Vous êtes ici >> Actualités Régions Pointe-Noire Un grumier tue plusieurs personnes à Pointe-Noire

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Un grumier tue plusieurs personnes à Pointe-Noire

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’accident s’est passé mardi, dans le quartier de Nkouikou, aux environs de 17 heures.

À la suite d’une défaillance mécanique à la hauteur de la pâtisserie Le Dénisia, le véhicule, en provenance de Mongo-Kamba et chargé de billes de bois, a causé un grave accident, entraînant la mort de plusieurs personnes et d’importants dégâts matériels.

Le véhicule semi-remorque appartient à la société forestière United Transport Africa (UTA).

Le bilan, encore provisoire, fait état de sept morts et d’importants dégâts matériels. Il semblerait que le système de freinage du grumier soit à l’origine de l’accident. Le chauffeur et son aide de bord sont morts sur le coup. Huit voitures ont été percutées (trois Toyota RAV 4 et cinq taxis) et sont irrécupérables.

À la suite du drame, de nombreux riverains ont mis à sac le véhicule en s’emparant de son contenu (rondelles d’eucalyptus et gas-oil). L’arrivée des forces de l’ordre sur les lieux les a dissuadés de le brûler. La récurrence de ce genre d’accidents en ville est inquiétante, d’autant que ces véhicules ont du mal à respecter les heures de circulation en vigueur.

Malgré la gravité de l’accident, les autorités de la ville et du département ne se sont rendues sur les lieux du drame qu’aux premières heures de la matinée.

Texe Prosper Mabonzo

© Les Dépêches de Brazzaville
Photos reçues de Mme Félicité Tambaud (mère) 

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir