23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités Régions Pointe-Noire Rido Bayonne, le fils de Pointe-Noire viendra fêter en mars son jubilé professionnel dans la ville océane

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Rido Bayonne, le fils de Pointe-Noire viendra fêter en mars son jubilé professionnel dans la ville océane

Envoyer Imprimer PDF

Découvert à 13 ans par l'Orchestre "Les Bantous de la capitale ", le jeune Rido Bayonne, natif de Pointe-Noire, devient le batteur le plus populaire du Congo.

Il quitte sa terre natale pour Douala, au Cameroun. Il y restera dix ans dans sa famille d'adoption. Tony Barosa, le père de la guitare congolaise moderne lui enseigne son instrument. Il joue dans les clubs de l'époque, dont le Castel et le Saint-Hilaire.

C'est à Paris qu'il perfectionne son jeu de guitare et qu'il passe à la basse. C'est avec cet instrument qu'il se distinguera aux côtés de grandes vedettes internationales de la chanson française comme Graeme Allright ou Maxime le forestier.

Rido cotoie les plus grands James Brown, Dizzie Gilespie, Jaco Pastorius... Album après album il devient un incontournable de l'Afro-Jazz-Funk. Il monte un big band avec lequel il se produit internationalement inclus au FESPAM de Brazzaville, car jamais il n'a pu oublier le pays qui l'a vu naître.

En mars 2012, Rido Bayonne célèbrera un double anniversaire particumlièrement symbolique, celui de ses cinquante ans de carrière musicale et celui de l'avênement de sa soixante cinquième année. Le clou de cette célébration Doit avoir lieu à Pointe-Noire. A cet effet, il a chargé son jeune neveu Lionel Kombo 2 Bayonne, lui même musicien de talent, de préparer le terrain.

D'ors et déjà, préparez-vous à ce rendez-vous mémorable. La fête va être exceptionnelle.

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir