Vous êtes ici >> Actualités A la une Sport CAN 2012 : Le Congo atomisé par le Ghana

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

CAN 2012 : Le Congo atomisé par le Ghana

Envoyer Imprimer PDF

A l'occasion de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2012, le Ghana a frappé un grand coup en allant s'imposer largement au Congo (0-3), ce dimanche 27/03/2011 au stade Alphonse Massamba-Débat.

 

Les Black Stars ont fait la différence en première période, grâce aux deux joueurs du Partizan Belgrade Prince Tagoe (5e) et Dominic Adiyiah (26e). Le milieu de Sunderland Sulley Muntari a clôt la marque à la 68e minute. En attendant le résultat de Soudan-Swaziland, ce dimanche soir, le Ghana prend ses aises en tête du groupe I, avec 3 points d'avance sur le Soudan et 4 sur le Congo.

Les diables rouges ont manqué d'efficacité. Le public a décrié l'impréparation et l'inorganisation de l'équipe nationale. Selon le public, cette équipe nationale n'est qu'un "ramassis de petits joueurs" qui continuent à croire aux pratiques fétichistes. A l'issue de ce match, des groupes de jeunes ont manifesté leur colère en cassant les vitres des voitures et des immeubles qui se trouvent sur les principales artères de Brazzaville.


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir