17/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Technologie BRAVO à tous nos 248. 116 visiteurs de Novembre

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

BRAVO à tous nos 248. 116 visiteurs de Novembre

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

L’année 2015 qui s’annonce crucial et décisif pour notre pays, le Congo-Brazzaville, est marqué aussi par un soutien immense de nos lecteurs.

 

Nous vous remercions et disons BRAVO à tous nos 248.116 visiteurs pour le mois de Novembre 2015. Merci de votre confiance et votre fidélité.

 

 

 

 

 

 

 

LA RÉDACTION DAC

Commentaires  

 
0 #1 Lorento 08-12-2015 18:27
Bjr,

Juste une précision sur l'interprétation des stats. Ce sont des visites et non des visiteurs uniques comme le laisse entendre la rédaction. Un même visiteur peut effectuer une ou plusieurs visites dans le mois.
Mais c'est appréciable comme chiffre, pour un site de cette taille.

FO.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir