23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Sport RD Congo - Congo Brazzaville, un derby qui s'annonce électrique

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

RD Congo - Congo Brazzaville, un derby qui s'annonce électrique

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

En décrochant un match nul contre la Tunisie, la RD Congo a obtenu son billet pour les quarts de finale de la CAN. Elle sera opposée à son voisin du Congo pour un derby alléchant. Les Léopards savent qu'ils vont vivre une rencontre très intense.

Pour la première fois depuis 2006, la République Démocratique du Congo a réussi à atteindre les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Grâce à leur match nul contre la Tunisie (1-1), les Léopards ont terminé deuxième groupe du groupe B. Avant de rentrer dans leur bus, les Congolais n'ont pas manqué de fêter ce résultat avec quelques pas de danse. Après avoir décroché de justesse leur billet pour la CAN-2015, ils poursuivent in extremis l'aventure en Guinée Équatoriale. “Cela a été dur. Même si on a pas gagné le match, le bonheur est pour nous”, a souligné avec un grand sourire le gardien remplaçant Parfait Mandanda après la rencontre.

Pour toute l'équipe, cette qualification a une résonance particulière alors que leur pays a été frappé la semaine dernière par des manifestations meurtrières en protestation à un projet de réforme électorale. "On y a beaucoup pensé lors des trois premiers matchs", poursuit le portier de la RD Congo. "Aujourd'hui, si on est passé, c'est aussi beaucoup grâce au peuple. On a joué pour eux. Ils sont en train de souffrir avec ce qu'il s'est passé avec le gouvernement. J'espère qu'ils en ont un peu profité et qu'ils vont tous être contents."

Une première rencontre en CAN depuis 41 ans

Ce quart de finale s'annonce aussi comme exceptionnel en raison des adversaires qui attendent les Léopards. Le 31 janvier dans le stade de Bata, ils seront opposés à leurs voisins congolais. Ce derby s'annonce déjà comme électrique. "Cela va être un grand match !", assure Parfait Mandanda. "J'espère que la passion va rester sur le terrain et que cela ne va pas déborder entre nos deux peuples !", modère-t-il toutefois.

Cette affiche bouillonnante n'est pas inédite. Les deux rivaux du fleuve Congo se sont déjà affrontés à trois reprises par le passé lors de la CAN. En 1968, le Congo Kinshasa avait battu le Congo 3-0 en phase de poules avant de remporter le titre. Quatre ans plus tard, sous le nom du Zaïre, il était aussi venu à bout de son voisin 2-0 toujours durant le premier tour, mais c'était le Congo qui avait raflé le trophée. En 1974, le Zaïre avait finalement pris sa revanche en gagnant la compétition, malgré une défaite contre son voisin en poules (1-2).

Même si, 41 ans après cette dernière confrontation durant une CAN, la RD Congo fait figure de favori, l'équipe préfère rester prudente. "Ce sera dur pour nous. Ce n'est pas une petite équipe. On va les prendre au sérieux", explique ainsi le gardien Robert Kidiaba et capitaine du jour, en raison de la blessure de Youssouf Mulumbu. "L'objectif, c'était de passer le premier tour. Maintenant, on y est et on doit se concentrer sur le Congo Brazzaville". Pour son coéquipier, le défenseur Chancel Mbemba, même si les Léopards peuvent compter sur leur "jeunesse", la rigueur est aussi de mise : "On va continuer à travailler. Ce ne sera pas facile, mais nous allons corriger les erreurs".

"L'objectif, c'est de gagner dans deux ans"

À l'image de ses hommes, l'entraîneur de la RD Congo Florent Ibenge se méfie lui aussi de ses prochains adversaires : "C'est une très bonne équipe. (Thiévy) Bifouma est très rapide et (Férébory) Doré est très grand. Ils travaillent beaucoup et ne baissent jamais les bras".

Le coach des Léopards sait qu'il aura aussi fort à faire sur le banc adverse. Le Congo Brazzaville peut en effet compter sur un sélectionneur expérimenté : Claude Le Roy. Avec huit participations à la CAN à son compteur, le technicien français fait toujours des miracles. "C'est un grand plaisir de jouer contre lui car c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup", souligne Florent Ibenge. "C'est un très bon entraîneur. Cela va être dur pour nous."

À quelques jours de ce quart de finale, ce coach de la RD Congo ne se met ainsi pas trop la pression. Très heureux d'avoir passé ce premier tour, il envisage le travail avec son équipe sur le long terme : "Cela fait seulement six mois que je suis avec elle. Nous voulons être très forts à la CAN dans le futur. L'objectif, c'est de gagner dans deux ans".

Source France24


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir