Vous êtes ici >> Actualités A la une Technologie Réception provisoire du réseau de la fibre optique du nord Congo

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Réception provisoire du réseau de la fibre optique du nord Congo

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

CONGO-BRAZZAVILLE,  Le coordonnateur du Projet de couverture nationale en télécommunications (PCN), M. Akouala a procédé du 21 au 23 février 2014 à la réception provisoire du réseau national nord de la fibre optique,

en présence des responsables des sociétés en charge de la construction, de l’installation des équipements et du contrôle de l’ouvrage.

Accompagné des cadres du PCN et de la société Congo Télécom, opérateur national, M. Akouala s’est rendu tour à tour à Ignié et Inoni (département du Pool), Ngo, Djambala, Gamboma et Ollombo (département des Plateaux), Oyo, Boundji et Owando (département de la Cuvette).

«Nous faisons des tests sur chaque station. On fait des mesures pour voir si le système marque bien, de même la liaison entre les différents tronçons. Au regard de ce que nous venons d’avoir comme éléments, les choses se passent très bien. Nous aurons une réunion technique pour compiler toutes les données recensées. Je pense que d’ici là, l’opérateur public pourra lancer la mise en service de ce tronçon Brazzaville-Owando», a-t-il déclaré.

Le PCN vise à mailler le Congo en infrastructures haut débit à travers la connexion au réseau à fibre optique des grandes villes, des chefs-lieux des départements et des districts, des grands villages. Après Owando, la fibre sera déployée vers Ouesso (département de la Sangha) où les travaux de fouille démarreront dans les prochains jours.

«Si l’on prend la partie transmission, nous sommes pratiquement avec cette réception provisoire à 100% de réalisation de la première phase du projet. Quant à la partie commutation qu’on fait avec Huawei, elle est actuellement à 95% puisqu’il nous reste la partie qui va vers les abonnés», a expliqué M. Akouala.

La mise en service de la fibre optique à Djambala, chef-lieu des Plateaux, favorisera la formation des jeunes. Elle constituera une aubaine pour les élèves surtout ceux du lycée d’excellence qui vient d’ouvrir ses portes dans la ville au titre de l’année scolaire 2013-2014. Ce lycée a accueilli les meilleurs élèves du département admis au BEPC avec plus de 12 de moyenne.

«C’est une grande fierté pour nous parce que c’est à partir de l’internet que notre département sera ouvert au monde. Nous allons faire de telle sorte que la population s’approprie ce bijou. Nous sommes convaincus que toutes les forces vives des Plateaux se mobiliseront pour préserver cet outil. Notre ville compte peu de cybers-cafés ; nous sommes persuadés qu’avec la mise en service de la fibre, il y aura un boom»
, a dit Gaston Yoka, secrétaire général du département des Plateaux.

A l'instar de la partie méridionale du Congo, la fibre est déployée sur les lignes électriques très haute tension à partir desquelles sont reliées des stations relais des différentes villes. Louis Engamba, secrétaire général de la communauté urbaine de Gamboma, s’est félicité de la mise en service prochaine de la station de cette agglomération, située à plus de 300km de Brazzaville.

«Nous aurons l’internet haut débit grâce à ces installations. Gamboma figurera désormais dans le Panthéon des grandes villes du monde. Nous avons plus de 25 services déconcentrés de l’Etat dont les animateurs sauront apprécier l’importance de ce précieux outil de recherche et de communication», a-t-il renchéri.

Gamboma est un centre administratif abritant hormis des services de l’administration publique civile, la zone militaire et l’école nationale des sous-officiers d’active (ENSOA). La ville compte deux collèges (enseignement technique et général), un lycée d’enseignement général et un autre d’enseignement technique en cours d’implantation.

A Boundji et Owando, la fibre favorisera l’implantation des cybers-cafés, le développement des activités des établissements bancaires et de micro finances, ainsi que d’autres structures dont les services reposent essentiellement sur internet. La qualité des communications sera améliorée, alors que les coûts seront revus en baisse.

Les villes d’Ollombo et d’Oyo composeront l’une des quatre zones économiques spéciales que le gouvernement entend mettre en place dans le pays. La fibre encouragera le développement du tissu industriel dans cette zone disposant d’ores et déjà d’autres infrastructures.

Franz Balleux, ingénieur en télécommunications, évoluant à la société Aztelco chargée du contrôle technique de l’ouvrage, a assuré quant à la fiabilité et l’efficacité des équipements du réseau.

«Tous les tests faits sur ces équipements de fibre optique se sont bien déroulés. Les stations sont opérationnelles et on peut lancer la phase commerciale. Il s’agit d’une des dernières générations d’équipements en terminaux de fibre optique avec la possibilité de pouvoir configurer de façon logicielle tous les affluents qui seront connectés sur l’artère principale de fibre optique», a-t-il affirmé.

Signalons que les sociétés Alcatel et CMEC s’occupent de la construction et l’installation des équipements de la fibre. La partie CDMA est effectuée par la société Huawei.

Christian Brice Elion
Source Congo-site

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir