouissent dans la nature quand ils ont l’occasion de jouer à l’étranger. On ne peut pas trop leur en vouloir. Le poisson va là où coule l’eau de la rivière ! »

Le nouveau ministre de la jeunesse et des sports, Léon Alfred Opimbat, devrait peut-être inscrire ce point au premier conseil des ministres du nouveau gouvenrement qui se tient d’ailleurs ce jour sous l’œil vigilant du Président Denis Sassou N’guesso, un amoureux du Tennis qui aurait tout aussi bien pu faire carrière ! Qui sait ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Pour nous contacter, c’est par ici : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir