Vous êtes ici >> Actualités Régions Bouenza Municipalisation accélérée de la Bouenza : Les sites des chantiers déjà retenus

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Municipalisation accélérée de la Bouenza : Les sites des chantiers déjà retenus

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La Bouenza abritera, le 15 août 2016, la célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance du Congo, qui coïncide avec la célébration du l2ème anniversaire de la municipalisation accélérée.

Ce département figure parmi les plus grands bénéficiaires de cette politique de modernisation des centres urbains du pays, lancée depuis 2004. Les sites où seront érigées les infrastructures ont déjà choisis.

Le ministre à la Présidence de la République, chargé de l’Aménagement du Territoire et de la Délégation Générale aux Grands Travaux, Jean Jacques Bouya, a visité du 22 au 24 septembre 2015, quelques sites où seront érigées les infrastructures retenues dans le cadre de la municipalisation accélérée de la Bouenza. En outre, il a présidé la cérémonie de la mise en place de la Commission départementale chargée d’organiser la fête nationale, que dirige le préfet Célestin Tembé-Kendé ; ainsi que le Comité technique de suivi des travaux de la municipalisation accélérée, dirigé par le ministre Rigobert Maboundou.

La délégation conduite par Jean Jacques Bouya a d’abord visité le pont sur la rivière Niari, avant de visiter la cimenterie de Dangote Cement, implantée à Mfila, dans le district de Yamba. Cette cimenterie va entrer en production en décembre 2016. Elle aura une capacité de production de 3000 tonnes par jour. Selon le coordonnateur du projet, Bratape Bobian, la société va générer plus de 600 emplois directs.

A Mouyondzi, le ministre Bouya et sa délégation ont visité les voiries urbaines, les sites où seront construits les hôtels de la sous-préfecture, de la mairie, de la gendarmerie, les installations d’adduction d’eau potable. Jean Jacques Bouya a suggéré la délocalisation de l’usine d’eau. A Nkayi, la visite a concerné les sites de l’aéroport, de l’usine de d’adduction d’eau potable de 600m3/h et le château d’eau de 2000m3 ; du centre sportif dont les travaux avaient été confiés à la société KNF SA, mais n’ont pas été achevés.

A Madingou, la délégation a visité les voiries urbaines ; les sites du palais présidentiel, du stade qui aura une capacité de 7000 places et qui sera construit pas la société chinoise Zhengwe Technic Congo ; le pont sur le Niari au village Mpassa. Le ministre Bouya a également visité la cimenterie de Loutété (SONOCC), qui emploie près de 3000 agents.

Devant les membres de la Commission d’organisation de la fête nationale et ceux du Comité de suivi des travaux de la municipalisation accélérée, Jean Jacques Bouya a souligné la particularité de la municipalisation accélérée de la Bouenza. En effet, comparativement aux autres départements, la Bouenza bénéficie de deux centres sportifs (à Madingou et à Nkayi) ; d’un lycée agricole à Madingou. Un aéroport international sera construit à Nkayi, en raison de la place que cette ville occupe au plan économique.

Grâce à la municipalisation accélérée, les centres urbains de la Bouenza vont se transformer, à l’instar de ceux des autres départements du pays. Plus de 150 projets sont retenus pour ce département, parmi lesquels les projets dits grands travaux liés étroitement à la fête de l’indépendance, qui sera célébrée cette année à Madingou.

Les autres sont dits projets préfectoraux, au nombre desquels : la construction, la réhabilitation et l’équipement des établissements d’enseignement primaire et secondaire, ainsi que des centres de santé intégrés, assortis des logements du personnel ; la construction et l’équipement des logements des magistrats et des commissariats de police ; et la construction des postes de police et des logements de fonction. Seront également intégrés d’autres projets initiés par le conseil départemental. La municipalisation étant un processus, l’exécution des autres projets se fera graduellement.

Le ministre Jean Jacques Bouya, président de la Commission nationale technique d’organisation de la fête nationale, a sollicité l’implication du comité de suivi et de toutes les populations de la Bouenza dans la réalisation de ces projets. Il a insisté que par la mise en œuvre des chantiers de la municipalisation, leur suivi et leur achèvement, la municipalisation accélérée couplée à la célébration de la fête nationale devient un indicateur qui atteste la maturité des populations congolaises. Il s'agit aussi d'Mais, aussi un indicateur de réussite de l’administration publique à relever les défis de développement et à conjuguer l’adversité, dans un monde toujours imprévisible du fait des évolutions.

© Gos-Gaspard Lenckonov


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir