Vous êtes ici >> Actualités A la une Technologie Lancement du premier point d’échange internet congolais

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Lancement du premier point d’échange internet congolais

Envoyer Imprimer PDF

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Central African Backbone (CAB), le ministre des postes et télécommunications Thierry Moungalla a procédé ce 10 mai à Brazzaville au lancement officiel du premier point d’échange internet de la République du Congo, dénommé CGIX.

Mis en place par l’agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE), le CGIX est cofinancé par le gouvernement congolais et la Banque mondiale. Il est premier point d’échange internet opérationnel dans la sous-région qui permettra aux utilisateurs d’internet de bénéficier d’un excellent traitement des données numériques, téléphoniques, vidéo et des mails échangés en local.

«Je relève avec fierté que notre CGIX, acronyme mystérieux mais plein de promesse de navigation sûre et performante pour les usagers de la toile au Congo, est le premier point d’échange internet opérationnel dans la sous- région Afrique centrale», a déclaré Thierry Moungalla.

Au plan technique, le CGIX améliorera la qualité des services internet et réduira les coûts dus essentiellement à l’utilisation des bandes passantes internationales par les fournisseurs locaux, en garantissant la sécurité, la confidentialité des données. Ce projet réunit les représentants de l’ARPCE, des opérateurs de téléphonie mobile, des fournisseurs d’accès internet et de la direction générale de la sécurité territoriale.

Selon Luc Missidimbazi, coordonnateur national du projet CAB, le CGIX rendra beaucoup plus rapide la consultation des mails et de manière plus globale l’accès au contenu hébergé localement.

La cérémonie de lancement de ce point d'échange a coïncidé avec le démarrage des activités de gestion du nom de domaine «.Cg» par l’ARPCE à travers l’association congolaise de nommage internet en coopération (ACNIC), créée par l’arrêté n°16 397 du 29 décembre 2011.

Avec ces deux ressources nationales d’internet, le Congo s’inscrit dans la liste des nations engagées à disposer des conditions nécessaires pour rattraper le retard lié aux technologies de l’information et de la communication.

Fortuné Linge Mbochi

© Copyright Congo-site


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir