28/06/2017

Dernière mise à jour01:53:03 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Sport CAN 2015 : le Congo bat le Gabon et se rapproche des quarts

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

CAN 2015 : le Congo bat le Gabon et se rapproche des quarts

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’équipe du Congo a fait un grand pas vers une qualification en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations, ce 21 janvier à Bata, en battant le Gabon 1-0. Les Gabonais, eux, restent deuxièmes du groupe A. Mais ils devront décrocher leur billet pour le second tour le 25 janvier contre la Guinée équatoriale, l’équipe hôte de cette CAN 2015.

« Certains élèves apprennent très vite », avait assuré avec malice Claude Le Roy, juste après le tirage au sort de la CAN 2015. Le Français voyait bien son équipe du Congo, novice en Coupe d’Afrique des nations, déjouer les pronostics dans le groupe A de cette phase finale. Et, pour le moment, les faits lui donnent raison. Après avoir arraché le nul 1-1 face à la Guinée équatoriale, l’équipe hôte du tournoi, les Congolais ont donné une leçon de réalisme aux Gabonais, ce 21 janvier à Bata.

En première période, les Gabonais laissent l’initiative du jeu aux Congolais, mais ils se procurent les meilleures occasions. A la 4e minute, l’attaquant Frédéric Bulot fait rugir de plaisir les nombreux supporters gabonais présents dans l’Estadio de Bata avec une reprise de demi-volée puissante. La remise en retrait signée Malick Evouna n’était pas moins belle. Mais Christoffer Mafoumbi, le gardien adverse, était à la parade. A la 19e minute, lancé dans l’axe, l’attaquant Malick Evouna résiste à une charge de Dimitri Magnokele mais perd son duel face à Mafoumbi. Les milieux de terrain André Biyogo Poko (22e) et Levy Madinda (42e) tentent aussi leur chance. Enfin, l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang cadre un coup franc dans les arrêts de jeu (45e+3).

La boulette d’Ecuele Manga

A force de s’exposer, l’équipe du Gabon finit toutefois par le payer. Juste après la pause, sur un coup franc, les défenseurs Francis Nganga et Bruno Ecuele Manga se gênent. Ecuele Manga dévie le ballon vers Prince Oniangué, qui ouvre le score d’une reprise de demi-volée croisée : 0-1, 48e. Oniangué n’est ensuite pas loin du doublé avec une belle de reprise de volée. Mais, cette fois, Didier Ovono, est à la parade (54e).

Après le but congolais, les rôles s’inversent : les « Panthères » se lancent à l’assaut du camp adverse tandis que les « Diables rouges » procèdent par contre-attaques. Ce changement de stratégie sourit presque lorsqu’un ballon revient vers Malick Evouna qui frappe. La balle ricoche sur l’extérieur du montant gauche congolais (68e). Une dizaine de minutes plus tard, Levy Madinda frappe en force de l’extérieur du pied. Le ballon rase la lucarne. Le milieu de terrain remet encore ça à la 82e minute. Toujours en vain. Le Congo remporte son premier match de CAN depuis 1974…

Voilà le Gabon condamné à vivre un derby bouillant et à fort enjeu face au voisin équato-guinéen, le 25 janvier à Bata. Le même jour, à Ebibeyin, les Congolais tenteront de prendre le point qui leur manque pour créer la sensation.

Par David Kalfa

Source RFI


 

Commentaires  

 
0 #3 Claude Le Roy 22-01-2015 09:31
:-x Il y a un cerveau sur le terrain (Prince Oniangue) qui enregistre vite et en plus il met le but vainqueur. » Et d’ajouter sur le prochain match face au Burkina Faso : «J'étais attaquant professionnel, et je suis le plus mauvais entraîneur au monde pour chercher un nul. Si on prépare le match pour chercher le nul, il faut me limoger tout de suite ! On va jouer comme d'habitude, pour gagner, on va jouer sérieusement, on va garder les mêmes principes de jeu.»
Citer
 
 
0 #2 Claude Le Roy 22-01-2015 09:30
:-x «On a fait un très bon match tactiquement, avec nos armes. Nos joueurs découvrent tous la CAN, ils sont très bons mais ont encore une énorme marge de progression. On a fait un match au maximum de notre potentiel, a déclaré Claude Le Roy, le sélectionneur du Congo victorieux mardi du Gabon (1-0). Il faut tirer un immense coup de chapeau à la qualité morale et mentale de cette équipe du Congo. Je n'ai quasiment jamais eu une équipe qui pige aussi bien tactiquement, même s'il y a des insuffisances. Pour le moment on est premier mais pas qualifié. On est très content, c'est la première victoire de CAN du Congo en phase finale depuis 41 ans. (…)
Citer
 
 
0 #1 Blaise Mbemba 21-01-2015 22:59
Les Diables rouges du Congo ont pris la tête du groupe A de la 30e Coupe d’Afrique des Nations (CAN), après s’être imposés, mercredi à Bata, sur le score d’un but à zéro face aux panthères du Gabon donnés favoris du match.

Plus réalistes que leurs adversaires du jour, les Congolais ont marqué l’unique but de la partie à la 48e minute, sur une reprise de Prince Oniangué, suite à un dégagement raté de la défense adverse.

En première rencontre de la journée, la Guinée Equatoriale, pays hôte de la compétition, et le Burkina Faso se sont neutralisés (0-0). En attendant les matchs de la troisième journée prévus dimanche prochain, les Diables rouges, leaders du groupe, ont pris une bonne option pour le passage en quarts de finale.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir