23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités Régions Pointe-Noire Pointe-Noire : Signature du contrat d’exploitation de la Centrale électrique à gaz de Djéno(CED)

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Pointe-Noire : Signature du contrat d’exploitation de la Centrale électrique à gaz de Djéno(CED)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Cette signature a eu lieu le jeudi 5 novembre à Pointe-Noire entre les autorités congolaises représentées par Jean-Raymond Dirat, Georges Roger Adzama, Antoine Pandzou Bouyou respectivement directeur de cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’Economie, des finances, du budget et du portefeuille public, directeur de cabinet du ministre de l’Energie et de l’hydraulique, et directeur de cabinet du ministre des Hydrocarbures, d’une part et les responsables de la Société centrale électrique du Congo représentés par le directeur général de cette structure, Mauro Dalmzzne, d’autre part.

Ainsi, selon un extrait de cette rencontre, ce contrat fait suite aux recommandations de la réunion du conseil des ministres du 28 juin 2013, qui s’était prononcée en faveur de la dissolution de la Société congolaise de production de l’électricité(SCPE) et du rattachement de la gestion de la Centrale électrique de Djéno(CED) à la centrale électrique du Congo(CEC). La décision du conseil des ministres a été confirmée par l’action unique de la SCPE, en juillet 2013, avant d’être approuvée par le conseil d’administration de la CEC en sa session du 29 mai 2015.

Le Congo a construit et mis en service en décembre 2002 et en décembre 2008, une centrale thermique équipée de deux turbines à gaz de puissance unitaire de 25 Méga Watts à Pointe-Noire, désignée CED. Sa gestion avait été confiée à la société (SCPE), les installations de la CED sont la propriété du Congo. En 2007, le Congo et la société italienne Eni Congo, dans le cadre d’un accord particulier, ont créé la CEC S.A en vue de la gestion et l’exploitation des installations et équipements de la centrale électrique à gaz d’une puissance de 300 méga watts, à Pointe-Noire. La part du Congo est de 80% et celle de la société Eni Congo de 20%.

En effet, par arrêté n°11686/MEH-CAB du 18 août 2001, la CEC S.A a bénéficié du statut de producteur indépendant, accordé à titre provisoire, conformément aux dispositions du code d’électricité. L’article 23 de ce code stipule que le service public de l’électricité est assuré, dans les conditions de nature à favoriser son exploitation, par un ou plusieurs exploitants, de droit public ou privé agissant sur délégation de l’Etat.

Séverin Ibara


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir