Vous êtes ici >> Actualités A la une Technologie Congo-Brazzaville: menace de suspension des lignes des compagnies téléphoniques

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville: menace de suspension des lignes des compagnies téléphoniques

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Très perturbé, le réseau des deux grandes compagnies privées de téléphonie mobile (Airtel et MTN) au Congo est mis à l'index par le régulateur.

Ce dernier brandit la menace de leur retirer la licence au cas où leur réseau ne s'améliorerait pas très rapidement. Une démarche soutenue par les abonnés qui subissent des désagréments.

Réseau téléphonique perturbé au Congo-Brazzaville: les utilisateurs se plaignent.

« Des appels qui n'aboutissent pas, et des sms qui arrivent avec un jour de retard...Ces désagréments sont constatés par les abonnés en 2013 ».

Par RFI


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir