Vous êtes ici >> Actualités Régions Pointe-Noire Grève des transitaires et importateurs à Pointe-Noire

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Grève des transitaires et importateurs à Pointe-Noire

Envoyer Imprimer PDF

Depuis le lundi 5 décembre 2011, les transitaires et importateurs de Pointe-Noire sont en grève.

Ils dénoncent les tracasseries douanières, au niveau du scanner qui est géré par la Cotecna, notamment le fait qu’il leur soit imposé, disent-ils, 6 millions de francs Cfa par container importé. Alors que ce service n’est pas à l’embarquement des marchandises à l’étranger. Du coup, les prix des marchandises ont grimpé dans la capitale économique. Malheureusement, ce sont les consommateurs qui payent un tribut à cette grève. Le Ministère des finances devrait, sans doute, regarder de ce côté-là et rétablir le bon fonctionnement de la situation.

La Semaine Africaine


Commentaires  

 
0 #1 Coulibaly mamadou 02-01-2015 19:47
MOI COULIBALY J AIMER BEAUCOUP LE CONGO BRAZZAVILLE CAR MON PRERE RESSIDE DANS CEUX PAYS.J AIMERAIS VENIR EXECE MON METIER DE TRANSITAIRE MAIS J AI PEUR CAS ONT PARLER DE LA XENOPHOBIE POURTANT JE NOUS EN COTE D IVOIRE IL N YA PAS CETTE SITUATION DANS NOTRE PAYS
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir