Vous êtes ici >> Actualités Régions Bouenza Création de l’Association des Journalistes de la Bouenza à Nkayi

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Création de l’Association des Journalistes de la Bouenza à Nkayi

Envoyer Imprimer PDF

ffLes professionnels de l’information et de la communication en service dans le département de la Bouenza, réunis récemment en assemblée générale constitutive à Nkayi, viennent de créer une association dénommée « Association des Journalistes de la Bouenza », en sigle AJB. L’association est présidée par le journaliste Jean Pierre Ontsiai.

A l’issue d’une assemblée générale inaugurale, les cheva-liers de la plume et du micro, les cameramen et d’au-tres professionnels des médias ont mis en place un bureau de sept membres et une commission de contrôle et de vérification de cinq personnes. M. Jean Pierre Ontsiai qui présidera aux destinées de ladite association a indiqué que l’AJB a pour entre autres objectifs, de favoriser la solidarité, la collaboration et la cohésion au sein des journalistes, faciliter la circulation de l’information parmi ses membres et promouvoir la culture de paix.

L’AJB dont le siè-ge est à Nkayi est une organisation non gouvernementale régie par la loi de 1901. Sa devise est « travail, Discipline, Solidarité. Bon vent à l’Association des journalistes de la Bouenza.

©Lolo Pemba


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir