17/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Technologie Way-C de Verone Mankou : tablette made in Africa

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Way-C de Verone Mankou : tablette made in Africa

Envoyer Imprimer PDF

Qui a dit que l’Afrique ne pouvait pas proposer une alternative technologique ? Avec sa marque VMK, le congolais Verone Mankou se jette dans l’arène avec la Way-C, une tablette Android bientôt suivie d’un smartphone.

Le Congo est prêt à envahir l’Afrique puis l’Europe (qui sait ?) avec sa propre tablette bien de chez elle, la Way-C. Un produit de 7 pouces – comme la première Galaxy Tab de Samsung, soit 18 cm de diagonale d’écran – sous Android 2.3 Gingerbread conçu pour attaqué le marché de l’entrée de gamme sans pour autant sacrifier la qualité de l’appareil.
Verone Mankou, créateur de la société VMK, ne sort pas comme par magie d’un chapeau pour tenter de gratter un peu de business numérique. La révélation tactile, ce jeune entrepreneur de Brazzaville, fils d’un ingénieur et d’une institutrice, l’a lors de la présentation du premier iPhone par Steve Jobs, en 2007.

Cela fait déjà un an qu’il planche sur le meilleur moyen de démocratiser Internet, sans forcément passer par des moyens « logiques » (PC, notebook…) que la logistique traditionnelle rend difficile à mettre en place en Afrique. L’iPhone, Verone Mankou le voit déjà dans sa tête en version XL. Un produit plus grand qu’un smartphone, facile à connecté, tactile et bon marché.
L’idée germe vite, le concept se dessine précisément en quelques mois… mais le manque de moyens et d’investisseurs sur place laisse le rêve de tablette de Verone dans un tiroir, en 2009. Sa révolution tactile attendra.

 

Finalement, en 2011, le concept peut enfin se concrétiser. La réussite de l’iPad et surtout le manque de produits accessibles en Afrique – on trouve le haut de gamme, puis de l’entrée de gamme peu onéreuse mais de très mauvaise qualité – accélèrent la reprise du projet. « Le marché hi-tech en Afrique est en pleine croissance, je dirais même que c’est le seul marché au monde où une croissance à quatre chiffres est encore possible« , nous confie Verone Mankou. La Way-C prend vie, peu à peu, tout jours dans l’espoir de toucher le plus grand nombre.

« L’africain, n’ayant pas un grand pouvoir d’achat, souhaite un produit de même qualité que celui disponible  en occident… pour un prix très bas, explique Vérone Mankou. Le marché se joue donc sur le rapport qualité-prix. C’est là que nous allons sortir notre épingle du jeu. Nous n’allons proposer que des produits de très bonne qualité à des prix très abordables.«

En bon industrie contemporaine, VMK s’acoquine avec une usine chinoise pour la production massive de l’appareil. Toutefois, la conception des circuits provient de l’esprit de l’entrepreneur. L’usine chinoise réalise la Way-C selon les plan fournis par VMK. Rien n’est acquis « clés-en-mains ». La tablette comprend l’Android Market, le catalogue officiel d’applications de Google, mais propose aussi un VMK Market qui « sélectionne le meilleur de l’Android Market, car il n’est pas simple de se retrouver avec des centaines de milliers d’applications. Le VMK Market met aussi en avant les applications développés par des développeurs africains, précise Vérone Mankou.

Equipée d’un processeur ARM Cortex A8 cadencé à 1,2 GHz (+ 512 Mo de RAM), d’une mémoire de stockage de 4 Go, d’un slot micro SD pour augmenter la mémoire, du WiFi et d’une définition d’écran de 800 x 480, la Way-C est commercialisée à 150 000 francs CFA, soit 228 euros.

Vérone Mankou est également attiré vers le smartphone. Logique. VMK travaille ainsi sur un modèle, en forme de réplique miniature de la tablette (photo du prototype ci-dessus). La tablette Way-C débarque en ce moment au Congo ainsi que dans 11 autres pays d’Afrique. Mais Vérone Mankou ne veut pas se cantonner au berceau de l’Humanité, il a des rêves d’Europe et cherche ainsi activement de nouveaux distributeurs afin que la Way-C – et son smartphone le cas échéant – trouvent asile sur des sites web marchands du Vieux Continent.

Et à voir les caractéristiques et le prix de la tablette signée VMK, elle n’aurait pas à rougir face à certains produits positionnés au même prix. Bientôt du VMK dans nos contrées ? C’est tout le malheur que l’on peut souhaiter à Vérone Mankou et VMK.

© Romain Thuret - Tech' You!


Commentaires  

 
0 #4 Erik Giovanni 29-01-2012 01:05
pire encore il n’y aucun unité de production local(Programma tion,Assemblage ,et emballage sur place au Conga-Brazzaville) pour qu’elle en gendre de l’emploi sur le marché public…
Bref trop de paramètre socio-culturel échappe a beaucoup a de Congolais pour qu’il réalise l’énorme préjudice social qui frappe nos ménages,nos familles, nos emploi direct et indirect etc…
Citer
 
 
0 #3 Erik Giovanni 29-01-2012 01:04
L’Éducation qui ne figure nul part dans les multiples projets et gouvernement qui sont passer depuis plus de deux décennies,Car l’éducation est le socle du développement d’un pays,il est au cœur de toute les couches sociale confondu,pour que celle-ci entraine tous les facteurs développement y compris les NTIC il faudrait des reformes sur tous le système éducation qui rééquilibrera le déficit national sur notre système éducation dans tous les domaines, cela permettra au génération future de bénéficie de nombreuses œuvres sociale y compris celle de notre frère VMK, mais hélas les heureux bénéficiaire de cette œuvre ne sont que les nantis, pour les moins nanti, c’est un rêve car leurs pouvoirs d’achat est inférieur à 50$ US; et quelle est l’effet rétroactif de sur l’économie Congolais? car elle ne crée ni d’emploi direct ,ni d’emploi indirect…
Citer
 
 
0 #2 Erik Giovanni 29-01-2012 01:03
C’est génial une idée pareille, mais notre réalité Congolaise nous impose de bien schématisé les choses dans notre société actuel; une table pour le Congo et pour l’Afrique toute entière est un aboutissement concret du génie de l’homme est en particulier le Congolais lui même…
Mais notre réalité d’aujourd’hui nous mes devant des défis majeure qui sont plus qu’une « Table MVK » je vais juste donnée quelque lignes:L’eau, L’électricité,L ’éducation, La Santé.
Citer
 
 
0 #1 Daniel Junior 29-01-2012 01:00
Il est écrit « Tout disciple accompli sera comme son maître ». Ainsi je veux dire Félicitation à Mr.VMK qui a fait et fait vraiment la bonne école occidentale.
Quand aux autres évitons de corréler cela au développement de l’Afrique, car à ce rythme notre « développement » sera toujours conditionné par l’Occident. Nous sommes heureux de gouter aux produits même souvent avariés du développement de l’Occident. Mais pour notre propre développement, nous devons identifier et promouvoir nos valeurs.
En ce qui me concerne, je sais que nous avons cultiver au cours des siècles la foi! les occidentaux n’en connaissent pas réellement la valeur. Je ne parle pas dans un esprit de concurrence, mais de complémentarité . La Foi est notre plus grand atout, si et seulement si elle est placée non en des forces que nous ne maîtrisons même pas, mais quand elle est placée au seul vrai DIEU, qui s’est révélé à nous en venant sous la forme du CHRIST, nommé JESUS.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir