Vous êtes ici >> Actualités Régions Bouenza Département de la Bouenza : bientôt l’électrification de l’Institut de formation professionnelle de Loudima

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Département de la Bouenza : bientôt l’électrification de l’Institut de formation professionnelle de Loudima

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le dépouillement des offres y relatives s’est déroulé le 18 mars au siège du ministère de l’Aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, sous la direction de la coordonnatrice des marchés publics et de la réglementation aux Grands travaux, Jacqueline Lydia Mikolo.

Entièrement financé par le budget de l’Etat, les travaux à réaliser pour ce projet portent entre autres, sur la construction d’une ligne électrique aérienne de 35 kV, d’environ 18 km, en zone rurale ; d’un poste Moyenne tension/Basse tension ; la réalisation des canalisations et du réseau de terre ; la fourniture et l’installation des équipements d’un poste de 35/0,4 kV avec deux transformateurs de 35/0,4 kV, ainsi que des cellules, armoires de distribution Basse tension complète.

En effet, cinq entreprises sont en lice pour s'adjuger la mise en œuvre de ce projet. Il s'agit de : Metchelec, STEG-International, ENCO, CELEC et MS. Le coût global des travaux proposé par l’ensemble des sociétés soumissionnaires varie entre 1,7 milliards de FCFA et 3,7 milliards de FCFA. Et les délais d’exécution, de 9 à 12 mois.

A en croire la coordinatrice des marchés publics et de la réglementation à la Délégation générale aux grands travaux et conformément à la réglementation en vigueur, les adjudicataires seront connus à l'issue de la session de la commission de passation des marchés publics qui se tiendra subséquemment.

Guillaume Ondzé


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir